Évaluation du Fichier hebdomadaire des décès pour l'estimation des impacts des vagues de chaleur

Depuis la saison estivale 2010, l'Institut national de santé publique du Québec produit annuellement un bilan de surveillance des impacts des vagues de chaleur extrême sur la santé de la population, en utilisant le Fichier hebdomadaire des décès de l'Institut de la statistique du Québec. Le but principal de cette étude est de vérifier la validité de cette source de données. L'étude vise également à mesurer l'impact de l'âge, de la défavorisation matérielle, ainsi que de la présence d'îlots de chaleur urbains sur la fréquence des décès pendant les vagues de chaleur extrême.

Un outil de surveillance utile :

  • La validité des données du Fichier hebdomadaire des décès a été évaluée en comparant les impacts des vagues de chaleur de 2010 et de 2011, avec ceux obtenus en utilisant le Registre des événements démographiques.
  • Les résultats indiquent que le Fichier hebdomadaire sous-estime systématiquement les impacts des vagues de chaleur. Il est suggéré d'appliquer des critères statistiques plus permissifs dans l'interprétation des résultats des bilans annuels afin de remédier à ce problème.
  • Le Fichier hebdomadaire des décès constitue un outil utile à la surveillance des impacts des vagues de chaleur sur la santé, à condition d'attendre au moins quatre mois après la fin de la saison de surveillance pour faire l'extraction des données. Sans le respect de ce délai, le Fichier hebdomadaire sous-estime de manière trop importante la fréquence des décès.
  • La production des bilans annuels de surveillance des impacts des vagues de chaleur devrait être poursuivie. Cette surveillance permet aux directions de santé publique d'ajuster les interventions préventives de santé publique.

Association avec certains facteurs de risque :

  • L'utilisation des données du Registre des événements démographiques a permis de mesurer les effets de l'âge, de la défavorisation matérielle et des îlots de chaleur urbains sur les impacts des vagues de chaleur.
  • Dans la plupart des régions sociosanitaires, l'âge moyen des personnes décédées pendant les vagues de chaleur n'est pas statistiquement différent de celui des personnes décédées pendant les périodes de comparaison.
  • Les analyses n'ont pas permis de démontrer d'excès significatif de décès pendant les vagues de chaleur extrême dans les secteurs défavorisés et très défavorisés sur le plan matériel, comparativement aux autres secteurs des régions affectées.
  • Les résultats révèlent aussi que pendant les vagues de chaleur, dans quelques régions sociosanitaires, la proportion des personnes qui résidaient dans un îlot de chaleur urbain au moment du décès est plus élevée, par rapport aux périodes de comparaison.
  • Même si ces résultats ne sont pas concluants, il est recommandé aux directions régionales de santé publique de continuer à surveiller les impacts de la chaleur sur la santé en ciblant les personnes âgées, les clientèles défavorisées, ainsi que les secteurs avec une concentration importante d'îlots de chaleur urbains.

Author(s): 

Subject(s): 

Publication type: 

ISBN (electronic): 

978-2-550-72654-8

Santécom record: