Repetitive strain injury

  • September-18-17

    Le groupe scientifique sur les troubles musculosquelettiques (TMS) de l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ), en collaboration avec le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) et le Réseau de santé publique en santé au travail (RSPSAT) dépose au Comité d’éthique de santé publique (CESP) un projet de portrait des TMS au Québec. Ce projet s’inscrit dans le mandat de surveillance des TMS accordé à l’INSPQ par le MSSS.

    Le projet a pour objectif d’élaborer, à partir de données de l’Enquête québécoise sur la santé de la population (EQSP), des données de recensement de Statistique Canada et des fichiers des lésions professionnelles de la Commission des normes, de l'équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST), un portrait détaillé des TMS,...

  • January-20-17

    Les travailleurs qui manipulent des outils vibrants sont à risque de développer deux maladies professionnelles distinctes, à savoir le syndrome vibratoire, dont l’une des atteintes se manifeste par un phénomène de Raynaud d’origine vasospastique, et la thrombose ou l’anévrysme de l’artère cubitale aussi appelée le syndrome du marteau hypothénarien (SMH). Ces deux maladies professionnelles se manifestent par des doigts blancs et d’autres symptômes similaires, ce qui représente un défi pour le diagnostic. Cependant, la démarche thérapeutique et les mesures préventives diffèrent. Incorrectement diagnostiqué dans sa phase aiguë, le SMH peut entraîner de lourdes conséquences, telles que l’amputation des doigts.

    Dans le cadre d’une recherche financée par l’Institut de recherche...

  • January-20-17

    Les travailleurs utilisant des outils portatifs vibrants et/ou des outils manuels (sans vibrations) sont à risque de développer le syndrome du marteau hypothénarien (SMH) et s’exposent ainsi à de lourdes conséquences pour la santé, dont l’amputation des doigts. En effet, l’artère cubitale de la paume de la main est située en superficie et n’est pas suffisamment protégée par des tissus (par exemple, des muscles). Elle est ainsi particulièrement vulnérable aux coups et vibrations ainsi qu’aux traumatismes répétés à la main, lorsque les travailleurs frappent ou cognent les matériaux usinés en utilisant la paume des mains. La contribution des vibrations reste toujours à documenter tout comme les outils à l’origine du développement de la maladie.

    Le présent document décrit les...

  • July-07-14

    Les troubles musculo-squelettiques (TMS) liés au travail sont une cause très importante d’incapacité dans la population active québécoise. Selon l’Enquête québécoise sur des conditions de travail et d’emploi, de santé et de sécurité du travail (EQCOTESST), un travailleur québécois sur cinq a subi des symptômes musculo-squelettiques importants d’origine non traumatique attribués au travail au cours de l’année précédant l’Enquête (Stock et collab., 2011). Chaque année, environ 35 % des lésions professionnelles indemnisées par la Commission de la santé et de la sécurité du travail du Québec (CSST) sont des TMS d’origine non traumatique (Michel et collab., 2010). L’EQCOTESST nous indique que moins de 20 % des absences du travail en raison de douleurs musculo-squelettiques, perçues comme...

  • May-14-14

    What are the causes of work-related musculoskeletal disorders (WMSDs)? Numerous scientific studies have highlighted the important contribution of working conditions to the development of WMSDs, in particular physical work demands such as forceful exertion, repetitive movements and awkward body postures. The Québec Survey on Working and Employment Conditions and Occupational Health and Safety (QSWECOHS) sheds new light on the working conditions that contribute to WMSDs.

    Organisational work demands, such as work intensity, work pace, lack of decision latitude and lack of support from co-workers or supervisors, also contribute to these common health problems.

    The Québec Survey on Working and Employment Conditions and Occupational Health and Safety (QSWECOHS) sheds new...

  • May-14-14

    A painful back, shoulder or wrist can make life difficult. Work-related musculoskeletal disorders (WMSDs) occur frequently in the workplace and affect many Québec workers.

    The Québec Survey on Working and Employment Conditions and Occupational Health and Safety (QSWECOHS) sheds new light on WMSDs. (See the sidebar entitled Data Source on the reverse side of this document.) In 2007, for example, nearly 732,000 Québec workers, or one in five, experienced at least one WMSD in the 12 months prior to the survey.

    The survey also found that female workers were more likely to be affected by WMSDs than their male counterparts. One of every four women experienced a WMSD compared with one of every six men.

    This gender difference was seen for each body region studied in...

  • May-14-14

    Avoir le dos barré, une épaule ou un poignet douloureux rend la vie pénible. Les troubles musculo-squelettiques (TMS) sont fréquents en milieu de travail et touchent de nombreux travailleurs et travailleuses du Québec.

    L’Enquête québécoise sur des conditions de travail, d’emploi et de santé et de sécurité du travail (EQCOTESST) jette un nouvel éclairage sur ces TMS liés au travail (voir au verso l’encadré Source des données). On y apprend par exemple qu'en 2007, près de 732 000 travailleurs et travailleuses du Québec sont aux prises avec au moins un TMS attribué au travail. C’est une personne au travail sur cinq qui est ainsi atteinte d’un TMS lié au travail.

    L’enquête révèle aussi que les travailleuses sont plus touchées que les travailleurs. Une femme sur quatre est...

  • May-14-14

    Quelles sont les causes des troubles musculosquelettiques (TMS)? De nombreuses études scientifiques ont mis en lumière la contribution importante des conditions de travail à l’apparition des TMS, en particulier les contraintes physiques telles que l’effort physique, le travail répétitif et les postures contraignantes.

    Les contraintes organisationnelles du travail contribuent également à ces problèmes de santé importants, par exemple l’intensité du travail, la cadence, le manque d’autonomie au travail, le faible soutien des collègues ou des supérieurs.

    L’Enquête québécoise sur des conditions de travail, d’emploi et de santé et de sécurité du travail (EQCOTESST) jette un nouvel éclairage sur les conditions de travail contribuant aux TMS.

  • November-24-10

    Dans un contexte de surveillance de l'état de santé de la population des travailleurs et en lien avec l'objectif de réduction de l'incidence des troubles musculo-squelletiques (TMS) du Programme national de santé publique, « TMS sous surveillance » est un premier projet commun de surveillance du Réseau de santé publique en santé au travail. Il a été mis en place pour mieux comprendre la problématique des TMS, pour en évaluer l'ampleur et pour identifier les milieux de travail les plus à risque.

    Les données utilisées proviennent du fichier des lésions professionnelles déclarées et acceptées par la CSST entre 1998 et 2007. L'ampleur des TMS est mesurée en termes de nombre de cas incidents, de proportion et de taux d'incidence. La durée d'indemnisation est utilisée comme...

  • March-30-06

    Dans le cadre de leurs mandats respectifs, trois instances se sont regroupées pour amorcer une réflexion sur le rôle du réseau de santé publique en prévention des troubles musculosquelettiques reliés au travail. Ces trois instances sont : la Table de concertation nationale en santé au travail , le Groupe scientifique sur les troubles musculosquelettiques liés au travail de l'Institut national de santé publique du Québec et le Regroupement des représentants en ergonomie du réseau public en santé au travail.

    Ce document est issu de la collaboration de ces trois instances et il a été rédigé par un groupe de travail mandaté par la TCNSAT et le GS-TMS. Il présente d'abord un sommaire de la problématique des TMS, puis, il situe la réflexion sur le rôle et les orientations du réseau...

Subscribe to Repetitive strain injury