Soins physiques de la mère

Information à laquelle il faut porter une attention particulièreConsultez rapidement un médecin ou allez à l’urgence dans l’une ou l’autre des situations suivantes :

  • vous avez des signes d’hémorragie :
    • vous remplissez une serviette hygiénique régulière par heure pendant 2 heures consécutives,
    • vous perdez de gros caillots de sang (ex. : plus d’un caillot de la grosseur d’un œuf),
    • vos saignements augmentent au lieu de diminuer;
  • vous faites de la fièvre : température de 38,0 °C (100,4 °F) ou plus;
  • vous avez une douleur abdominale intense ou non soulagée par des analgésiques;
  • vous avez des difficultés respiratoires;
  • vous avez une douleur nouvelle à une jambe avec de l’enflure.

Allez directement à l’urgence si vous présentez des signes de choc : agitation, faiblesse, pâleur, peau moite et froide, chaleurs et palpitations.

Vous êtes heureuse, mais fatiguée. C’est normal. Cela prendra quelques semaines pour retrouver votre niveau d’énergie habituel. Soyez patiente. Essayez de prendre soin de vous et n’hésitez pas à demander de l’aide quand vous en avez besoin.

Votre corps doit prendre le temps nécessaire pour récupérer. De retour à la maison, si vous observez des signes qui vous inquiètent, vous pouvez en parler avec l’infirmière du CLSC ou encore consulter votre médecin ou votre sage-femme.

Pertes sanguines

Après la naissance, pour 1 jour ou 2, vous aurez des pertes sanguines (lochies) plus abondantes que des menstruations. Puis ces pertes diminueront et changeront de texture et de couleur. Il pourra s’y mêler du mucus (substance blanchâtre). La couleur passera graduellement du rosé au brun de plus en plus pâle et pourra devenir jaune.

À l’occasion, vous pourrez perdre un caillot de sang. Cela survient surtout le matin, après avoir uriné ou allaité. Si le saignement diminue après le passage du caillot, il n’y a pas lieu de s’inquiéter. Ajoutons qu’un effort inhabituel ou la césarienne peut aussi causer des lochies plus rouges et abondantes.

Les lochies durent en général de 3 à 6 semaines. Pendant cette période, utilisez des serviettes hygiéniques et non des tampons.

Contractions

Vous ressentirez peut-être des contractions dans l’utérus, surtout quand vous allaitez. Si ce n’est pas votre première grossesse, il est possible que vous ayez plus de contractions que lors de la précédente. Si vous avez besoin de soulager la douleur, parlez-en à votre professionnel de la santé.

Hygiène

Dès votre retour à la maison après votre accouchement, vous pouvez prendre des bains en toute sécurité, aussi souvent que vous voulez. Ces moments de tranquillité vous permettront de penser un peu à vous. De plus, l’hygiène est très importante. Voici quelques conseils :

  • prenez une douche ou un bain chaque jour, ou plus d’une fois par jour, dans une baignoire propre sans huile et sans bain moussant;
  • changez votre serviette hygiénique au moins toutes les 4 heures;
  • essuyez-vous toujours de l’avant vers l’arrière;
  • lavez vos mains après chaque passage aux toilettes.

Cependant, ne vous donnez pas de douche vaginale. La natation, elle, est possible quand les lochies ne sont plus abondantes.

Périnée

Après un accouchement vaginal, votre périnée restera sensible quelque temps. Il est aussi normal que les lèvres soient plus écartées et que l’aspect et les sensations de la vulve changent.

Si vous avez des points de suture, ne craignez rien, ils ne céderont pas lorsque vous allez à la selle. Après le bain, laissez sécher les points de suture avant de vous rhabiller.

Vous pouvez faire des exercices pour rendre le tonus à votre périnée. Plusieurs fois par jour, vous pouvez contracter les muscles du plancher pelvien, comme pour retenir l’urine, puis relâcher. Vous pouvez commencer à faire ces exercices quelques jours après l’accouchement, même si vous avez eu des points de suture, puisque ces exercices activent la circulation et favorisent la cicatrisation. Vous pouvez passer progressivement à 100 contractions par jour.

Selles et urine

Il est normal de ne pas aller à la selle pendant 2 à 3 jours après un accouchement vaginal et 3 à 5 jours après une césarienne. Cependant, si vous retardez davantage, vous êtes peut-être constipée. Cela arrive souvent après un accouchement par voie vaginale ou par césarienne. Si cela vous arrive, suivez ces conseils :

  • mangez des aliments riches en fibres : céréales de son, pain de grains entiers, légumes crus, fruits, légumineuses, noix;
  • buvez beaucoup de liquide;
  • allez à la toilette dès que le besoin s’en fait sentir;
  • buvez du jus de pruneaux ou mangez des pruneaux nature.

Si ces mesures ne suffisent pas, vous pouvez employer un laxatif. Choisissez un produit à base de fibres (ex. : MetamucilMD) et buvez suffisamment de liquide pour ne pas aggraver la constipation. Vous pouvez aussi prendre un émollient comme le docusate (ex. : ColaceMD).

Après l’accouchement, uriner vous donnera peut-être une impression de brûlure : n’hésitez pas à asperger votre vulve d’eau tiède. Il est normal, dans les premiers jours après un accouchement, d’avoir de la difficulté à retenir ses urines et ses gaz. Si ces désagréments persistent, parlez-en à votre médecin lors de la visite de suivi.

Exercice

Environ 2 semaines après l’accouchement vaginal, vous pouvez reprendre progressivement vos activités. Dès que vous vous sentez en forme, vous pouvez sortir de la maison. C’est bon pour le moral. Il est préférable de commencer par de petites promenades, car au début, vous vous fatiguerez plus rapidement et peut-être de façon soudaine.

Il existe des programmes d’exercices conçus pour les mères et leur bébé. Des activités sont souvent offertes par les municipalités. Des livres et des DVD peuvent aussi vous guider.

Poids

La majorité des femmes retrouvent leur taille normale sans effort particulier. En quelques mois, votre corps épuisera les réserves accumulées pendant la grossesse. Mangez sainement. Surtout, soyez patiente! Le poids gagné en 9 mois ne peut pas être éliminé en quelques jours.

Résistez à la tentation de maigrir rapidement, surtout si vous allaitez. Perdre de 1 à 2 kg (2 à 4 lb) par mois est raisonnable. Une femme qui allaite ne doit pas suivre de régime amaigrissant sévère. Une diète pauvre en calories peut diminuer votre production de lait et votre niveau d’énergie.