Des lieux pour vieillir en bonne santé

Ce numéro aborde l’influence de l’environnement bâti sur la santé et l’autonomie des personnes aînées ainsi que l’aménagement de milieux de vie favorables au vieillissement en santé. Il fournit également des réponses aux questions suivantes :

  • Comment diversifier et adapter les habitations pour favoriser le vieillissement chez soi?
  • Quels aménagements privilégient la santé, la mobilité, la participation sociale, des conditions de vie optimales et un mode de vie actif?
  • Quelles stratégies adopter pour aménager des espaces publics et récréatifs intergénérationnels?

Ce qu'il faut retenir

  • La société québécoise fait face à un vieillissement marqué de sa population; dès 2031, une personne sur quatre aura 65 ans ou plus.
  • Les diverses composantes de l’environnement bâti, notamment le logement, l’aménagement des quartiers, les systèmes de transport et les espaces publics et de loisirs, contribuent au vieillissement en santé.
  • L’environnement bâti peut être un important facteur de production du handicap. Le fait d’y remédier par la création d’aménagements accessibles favorise l’inclusion des personnes aînées et d’autres groupes de la population, comme les familles et les personnes à mobilité réduite.
  • Un logement abordable, salubre et de bonne qualité ainsi que l’accès à du soutien à domicile sont des conditions déterminantes pour vieillir en santé chez soi.
  • Les changements climatiques influencent la qualité de vie des personnes aînées. Diverses stratégies existent pour en atténuer les conséquences.
  • Les environnements favorables aux personnes aînées répondent à des besoins et à des enjeux variés. Ils bénéficient aussi à plusieurs groupes de la population.
Authors
Mélanie Beaudoin
LL. B., M. Env., conseillère scientifique, Direction de la santé environnementale et de la toxicologie
André Tourigny
M.D., médecin spécialiste, Institut national de santé publique du Québec
Types of Publication
ISSN (Digital)
2562-4555
Santecom Number
Publication date