À partir de 1 an – votre bébé partage le menu familial

Information essentielle, à retenirVers 1 an, votre bébé peut partager le menu familial.

Photo : Cindy Eng

 

Information essentielle, à retenirLe plaisir de manger en famille!

Photo : Amelie Bourret

Votre enfant a maintenant un menu très varié, qui comprend presque tous les aliments consommés par votre famille. Il prend ses trois repas avec vous et a probablement besoin d’une ou deux collations.

À partir de cet âge, son rythme de croissance ralentit un peu. Son appétit peut aussi diminuer ou varier d’un jour à l’autre.

De plus, comme il aime explorer et jouer, il est possible qu’il s’intéresse moins à la nourriture. Ce changement inquiète beaucoup de parents. Pourtant, il n’y a pas lieu de vous inquiéter si votre enfant est en forme et de bonne humeur, s’il s’amuse et se développe normalement.

Acquérir de bonnes habitudes

Dans la mesure du possible, habituez votre enfant à partager le menu de la famille. D’ailleurs, vous pouvez commencer à lui offrir des aliments ou des mets que vous préparez avec un peu de sel (ex. : sauce à spaghetti) ou de sucre (ex. : muffins).

Une idée pour offrir une alimentation équilibrée : tentez d’inclure au moins trois des quatre groupes alimentaires à chaque repas. Référez-vous au Guide alimentaire canadien.

Cet outil peut également vous guider dans le choix des portions à offrir à votre enfant à partir de l’âge de 2 ans. Toutefois, rappelez-vous qu’il s’agit d’un guide : ce qui importe, c’est d’adapter la quantité d’aliments aux besoins de votre enfant, selon ses goûts et son appétit.

Pour commander gratuitement le Guide alimentaire canadien, téléphonez au 1 866 225-0709 ou téléchargez-le à l’adresse suivante : https://www.canada.ca/fr/sante-canada/services/aliments-nutrition/guide-alimentaire-canadien/obtenez-votre-exemplaire.html.

À savoir...

Le lait de vache est enrichi de vitamine D. Vers l’âge de 1 an, les enfants doivent prendre 500 ml (16 onces) de lait de vache à 3,25 % de M.G. chaque jour pour combler une partie de leurs besoins en vitamine D (voir La vitamine D : une vitamine à part!).

Par contre, n’offrez pas plus de 750 ml (25 onces) de lait par jour, pour ne pas réduire l’appétit de votre enfant pour les autres aliments.

Des ingrédients à limiter

S’ils sont consommés avec excès, certains ingrédients peuvent nuire à la santé de votre enfant et à celle des autres membres de la famille. Faites attention à la consommation :

  • de sel;
  • de sucre sous toutes ses formes (ex. : sucrose, glucose, fructose);
  • de substituts de sucre (ex. : aspartame, sucralose);
  • de certaines matières grasses qui contiennent des gras nuisibles (ex. : shortening, huiles hydrogénées, huiles de coco, de palme ou de palmiste).

Il est préférable de cuisiner des mets à la maison et d’acheter des aliments simples, qui ont subi le moins de transformation possible. Par exemple, choisissez un riz nature plutôt qu’un riz préparé qui contient d’autres ingrédients.

Pour faciliter les repas

  • Pendant les repas, évitez les distractions, comme les appareils électroniques et les jouets. Ils risquent de détourner l’attention de votre enfant.
  • Donnez-lui de petites portions, pour ne pas le décourager.
  • Ne l’obligez pas à vider son assiette.
  • Attendez que votre enfant ait fini de manger son mets principal avant de servir du dessert aux autres membres de la famille. Il lui sera ainsi plus facile de garder de l’intérêt pour son repas.
  • Offrez des desserts nutritifs. Pensez aux salades de fruits et aux compotes, au yogourt, aux galettes et aux muffins maison, ainsi qu’aux desserts au lait.

Services offerts en CLSC

Différents services liés à l’alimentation de votre enfant de moins de 2 ans peuvent être offerts en CLSC. Pour connaître les services dans votre territoire, contactez le CLSC le plus près de chez vous.