L'importance d'un réseau de soutien

La grossesse est un bon moment pour parler de vos impressions et exprimer vos attentes au sujet de l’allaitement. Parlez avec votre partenaire et votre entourage. C’est aussi un bon moment pour vous informer sur les ressources et les groupes communautaires en allaitement dans votre région.

Le rôle du conjoint

Information qui donne du réconfort, de la confianceDès les premiers jours de vie de votre bébé, trouvez votre façon de vous engager dans l’allaitement. Votre présence au quotidien compte beaucoup, surtout dans la période d’adaptation.

Comme futur père et partenaire, vous pouvez vous impliquer en prenant une part active dans la réflexion et la décision d’allaiter votre enfant. Votre rôle est important.

Faire équipe avec votre conjointe pendant la mise en place de l’allaitement aura certainement un effet bénéfique.

Au début, la mère peut avoir besoin d’aide pour la mise au sein. Votre rôle peut prendre la forme d’une main supplémentaire pour tenir bébé, d’un oreiller replacé ou d’un mot d’encouragement. Des attentions comme apporter à boire ou préparer une collation pour votre conjointe sont autant de choses qui améliorent réellement la situation.

Vous pouvez aussi rassurer votre conjointe dans les moments de doute, offrir une protection contre les pressions et les commentaires de l’entourage, ou encore aller chercher du soutien si nécessaire.

Participer aux soins de votre bébé vous permet également de faciliter l’allaitement, ainsi que de prendre votre place de parent auprès de votre bébé. Pour faire équipe avec votre conjointe, vous pouvez la relayer en faisant du peau à peau avec bébé entre les tétées, surtout une fois la montée laiteuse passée. Vous pouvez aussi bercer bébé dans vos bras pour le calmer ou l’endormir, changer sa couche, ou lui faire faire le rot.

Le soutien de la famille et de l’entourage

Si vous ou votre partenaire avez été allaités, vos familles seront peut-être familières avec l’allaitement. Il se peut aussi que vous soyez la première à allaiter. Dans les deux cas, il peut être important de partager votre intention d’allaiter avec les membres de votre entourage. Connaître votre intention pourra les aider à vous soutenir dans votre décision.

De plus, n’hésitez pas à leur demander différents types d’aide, comme des repas préparés, du gardiennage, des courses ou du ménage.

Les ressources en allaitement

Il existe plusieurs types de ressources pour vous aider et vous accompagner dans votre allaitement. Pour de l’information plus détaillée sur les ressources en allaitement, voir aussi De l'aide existe.

Ressources possibles en allaitement

  • Groupes et organismes d’entraide et de soutien à l’allaitement
  • Services en petite enfance de votre CLSC
  • Info-Santé, pour des consultations téléphoniques 24 heures sur 24 en composant le 811
  • Consultantes diplômées en lactation (IBCLC) (services privés à domicile)
  • Cliniques d’allaitement spécialisées avec expertise médicale (offertes dans certaines régions)
  • Votre sage-femme ou votre médecin

Voici quelques exemples précis de ressources :

Association québécoise des consultantes en lactation diplômées de l’IBLCE

514 990-0262
ibclc.qc.ca

Centre de référence des grandes régions de Montréal et de Québec

Composez le 211, ou visitez le 211qc.ca.

Ligue La Leche

1 866 255-2483
allaitement.ca

Mouvement Allaitement du Québec

Répertoire de ressources en allaitement dans différentes régions
allaiterauquebec.org

Nourri-Source

514 948-9877
Sans frais : 1 866 948-5160
nourri-source.org

Réseau des Centres de ressources périnatales

Regroupement d’organismes dans 19 villes de la province
reseaudescrp.org

Information qui donne du réconfort, de la confianceAllaiter un bébé, ce n’est pas facile tous les jours, mais une fois l’allaitement mis en place, il peut être très gratifiant et nourrissant tant pour votre bébé que pour vous. Faites-vous confiance, savourez le plaisir d’être parents un jour à la fois.


Rappelez-vous que chaque expérience d’allaitement est unique, et que chaque bébé est différent. Si l’expérience de vos amies ou si votre première expérience d’allaitement a été difficile, cela ne signifie pas que vous aurez des difficultés cette fois-ci.

Il est normal d’avoir besoin de temps pour apprivoiser l’allaitement. Dans cette période d’apprentissage, vous pourrez avoir envie de tout remettre en question. Il est bon de savoir à qui vous adresser en cas de difficultés et de vous entourer de personnes qui sauront vous soutenir.