Pleurs

Information essentielle, à retenir

Information essentielle, à retenirIl se sent bien et en sécurité lorsqu’il entend le son de votre voix.

Photo : Anne-Marie Fortin

Tous les bébés pleurent. Il est vrai que certains pleurent plus que d’autres, car tous les bébés sont différents. Il peut être difficile de comprendre le nouveau-né. Même si ce n’est pas évident au début, c’est en prenant du temps avec lui que vous apprendrez à le connaître. Sa réaction vous permettra de savoir ce qui lui fait du bien et ce qu’il n’aime pas.

Selon les situations, vous découvrirez les différents pleurs et ce qu’ils veulent dire :

  • « J’ai faim, je suis fatigué! »
  • « Ma couche est sale, j’ai des gaz! »
  • « J’ai trop chaud, trop froid! »
  • « J’ai besoin de faire un rot! »
  • « Je m’ennuie, j’ai besoin d’affection! »
  • « Je veux jouer avec toi, je veux ton attention! »
  • « La journée est dure et je ne me sens pas bien! »

Parfois, malgré toutes vos tentatives, vous ne comprendrez pas pourquoi votre enfant pleure. Il faudra alors simplement tenter de rester présent et de lui offrir votre calme. Il apprendra ainsi à vous faire confiance.

Pendant les neuf premiers mois, votre bébé n’a pas la notion de temps et ne supporte pas d’être inconfortable. Il a besoin que vous vous occupiez de lui rapidement. De cette façon, il apprend que vous lui êtes attentif et prêt à répondre à ses besoins. Consoler un bébé chaque fois qu’il pleure ne risque pas de le gâter.

Il est important de répondre à un enfant qui pleure. L’enfant a besoin de parents compréhensifs, capables d’écouter l’expression de sa colère, son chagrin ou sa peur. Il se sentira aimé.

À partir de l’âge de 6 mois, certains bébés pleurent parfois à se pâmer et à en devenir bleutés : c’est le « spasme du sanglot ». L’épisode dure moins d’une minute. L’enfant hurle jusqu’à ce qu’il cesse de respirer pendant quelques secondes. Il devient alors pâle ou bleu, il ne se tient plus et peut même tomber.

Il est normal d’être inquiet si cette situation survient. Rassurez-vous, ce n’est pas dangereux pour la santé de votre enfant. Gardez votre calme, restez auprès de lui et rassurez-le. En effet, votre enfant reprendra vite son souffle de lui-même. Cependant, si cela se produit avant l’âge de 4 mois ou si le spasme dure plus d’une minute, il serait bon d’en parler à son médecin.