Synthesis and summary

Écrit présentant les points saillants/éléments essentiels extraits du document d’origine ou une synthèse des connaissances scientifiques disponibles sur une question pertinente à la santé publique.

  • January-30-02

    Les appareils électroniques de jeu (AÉJ) disponibles au Québec incluent les appareils de loterie vidéo (ALV) et les machines à sous (certaines machines d’amusement pourraient appartenir à cette famille de jeu).

    L’exploitation des AÉJ nécessite une licence. Les licences pour les ALV ne peuvent être émises qu’à des détenteurs de permis de vente d’alcool. Les machines à sous ne sont disponibles que dans les casinos. L’accès des AÉJ est réservé aux personnes âgées d’au moins 18 ans.

    Essentiellement quatre types de jeux sont offerts aux Québécois sur les AÉJ.

    1. Les jeux de lignes où il faut obtenir certains alignements d’objets – des cloches, des cerises, des « 7 », des animaux ou autres selon le thème de la machine.
    2. Les jeux de poker où il s’agit de...
  • December-14-01

    Le présent document est une synthèse de la réflexion actuelle du comité sur les Organismes génétiquement modifiés (OGM) de l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) quant aux Aliments génétiquement modifiés (AGM) et à leurs effets potentiels sur la santé. L’organisation et la participation au colloque « Aliments génétiquement modifiés et santé publique », en décembre 2000, l’étude de la documentation scientifique disponible et les positions des principaux organismes impliqués en santé publique, permettent au groupe de travail de dégager 22 questionnements.

    L’absence de recherches indépendantes et accessibles sur l’innocuité des AGM modifiés empêche l’évaluation adéquate des risques à la santé. La mise en marché des AGM a eu lieu sans étiquetage et sans mécanisme...

  • October-05-01

    En avril 1997, le ministère de l’Environnement du Québec (MENV) a publié les «Critères provisoires pour la valorisation des matières résiduelles fertilisantes» (MENV, 1997) qui visent à encadrer la valorisation des MRF au Québec. Lors d’une consultation publique portant sur ces critères, le ministère de la Santé et des Services Sociaux (MSSS) a émis des réserves sur la validité des critères C2 et sur les risques à la santé qui pourraient résulter de leur utilisation, en particulier pour le cadmium et les dioxines/furannes (MSSS et Comité de santé environnementale du Québec, 1998). Le groupe scientifique sur l’évaluation du risque toxicologique de l’Institut national de la santé publique du Québec (INSPQ) a alors été mandaté par le MENV pour effectuer une évaluation des critères en...

Pages

Subscribe to Synthesis and summary