Questions fréquentes sur le langage

La communication commence dès la naissance. Peu à peu apparaît le langage qui permettra à l’enfant de s’exprimer et d’entrer en relation avec son entourage. Le développement du langage est présenté dans Étapes du développement.

L’apprentissage du langage peut devenir source d’inquiétude pour les parents. Avant de vous faire du souci, rappelez-vous que les enfants n’évoluent pas tous au même rythme. Certains tardent à parler, d’autres y arrivent très tôt. Les tempéraments diffèrent aussi : certains sont plus silencieux, d’autres plus bavards.

Nous tenterons ici de répondre aux questions que les parents se posent le plus fréquemment sur le langage.

Information essentielle, à retenirIl est préférable de vous mettre à sa hauteur lorsque vous lui parlez afin qu’il vous regarde.

Photo : Nadia Paquet

Comment parler à mon enfant?

On recommande d’utiliser des mots simples et des phrases courtes, à peine plus longues que les siennes, de parler lentement et de répéter souvent. Votre enfant produira sûrement des mots comme « lolo » pour eau, « wouf-wouf » pour chien ou « toto » pour auto. Offrez-lui alors un bon modèle. Lorsqu’il vous parle de la « toto », répondez « Ah! oui, c’est une auto ».

Vous pouvez aussi décrire avec des mots et des phrases ce que vous faites et ce que votre enfant fait. Au fur et à mesure qu’il grandira, vous vous adapterez tout naturellement à son niveau.

Il ne parle pas, que faire?

Il est important de ne pas mettre de pression sur lui et de garder l’échange agréable. Essayez ces stratégies pour l’amener à s’exprimer :

  • Créez des situations rigolotes pour susciter son intérêt. Par exemple, essayez de mettre ses bottes dans vos grands pieds ou faites semblant de vous endormir lorsque vous jouez avec lui.
  • N’allez pas au-devant de ses besoins : attendez qu’il vous indique, avec des gestes, un regard ou un mot, ce qu’il désire.
  • Posez-lui des questions auxquelles il doit répondre autre chose que « oui » ou « non ». Par exemple : « Qu’est-ce que tu veux manger? ».
  • Donnez-lui un choix, lorsqu’il pointe ce qu’il veut : « Tu veux une pomme ou une banane? ».
  • Dites le début des mots ou des phrases : « Tu veux le ba… (ballon) » ou « Tu veux le… (ballon) ».
  • Mettez des objets ou des jouets hors de sa portée pour qu’il vous les demande.
  • Encouragez tous les efforts qu’il fera pour produire de nouveaux mots, puis félicitez-le.

Je ne le comprends pas, que faire?

Sans le blâmer, signalez-lui que vous n’avez pas compris.

Il est important d’encourager toutes les initiatives qu’il prend pour communiquer, même si vous n’arrivez pas à le comprendre. Si vous avez compris quelques mots, tentez de deviner ce qu’il veut vous dire en lui retournant la question : « Il est arrivé quelque chose à ton camion? » Si vous n’avez aucune idée, demandez-lui de vous montrer ce dont il parle.

Sa prononciation est incorrecte, que faire?

Dans le développement du langage de l’enfant, certains sons apparaissent très tôt, comme p, b, m, t, d et n, alors que d’autres arrivent plus tard. Les sons f, v, k, g, r et l apparaissent entre 3 ans et 4 ½ ans.

Les sons s, z, ch et j peuvent être mal produits jusqu’à 5 ans. Par exemple, plusieurs enfants remplacent les sons ch et j par s et z (cheval ➔ seval, jaune ➔ zaune).

Pour l’aider à maîtriser les sons, répétez les mots adéquatement en mettant l’accent sur le son mal produit. Par exemple, s’il dit « yait » pour « lait », vous pouvez l’aider en allongeant les sons et en disant plus fort : « LLLLLLLLait ». N’exigez pas qu’il le répète. Amenez-le plutôt à répéter indirectement le mot en posant d'autres questions. (ex. : Veux-tu de l'eau ou du lait?).

Quand consulter un professionnel?

N’oubliez pas que, pour parler, votre enfant doit d’abord bien entendre. Si vous vous inquiétez à propos de son audition, parlez-en à votre médecin. L’audition peut être évaluée dès la naissance.

Certains apprentissages dans le développement du langage et de la communication sont très importants. Nous vous encourageons à consulter un professionnel de la santé qui pourra vous conseiller si :

Vers 6 mois – Votre bébé ne réagit pas à votre voix ou aux bruits. Il gazouille peu ou ne sourit pas.

Vers 12 mois – Il arrête de faire des sons. Il ne réagit pas à des mots familiers (son nom, celui des personnes importantes, ceux de ses toutous et ses jouets préférés). Votre enfant ne vous regarde pas dans les yeux, ne semble pas intéressé à communiquer par des gestes ou des sons.

Vers 18 mois – Il n’utilise aucun mot. Il ne pointe pas. Il ne comprend pas les consignes familières ou simples (ex. : donne, viens).

Vers 24 mois – Il ne combine pas deux mots et s’exprime principalement par des gestes. Il n’imite pas de son ni de mot. Il dit moins de 100 mots.

Vers 3 ans – Les personnes étrangères ne le comprennent pas. Il ne construit pas de phrases. Il ne prend pas d’initiative pour communiquer. Il ne comprend pas ce qu’on dit avec des phrases simples. Il n’est pas intéressé par les autres enfants.

Recommandé par un professionnel de la santé Certaines situations peuvent augmenter le risque de problèmes de langage. Il est recommandé de discuter de ces problèmes avec un professionnel de la santé. Ensemble, vous pourrez déterminer si une consultation est indiquée. Voici ces situations :

  • troubles de la parole, du langage ou d’apprentissage dans la famille;
  • troubles d’audition dans la famille;
  • exposition à la consommation de drogues ou d’alcool pendant la grossesse;
  • enfant qui parle fort ou qui fait beaucoup répéter.

Faut-il voir l’orthophoniste?

Le langage est essentiel au développement de l’enfant et à la communication. Lorsqu’il commencera l’école, votre petit devra pouvoir s’exprimer et se faire comprendre. Si vous remarquez des difficultés particulières, il est utile de consulter un orthophoniste. Votre professionnel de la santé peut vous aider à en trouver un.

Les CLSC, certains hôpitaux et les centres de réadaptation offrent des services d’orthophonie. Le milieu scolaire accorde aussi du soutien, mais il est souvent préférable d’aider les enfants avant l'entrée à la maternelle. Le délai d’attente amène parfois les parents à consulter un orthophoniste en privé.

L’Ordre des orthophonistes et audiologistes du Québec offre également un répertoire complet des orthophonistes et des audiologistes de votre région.
514 282-9123 / 1 888 232-9123
www.ooaq.qc.ca