Eau d’un puits privé

Vous pouvez utiliser l’eau d’un puits privé (puits de surface ou puits artésien) si des analyses récentes montrent qu’elle respecte les normes de qualité. S’il s’agit d’un nouveau puits, vous devez faire vérifier la qualité chimique et bactériologique de l’eau par un laboratoire accrédité par le ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques. Pour connaître les laboratoires accrédités dans votre région, visitez le ceaeq.gouv.qc.ca/accreditation/PALA/lla03.htm.

Si vous êtes propriétaires d’un puits privé, il est conseillé de faire analyser l’eau de votre puits au moins deux fois par année. Les analyses permettent de détecter la présence d’éléments indésirables dans votre eau, par exemple des bactéries comme la E. coli ou encore des nitrites ou des nitrates. Pour en savoir plus, visitez le : environnement.gouv.qc.ca/EAU/potable/depliant/index.htm#qualite.

En général, lorsque les concentrations de substances chimiques dans l’eau de consommation dépassent les niveaux permis, il faut utiliser une autre source d’eau potable, comme l’eau embouteillée.

Si vous avez des doutes concernant la qualité de l’eau des puits de votre localité, vous pouvez contacter :

  • le ou les puisatiers de votre région;
  • votre municipalité.

Pour avoir plus d’information, contactez :

  • le ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques;
  • la Direction de la santé publique de votre région;
  • les laboratoires de votre région qui sont accrédités par le ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques.

Information essentielle, à retenirLaissez couler l’eau jusqu’à ce qu’elle soit froide avant de l’utiliser. Cela permet d’éliminer les surplus possibles de plomb et de cuivre, de même que certaines bactéries qui sont parfois présentes dans les tuyaux.

Photo : Geneviève Colpron

Information à laquelle il faut porter une attention particulièreNe buvez pas l’eau chaude du robinet et ne l’utilisez pas pour préparer les biberons ou pour cuisiner, car elle peut contenir plus de plomb, de contaminants et de bactéries que l’eau froide.