Contraception

Dès votre grossesse, pensez à la méthode de contraception que vous utiliserez après avoir accouché.

Vous pourriez devenir enceinte même si vous n’avez pas eu vos menstruations. L’ovulation peut survenir aussi rapidement qu’à la troisième semaine après l’accouchement vaginal ou par césarienne. Utilisez une méthode contraceptive efficace pour éviter une grossesse non planifiée.

Méthode de l’allaitement maternel et de l’aménorrhée (MAMA)

Si vous allaitez exclusivement, l’ovulation peut être retardée. Pour utiliser l’allaitement comme méthode contraceptive, il faut bien comprendre les principes de la méthode de l’allaitement maternel et de l’aménorrhée (MAMA).

Pour être efficace, la MAMA nécessite les conditions suivantes :

  • Votre bébé est né depuis moins de six mois;
  • Vous pratiquez l’allaitement exclusif (aucune préparation commerciale, aucun aliment ni aucune eau n’est donné au nourrisson).
  • Vous n’avez pas recommencé vos menstruations ni eu de saignements.

Avant d’utiliser la MAMA ou une méthode naturelle de contraception (Billings, sympto-thermique), il est préférable de contacter l’organisme Seréna pour avoir des explications ou du soutien :

Seréna
Organisme de promotion des méthodes de planification naturelle des naissances
514 273-7531 / 1 866 273-7362
www.serena.ca

Vous pouvez aussi visiter le site Web de cette autre ressource :

World Alliance for Breastfeeding Action (WABA)
www.waba.org.my/resources/lam (site en anglais pour la MAMA)

Méthodes contraceptives

Le choix d’une méthode contraceptive dépend de vos préférences et de votre situation personnelle. Cette situation doit être évaluée avec votre professionnel de la santé. L’évaluation peut être faite durant la grossesse ou avant votre départ de votre lieu d’accouchement.

Le tableau suivant décrit les méthodes contraceptives disponibles.

Méthodes

Début possible si vous n’avez pas de contre-indication

Stérilet avec hormone (KyleenaMD, MirenaMD)

N’importe quand après l’accouchement, selon votre état de santé.

Stérilet au cuivre

N’importe quand après l’accouchement, selon votre état de santé.

Injection contraceptive (Depo-ProveraMD)

N’importe quand après l’accouchement.

Pilule à progestatif seul (MicronorMD)

N’importe quand après l’accouchement.

Contraceptifs hormonaux combinés, c’est-à-dire qui contiennent de l’œstrogène et un progestatif :

  • Pilules
  • Timbre contraceptif
  • Anneau vaginal contraceptif
  • Six semaines après l'accouchement.
  • Selon votre situation, votre professionnel de la santé pourrait vous proposer de commencer de trois à quatre semaines après l'accouchement.
  • Diaphragme
  • Cape cervicale

Six semaines après l’accouchement.

Condom

Dès la première relation sexuelle.

Les stérilets, l’injection contraceptive, la pilule à progestatif seul (MicronorMD) et les contraceptifs hormonaux combinés sont les méthodes contraceptives les plus efficaces. N’interrompez pas l’emploi d’une méthode de contraception sans vous assurer de commencer à en utiliser une autre. Afin d’éviter toute relation sexuelle non protégée, ayez toujours des condoms à portée de la main.

Le retrait ou coït interrompu et la méthode du calendrier ne sont pas des méthodes contraceptives efficaces.

Informez-vous sur les méthodes contraceptives en consultant le site Web de la Société des obstétriciens et gynécologues du Canada : lesexeetmoi.ca.

Effets possibles des contraceptifs hormonaux sur la production de lait

Les contraceptifs hormonaux n’ont pas d’effets sur la qualité du lait et sur la santé du nourrisson.

Toutefois, si vous prenez un contraceptif hormonal combiné et que vous allaitez, il peut arriver que vous observiez une faible réduction de la quantité de lait produite. Si c’est le cas, communiquez avec une consultante en lactation, votre sage-femme, votre médecin ou une infirmière du CLSC.

Si vous prenez le stérilet avec hormone, l’injection contraceptive ou la pilule à progestatif seul, il est peu probable que cela affecte votre allaitement. Si vous notez un problème, communiquez avec une consultante en lactation, votre sage-femme, votre médecin ou une infirmière du CLSC.

Contraception d’urgence

Si vous avez eu une relation sexuelle mal protégée ou non protégée, vous pouvez avoir recours aux méthodes de contraception d’urgence.

La contraception orale d’urgence (COU) aussi appelée « pilule du lendemain »

La COU s’emploie jusqu’à cinq jours après la relation sexuelle mal protégée ou non protégée, n’importe quand après l’accouchement vaginal ou par césarienne, que vous allaitiez ou non. Plus la COU est prise tôt après la relation sexuelle mal protégée ou non protégée, plus elle est efficace. Vous pouvez l’obtenir auprès d’un pharmacien, sans prescription d’un médecin.

Si vous allaitez, mentionnez-le au professionnel de la santé. Il pourra vous prescrire une COU que vous pouvez prendre pendant l’allaitement.

Le stérilet au cuivre

S’il n’est pas contre-indiqué pour vous, votre médecin peut insérer le stérilet au cuivre jusqu’à sept jours après la relation sexuelle mal protégée ou non protégée.