Quel est le meilleur mode d’organisation de la vaccination des enfants de 0-5 ans au Québec?

Contexte

Ce rapport de l’étude Quel est le meilleur mode d’organisation de la vaccination des enfants de 0‑5 ans au Québec? vise à proposer le modèle optimal d’organisation des services de vaccination des 0-5 ans au Québec. L’étude a été réalisée de 2010 à 2015, à la demande du ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec, devant le constat que, malgré tous les efforts investis, les couvertures vaccinales n’atteignent pas les objectifs visés. Des retards dans l’obtention des rendez-vous de vaccination et des disparités importantes dans l’organisation et l’accès aux services de vaccination entre les centres locaux de services communautaires (CLSC) avaient également été identifiés. Une révision de l’organisation des services de vaccination 0-5 ans était donc souhaitée afin que les jeunes enfants québécois puissent obtenir les services de vaccination requis, performants et en temps opportun.

Le modèle proposé ici, issu d’une recherche-action, est l’aboutissement de la réflexion, de travaux de conceptualisation et de modélisation ainsi que de son expérimentation par des acteurs du Programme québécois d’immunisation de 14 centres de santé et de services sociaux/réseaux locaux de services de santé et de services sociaux (CSSS/RLS) et des directions de santé publique (DSP) de Lanaudière, de la Mauricie et du Centre-du-Québec et de la Montérégie.

Résultats

  • Le modèle optimal proposé s’articule autour de 9 composantes : 1) Population; 2) Promotion de la vaccination; 3) Ressources; 4) Contact avec les services de santé et modes de fonctionnement pour la vaccination 0-5 ans; 5) Formation; 6) Gestion des produits immunisants; 7) Gestion et utilisation des données de vaccination, incluant les données sur les manifestations cliniques inhabituelles; 8) Qualité de l’acte vaccinal; 9) Environnement. Chacune des composantes se décline ensuite en 1 à 13 stratégies, elles-mêmes définies en un total de 109 activités ou actions.
  • Le modèle est caractérisé par son adaptabilité, permettant l’implantation et l’ajustement à la carte des stratégies (ex. : Stratégie 7.1 Soutien à la gestion des données de vaccination) et actions suggérées (ex. : Action 4.6.1 Établir et appliquer un système de rappel pour la vaccination 0-5 ans). Cette caractéristique permet d’offrir des services qui correspondent aux réalités, aux particularités locales et régionales et aux besoins de la population. Le modèle contient des stratégies et actions qui sont déjà implantées dans plusieurs CSSS, mais dont les modalités d’application sont variables.
  • L’enquête réalisée auprès de parents d’enfants de 0-5 ans en Montérégie et dans Lanaudière, constituant l’un des volets de l’étude, a démontré que le tiers d’entre eux ont déjà hésité à faire vacciner leur enfant. La faible importance accordée aux vaccins, la perception que ceux-ci sont peu utiles, peu sécuritaires ou trop nombreux, ainsi que la pression ressentie de l’entourage ou de la société, sont des facteurs associés à l’hésitation à la vaccination. Le modèle tient compte des résultats de cette enquête.

Pistes d’action

  • Les participantes à l’étude ont affirmé leur volonté de lui donner suite, de poursuivre la réalisation des actions retenues du modèle lors de la phase d’expérimentation et d’assurer la pérennité de ces actions en mettant en place une deuxième phase d’implantation au cours de laquelle de nouvelles actions pertinentes et efficaces pourraient s’ajouter.
  • L’approche participative, utilisée tout au long de l’étude, a permis de mobiliser les acteurs impliqués en vaccination 0-5 ans et s’est révélée être un élément facilitant pour la construction et l’implantation d’un modèle d’organisation des services.
  • L’étude a permis d’identifier des pistes d’action permettant d’implanter le modèle optimal dans d’autres CSSS–centres intégrés de santé et de services sociaux (CISSS) et d’offrir un accompagnement aux responsables impliqués. Le matériel développé dans le cadre de l’étude pourrait avantageusement être rassemblé et réutilisé à cette fin.
  • Comme le prévoit le modèle, la tenue d’États généraux regroupant l’ensemble des acteurs impliqués en vaccination des enfants de 0-5 ans au Québec permettrait de poursuivre la réflexion sur certains des enjeux soulevés par l’étude (ex. : pertinence de jumeler d’autres services aux activités de vaccination des nourrissons, comme des services de périnatalité). Ces États généraux permettraient aussi de pallier l’une des limites de l’étude, soit la quasi absence des vaccinateurs hors CSSS au processus, bien que moins de 25 % des visites de vaccination des jeunes québécois aient lieu hors CSSS.
  • Même si le modèle et le présent rapport sont publiés au moment où s’amorcent des changements dans les structures sanitaires avec l’adoption de la Loi modifiant l’organisation et la gouvernance du réseau de la santé et des services sociaux notamment par l’abolition des agences régionales (Québec, 2015), le caractère générique du modèle, des conclusions et des pistes d’action de l’étude, permettront une application à tout établissement ou organisation offrant des services de vaccination en 1re ou 2e ligne.

Annexes méthodologiques

Annexes résultats

Autor(es): 

Tema(s): 

Tipo de publicación: 

ISBN (electrónico): 

978-2-550-74628-7

ISBN (impresión): 

978-2-550-74627-0

Registro Santécom: