Changements émotionnels

Chez la femme enceinte

En plus des nombreux changements physiques, être enceinte peut vous faire vivre des changements sur les plans émotionnel, psychologique ou social. Se préparer à la maternité et à l’arrivée d’un bébé peut aussi susciter de nombreuses questions et créer du stress chez  certaines femmes. Prenez le temps qu’il vous faut pour vous adapter à ces nouvelles réalités (voir Être maman).

L’ensemble des changements associés à la grossesse entraîne chez un grand nombre de femmes des émotions qui peuvent sembler contradictoires. Par exemple, vous pouvez ressentir tour à tour de la joie, de l’inquiétude, du déni, de l’excitation et même de la tristesse. L’important, c’est de reconnaître vos émotions et de ne pas lutter contre elles. Permettez-vous plutôt de les accueillir et de les vivre.

Parler de vos émotions avec vos proches pourrait vous faire du bien et vous aider à recevoir le soutien dont vous avez besoin.

Vous pouvez aussi discuter avec d’autres femmes enceintes ou des femmes qui l’ont été récemment. Cela peut vous permettre de voir que vous n’êtes pas seule à vivre certains bouleversements ou certaines émotions. Des lieux de rencontre pour les femmes enceintes sont présents dans plusieurs régions (voir Activités prénatales).

Il est aussi possible que vous n’ayez pas les mêmes émotions ou préoccupations que les autres; rappelez-vous que chaque femme est différente et que chaque grossesse est unique.

Information qui donne du réconfort, de la confianceLa grossesse peut être une période riche en émotions. N’hésitez pas à parler de ce que vous ressentez avec des personnes de confiance. Si vous avez besoin de plus de soutien, parlez-en avec le professionnel qui suit votre grossesse.

Pour s’adapter à ces changements, certaines femmes préfèrent faire des activités en solitaire, par exemple la méditation ou la marche. Essayez de trouver ce qui vous aide ou ce qui vous fait du bien.

Pendant leur grossesse, les femmes peuvent susciter davantage d’attention. Elles peuvent ainsi recevoir de nombreux commentaires de la part de leur entourage, parfois même d’inconnus. Ces commentaires peuvent porter sur le poids ou l’apparence, ou encore être des conseils de toutes sortes.

Certaines femmes sont à l’aise et apprécient cette attention. D’autres peuvent toutefois ressentir une pression et préférer éviter les commentaires. Si c’est votre cas, n’hésitez pas à signaler votre inconfort et à mettre vos limites. Vous pouvez toujours choisir de ne pas répondre aux questions et commentaires sur votre grossesse.

Chez certaines femmes, l’intensité des bouleversements et des émotions peut être plus importante, et il peut arriver qu’elles vivent une dépression pendant la grossesse. Environ une femme sur 10 vivra une dépression pendant  cette période.

Si, presque tous les jours depuis plus de deux semaines, vous vous sentez d’humeur triste ou irritable, si vous avez moins d’intérêt ou de plaisir dans vos activités quotidiennes ou si vous ou vos proches êtes inquiets, discutez-en avec le professionnel qui suit votre grossesse.

Chez le futur père ou partenaire

Information qui donne du réconfort, de la confiancePour l’autre parent et pour votre entourage, la grossesse peut être un moment privilégié pour développer les liens avec votre ou vos enfants aînés.

Les futurs pères et les partenaires vivent également leur lot de changements pendant la grossesse. Certains se demandent s’ils seront à la hauteur des attentes. D’autres s’interrogent sur leur nouvelle réalité familiale ou alors craignent de ne pas s’entendre avec leur conjointe quant au niveau d’implication de chacun auprès de l’enfant.

Le fait de savoir que votre conjointe est enceinte ne suffit pas toujours à rendre la grossesse concrète pour vous. Assister aux visites de grossesse et à l’échographie, entendre le cœur du bébé et sentir ses premiers mouvements sont des événements qui peuvent vous aider à amorcer votre relation avec votre bébé.

Cette relation deviendra plus réelle si vous parlez à votre bébé et si vous le touchez à travers le ventre de sa mère. Toutefois, malgré ces gestes, certains partenaires ne prendront conscience de leur nouvelle réalité qu’au moment de la naissance.

Si vous connaissez d’autres personnes qui vont devenir ou sont récemment devenues pères ou parents, n’hésitez pas à leur poser vos questions. Ces échanges pourront vous apporter des réponses et vous aider à vous approprier votre nouveau rôle. La participation aux rencontres prénatales pourrait aussi vous aider à prendre confiance en vos capacités.

Pour plus d’information, vous pouvez consulter la section Être papa.

Information essentielle, à retenirVotre relation de couple est importante, car c’est la base de votre projet de famille.

Chez le couple

Passer d’une relation à deux à une relation à trois, ou encore agrandir la famille, entraîne aussi des changements et des ajustements. Vous avez tous les deux des préoccupations, mais elles ne sont pas nécessairement les mêmes et elles ne surviennent probablement pas en même temps.

Vous vous demandez peut-être comment l’autre réagira si vous lui parlez de vos peurs ou si vous lui faites part de vos remises en question. Quoi que vous viviez, il est important de garder une bonne communication. Cela vous permettra d’exprimer vos émotions et vos différents points de vue, afin de rester unis dans ce cheminement vers la parentalité.

Information essentielle, à retenirVous pouvez inviter vos enfants à toucher à votre ventre lorsque votre bébé bouge.

Photo : Samantha Lépine

Chez la famille

Si vous avez déjà des enfants, il se peut que vous ayez l’impression de négliger les plus vieux. Les malaises de grossesse et la fatigue pourraient modifier la façon dont vous vous occupez d’eux. Vous ressentez peut-être de la culpabilité ou vous vous demandez comment vous réussirez à aimer tous vos enfants et à donner à chacun sa part d’attention.

Vos autres enfants, peu importe leur âge, peuvent ressentir de la jalousie et même de la colère à l’idée d’accueillir un nouveau membre dans la famille. Ils s’inquiètent peut-être de la place qui leur sera réservée pendant la grossesse et après la naissance de leur frère ou de leur sœur.

Pour les rassurer et les aider à accepter l’arrivée prochaine de bébé, vous pouvez en parler avec eux. Vous pouvez les inclure dans la préparation de l’arrivée de bébé en leur demandant, par exemple, de vous aider à décorer la chambre, ou encore de faire un dessin au futur bébé. Il est bon de leur dire que vous les aimez toujours et de leur démontrer cela par des marques d’affection.

 


Échographie : Examen fait avec un échographe (appareil à ultrasons) qui permet de voir l’embryon ou le fœtus à l’intérieur du ventre de la mère.