Accessibilité géographique aux commerces spécialisés en produits de vapotage autour des établissements d’enseignement secondaire et collégial du Québec

L’expérimentation de la cigarette électronique est répandue chez les jeunes du secondaire et les jeunes adultes au Québec. Certaines études suggèrent que l’accessibilité géographique aux lieux de vente des produits de vapotage, c’est-à-dire la présence et la localisation de ces commerces près d’endroits fréquentés par les jeunes, serait un facteur associé à l’usage de ces produits, à l’instar de ceux du tabac.

Peu de données sont disponibles sur la localisation des commerces spécialisés dans la vente de produits de vapotage et sur l’accessibilité géographique des jeunes Québécois à ces commerces.

La présente étude vise à dresser un portrait de la distribution géographique des commerces spécialisés dans la vente de ces produits ainsi que leur accessibilité autour des établissements d’enseignement secondaire et collégial sur le territoire québécois.

Les principaux constats qui se dégagent de ce portrait sont les suivants : 

  • Au Québec, 299 points de vente spécialisés en produits de vapotage ont été identifiés.
  • On retrouve davantage de ces commerces dans les régions sociosanitaires de Montréal (46 commerces), de la Montérégie (46), des Laurentides (32) et de la Capitale-Nationale (32).
  • Dans l’ensemble du Québec, il y a 3,5 commerces spécialisés en produits de vapotage pour 100 000 personnes. Il y en a plus dans les régions des Laurentides (5,2), de Lanaudière (4,8), et dans le Nord-du-Québec, lorsqu’on effectue une projection comme s’il y avait 100 000 habitants dans cette région (7,2).
  • Les commerces spécialisés en produits de vapotage font partie du paysage commercial autour de près de la moitié des établissements collégiaux et de presque un lieu d’enseignement secondaire sur six.
  • Près de la moitié (48,8 %) des établissements d’enseignement collégial est située dans un rayon de 1 000 mètres d’au moins un commerce spécialisé et un peu moins d’un lieu d’enseignement secondaire sur six (15,9 %) est situé dans un rayon de 750 mètres d’au moins un de ces commerces.
  • Dans l’ensemble, les établissements d’enseignement collégial sont situés plus près d’un point de vente spécialisé que ceux d’enseignement secondaire.
  • Les points de vente spécialisés ont plus de chances d’être situés à proximité des lieux d’enseignement secondaire dans les milieux favorisés. La défavorisation des territoires n’est pas associée à l’accessibilité aux points de vente autour des lieux d’enseignement collégial.
  • Les étudiants québécois qui fréquentent des établissements d’enseignement collégial ou secondaire privés, et ceux localisés en milieu urbain ont une plus grande accessibilité géographique aux commerces spécialisés en produits de vapotage.

Il sera important de dresser le portrait québécois de l’accessibilité géographique des jeunes aux autres commerces non spécialisés qui vendent des cigarettes électroniques, comme les dépanneurs et les stations-service, pour ensuite étudier l’impact possible de l’accessibilité sur la consommation des produits.

Accessibilité géographique aux commerces spécialisés en produits de vapotage autour des établissements d’enseignement secondaire et collégial du Québec

Author(s): 

Subject(s): 

Publication type: 

ISBN (electronic): 

978-2-550-83464-9

Santécom record: