Les légumes et les fruits

Information essentielle, à retenirUne fois que votre bébé consomme des aliments riches en fer tous les jours, vous pouvez ajouter des légumes et des fruits à son menu.

Photo : Sophie Roy

Les légumes et les fruits sont nécessaires à la santé. En plus d’ajouter une grande variété de saveurs au menu de votre bébé, ils lui apportent des minéraux et des vitamines comme la vitamine C. Ils sont aussi riches en fibres, ce qui l’aide à avoir des selles régulières.

Après un certain temps, les légumes et les fruits pourront faire partie de tous les repas. Par exemple, vous pourrez servir des légumes au dîner et au souper, et offrir des fruits au déjeuner et au dessert. Les fruits et légumes font aussi de bonnes collations.

Les légumes

Variez les légumes que vous donnez à votre bébé. En général, plus ils sont colorés, plus ils sont nutritifs. Pour cette raison, choisissez souvent des légumes orangés (ex. : carotte, courge, patate douce) ou vert foncé (ex. : brocoli, petits pois, haricots verts, poivron).

Comment préparer les légumes?

Vous pouvez offrir d’abord des légumes cuits, en purée ou écrasés à la fourchette.

Progressivement, votre bébé peut s’habituer à manger des légumes cuits coupés en petites bouchées.

Information essentielle, à retenirVariez les légumes que vous offrez à votre bébé.

Photo : Pascale Turcotte

Nitrates dans les légumes

Dans le passé, il était recommandé d’attendre avant d’introduire certains légumes plus riches en nitrates comme la carotte, la betterave, le navet et les épinards, dans l’alimentation des bébés. Il était aussi conseillé de ne pas utiliser l’eau de cuisson de ces légumes, notamment celle des carottes, pour préparer les purées.

En effet, les nitrates peuvent causer des problèmes de santé chez les très jeunes bébés. Mais en introduisant ces légumes vers l’âge de 6 mois, et pas avant, et en variant les légumes que vous offrez, vous n’avez pas à vous inquiéter des nitrates dans les légumes.

Les fruits

Offrez une variété de fruits à votre bébé. Vous pouvez utiliser des fruits frais ou surgelés. Les fruits en conserve et en compote du commerce sont aussi pratiques. Choisissez ceux qui n’ont pas de sucre ajouté.

Information essentielle, à retenirOffrez une variété de fruits à votre bébé.

Photo : Pascale Turcotte

Comment préparer les fruits?

Vous pouvez commencer par servir des fruits tendres réduits en purée ou écrasés à la fourchette (ex. : banane, poire). Vous pouvez aussi cuire des fruits pour en faire une compote (ex. : pomme, pêche). N’ajoutez pas de sucre dans la préparation des fruits. Si les fruits sont bien mûrs, il vous est possible de les proposer en morceaux, que votre bébé pourra prendre avec ses doigts.

Les petits fruits, comme les fraises, les framboises, les bleuets et les mûres, peuvent aussi être écrasés à la fourchette ou coupés en petits morceaux.

Plus tard, vous pourrez servir à votre bébé des fruits plus fermes, en petits morceaux (ex. : melon, prunes, cerises). Vous pourrez aussi lui offrir des raisins coupés en quatre, des morceaux d’orange, de pamplemousse ou de clémentine, ainsi que des pommes pelées et râpées ou légèrement cuites.

Et le jus?

La plupart des enfants aiment le jus. Toutefois, il faut savoir que les fruits sont plus nutritifs que le jus, car ils contiennent des fibres. En fait, le jus n’est pas essentiel. Pour combler la soif de votre bébé entre ses boires, il est préférable de lui servir de l’eau.

À savoir...

Information essentielle, à retenirLe jus n’est pas essentiel. Pour étancher la soif de votre bébé entre ses boires, il est préférable de lui servir de l’eau.

Le jus de fruits présente plusieurs désavantages :

  • Il augmente les risques de carie de la petite enfance, car il contient naturellement du sucre.
  • Il risque de prendre la place du lait et des aliments essentiels à la croissance et à la santé de votre bébé s’il est servi en trop grande quantité.
  • Il peut couper l’appétit de votre bébé s’il est servi dans l’heure qui précède le repas.
  • Il peut causer la diarrhée s’il est servi en trop grande quantité.

Si vous offrez du jus de fruits à votre enfant…

Information à laquelle il faut porter une attention particulière Évitez les jus non pasteurisés.

Voici quelques conseils :

  • Attendez qu’il ait au moins 1 an et limitez la quantité de jus : n’offrez pas plus de 125 à 175 ml (de 4 à 6 onces) par jour.
  • Ne servez pas le jus dans un biberon.
  • Ne laissez pas votre enfant boire son jus de façon prolongée. Cela contribuera à protéger ses dents.
  • Offrez-en au maximum une ou deux fois par jour.

Choisissez du jus pasteurisé 100 % pur, sans sucre ajouté. Il n’est pas nécessaire d’acheter du jus pour bébés; c’est la même chose que le jus ordinaire, mais il coûte plus cher. Évitez les boissons, breuvages, cocktails, punchs ou cristaux à saveur de fruits, car ils sont peu nutritifs et sont préparés avec du sucre.

Évitez les jus non pasteurisés. Les jus fraîchement pressés achetés directement du producteur ne sont pas pasteurisés. Certains jus vendus froids en épicerie ne le sont pas non plus. Ils peuvent contenir des bactéries nuisibles. Les jeunes enfants sont très sensibles à ces bactéries.

Votre enfant aime trop le jus? Consultez la section Gare au sucre.