Ce rapport dresse un portrait des achats de boissons non alcoolisées en supermarchés et magasins à grande surface au Québec pour la période de 2010 à 2014 à l’échelle provinciale et régionale. Il permet d’estimer les tendances de la consommation de boissons dans la population québécoise etd’en évaluer l’accessibilité économique.

Afin d’analyser les achats de boissons en fonction de leur valeur nutritive, trois regroupements de boissons ont été formés. Les boissons « à favoriser » : eau plate, eau gazéifiée et lait nature. Les boissons « à consommer avec modération » : jus de fruits, jus de légumes, laits aromatisés, boissons de soya et boissons gazeuses diètes. Les boissons « à limiter » : boissons gazeuses régulières, boissons aux fruits et boissons énergisantes.

Évolution des volumes d’achats de boissons de 2010 à 2014

  • Les volumes d’achats durant cette période ont diminué de 5 % à 18 % pour les boissons suivantes : boissons de soya, jus de fruits purs, lait nature, boissons aux fruits, boissons gazeuses diètes, jus de légumes et boissons gazeuses régulières. On observe néanmoins une hausse des achats de 9 % à 37 % pour certaines boissons, soit : les boissons énergisantes, l’eau plate, l’eau gazéifiée et les laits aromatisés.
  • Bien que les achats de lait nature aient diminué au fil du temps (10 %), il s’agit de la boisson la plus achetée chaque année durant toute la période observée.
  • Les achats de boissons gazeuses ont connu la plus forte diminution (18 %), alors que les achats d’eau plate embouteillée ont augmenté de façon importante (21 %). De ce fait, l’eau plate embouteillée a remplacé les boissons gazeuses régulières comme deuxième boisson la plus achetée après le lait nature à partir de l’année 2012-13.
  • Globalement, les volumes d'achats de boissons « à limiter » ont diminué au cours des 4 années étudiées (16 %), en raison de la baisse des achats de boissons gazeuses régulières et de boissons aux fruits.

Portrait des achats de boissons en 2013-14

  • Les principales boissons achetées en supermarchés et magasins à grande surface au Québec sont les suivantes : lait nature (25 % des achats de boissons), eau plate embouteillée (22 %), boissons gazeuses régulières (16 %), jus de fruits purs (14 %), boissons aux fruits (9 %) et boissons gazeuses diètes (8 %).
  • Les boissons « à limiter » et les boissons « à consommer avec modération » occupent chacune environ le quart des achats de boissons. Ensemble, ces options moins saines représentent donc la moitié (52 %) des achats de boissons au Québec.
  • En ce qui concerne le prix, les boissons gazeuses régulières et diètes (0,85 $/Litre) et les boissons aux fruits (1,14 $/L), deux boissons « à limiter », constituent les catégories de boissons qui coûtent le moins cher, mis à part l’eau plate embouteillée.
  • À l’exception des boissons énergisantes, le lait est la plus chère des boissons étudiées et son prix fluctue de 1,70 $/L à 1,95 $/L selon les régions.

Conclusion

  • Malgré la tendance à la baisse des achats de boissons gazeuses et de boissons aux fruits en supermarchés et magasins à grande surface, les efforts pour diminuer la consommation de boissons sucrées doivent être poursuivis.
  • Des mesures devraient être mises en place pour diminuer les disparités régionales dans le prix du lait et améliorer son accessibilité économique par rapport aux boissons moins nutritives.

Notes: 

Vous pouvez également consulter le TOPO associé à ce rapport : Boissons sucrées : tendances des achats au Québec, impacts sur la santé et pistes d’action.

Author(s): 

Subject(s): 

Publication type: 

ISBN (electronic): 

978-2-550-76732-9

Santécom record: