Bactériémies associées aux accès vasculaires en hémodialyse
Résultats de surveillance 2016-2017

Entre le 1er avril 2016 et le 31 mars 2017, 48 unités d’hémodialyse ont participé à la surveillance des bactériémies associées aux accès vasculaires en hémodialyse, pour un cumul de 57 570 patients-périodes (tableau 1). Ces unités ont rapporté 127 bactériémies, survenues chez 120 patients. La proportion de patients-périodes sur fistule est de 40,7 %. Le taux d’incidence est de 0,06 par 100 patients-périodes pour les patients ayant une fistule artérioveineuse, de 0,10 pour ceux ayant une fistule synthétique, de 0,32 pour ceux ayant un cathéter tunnelisé et de 1,24 pour ceux ayant un cathéter non tunnelisé. En 2016-2017, les taux d’incidence sur cathéter tunnelisé et sur cathéter non tunnelisé ont diminué significativement par rapport aux taux de 2012-2016 (p < 0,05); les taux sur fistule artérioveineuse avec trou de bouton, fistule artérioveineuse sans trou de bouton et sur fistule synthétique sont demeurés stables. Par rapport à 2015-2016, trois unités d’hémodialyse se sont ajoutées aux résultats de surveillance. Les données ont été extraites le 5 mai 2017.

Mise à jour : 24 juillet 2017

Tableau 1 – Évolution de la participation des unités d’hémodialyse à la surveillance des bactériémies associées aux accès vasculaires en hémodialyse, Québec, 2012-2013 à 2016-2017

 

2012-2013

2013-2014

2014-2015

2015-2016

2016-2017

Unités (N)

42

42

45

45

48

Patients suivis (moyenne par période)

3 977

3 984

4 303

4 217

4 428

Patients-périodes (N)

51 697

51 791

55 939

54 818

57 570

Patients-mois (N)

48 340

48 469

52 316

51 457

53 876

Sessions de dialyse (N)

621 516

623 172

672 639

661 588

692 697

Jours-cathéters (N)

798 816

824 834

891 802

910 884

958 343

Bactériémies (cat. 1a, 1b + 1c) (N)

206

150

154

132

127

   Bactériémies sur fistule artérioveineuse ou synthétique (N)

44

25

23

17

14

   Bactériémies sur cathéter permanent ou temporaire (N)

162

125

131

115

113

Patients infectés (N)

199

142

142

125

120

En 2016-2017, le taux d’incidence des bactériémies associées aux accès vasculaires est de 0,22 par 100 patients-périodes. Le taux d’incidence est de 0,06 pour les patients ayant une fistule artérioveineuse, de 0,10 pour ceux ayant une fistule synthétique, de 0,32 pour ceux ayant un cathéter tunnelisé et de 1,24 pour ceux ayant un cathéter non tunnelisé (figure 1). Le taux d’incidence sur fistule artérioveineuse est plus élevé lorsque la technique du trou de bouton est employée (0,17 par 100 patients-périodes versus 0,04, p < 0,05); le taux sur cathéter tunnelisé est statistiquement plus élevé que celui sur fistule artérioveineuse sans trou de bouton (p < 0,05); enfin, le taux sur cathéter non tunnelisé est statistiquement plus élevé que le taux sur cathéter tunnelisé (p < 0,05).

Ainsi, comparativement aux fistules artérioveineuses sans trou de bouton, le taux sur cathéter non tunnelisé est 32,7 [11,0 ; 97,0] fois plus élevé (p < 0,05), celui sur cathéter tunnelisé, 8,3 [4,1 ; 19,5] fois plus élevé (p < 0,05) et celui sur fistule synthétique, 2,6 [0,4 ; 11,6] fois plus élevé (p > 0,05). Le taux sur fistule artérioveineuse avec trou de bouton est 4,5 [1,3 ; 14,7] fois plus élevé que le taux sur fistule artérioveineuse sans trou de bouton (p < 0,05). Le taux sur cathéter non tunnelisé est 3,9 [1,7 ; 8,0] fois plus élevé que celui sur cathéter tunnelisé (p < 0,05), lui-même 5,2 [3,1 ; 9,6] fois plus élevé que le taux sur fistule (p < 0,05).

Figure 1 – Taux d’incidence des bactériémies selon le type d’accès vasculaire, Québec, 2016-2017 (taux par 100 patients-périodes [I.C. 95 %]) 

Figure 1 – Taux d’incidence des bactériémies selon le type d’accès vasculaire, Québec, 2016-2017  (taux par 100 patients-périodes [I.C. 95 %])

Note : I. C. 95 % : intervalle de confiance à 95 %.

Le type d’accès vasculaire le plus fréquemment utilisé est le cathéter tunnelisé (58 %), suivi des fistules artérioveineuses sans recours à la technique du trou de bouton (32 %, figure 2). La proportion de patients dialysés par fistule est de 40,7 %.

Figure 2 – Répartition des patients-périodes selon le type d’accès vasculaire, Québec, 2016-2017 (%)

Figure 2 – Répartition des patients-périodes selon le type d’accès vasculaire, Québec, 2016-2017 (%)

En 2016-2017, les taux d’incidence sur cathéter tunnelisé et sur cathéter non tunnelisé ont diminué significativement par rapport aux taux de 2012-2016 (p < 0,05, figure 3 et tableau 2); les taux sur fistule artérioveineuse avec trou de bouton, ou sans trou de bouton et sur fistule synthétique sont demeurés stables. Une tendance générale à la baisse est observable dans les unités participant depuis 2012-2013 (figure 4).

Figure 3 – Évolution des taux d’incidence des bactériémies selon le type d’accès vasculaire, dans les unités ayant participé antérieurement (N=45), Québec, 2012-2016 et 2016-2017 (taux par 100 patients-périodes [I.C. 95 %])

Figure 3 – Évolution des taux d’incidence des bactériémies selon le type d’accès vasculaire, dans  les unités ayant participé antérieurement (N=45), Québec, 2012-2016 et 2016-2017 (taux par 100 patients-périodes [I.C. 95 %])

Note : Les taux d’incidence pour les fistules artérioveineuses, avec et sans trou de bouton, sont en fait les taux pour 2013-2016 et 2016-2017, puisque l’information sur le recours à la technique du trou de bouton n’était pas colligée avant 2013-2014.

Tableau 2 – Évolution des taux d’incidence des bactériémies selon le type d’accès vasculaire, dans les unités ayant participé antérieurement (N=45), Québec, 2012-2016 et 2016-2017 (taux par 100 patients-périodes et par 1 000 jours-cathéters [I.C. 95 %])

 

Taux d'incidence / 100 p.-p. [I.C. 95 %]

Taux d'incidence / 1 000 j.-c. [I.C. 95 %]

2012-2016

2016-2017

2012-2016

2016-2017

Fistule artérioveineuse ou synthétique

0,12 [0,10 ; 0,14]

0,06 [0,04 ; 0,11]

---

---

   Fistule artérioveineuse

0,11 [0,09 ; 0,13]

0,06 [0,03 ; 0,10]

---

---

      Avec trou de bouton*

0,40 [0,31 ; 0,52]

0,18 [0,08 ; 0,44]

---

---

      Sans trou de bouton*

0,04 [0,03 ; 0,06]

0,04 [0,02 ; 0,08]

---

---

   Fistule synthétique

0,23 [0,15 ; 0,35]

0,10 [0,03 ; 0,41]

---

---

Cathéter permanent ou temporaire

0,44 [0,40 ; 0,48]

0,33 [0,27 ; 0,40]

0,16 [0,14 ; 0,17]

0,12 [0,10 ; 0,14]

   Cathéter permanent

0,40 [0,36 ; 0,43]

0,31 [0,25 ; 0,38]

0,14 [0,13 ; 0,15]

0,11 [0,09 ; 0,13]

   Cathéter temporaire

4,85 [3,72 ; 6,31]

1,52 [0,72 ; 3,19]

1,72 [1,32 ; 2,25]

0,55 [0,26 ; 1,15]

Total

0,30 [0,28 ; 0,32]

0,22 [0,18 ; 0,26]

0,16 [0,14 ; 0,17]

0,12 [0,10 ; 0,14]

* Les taux d’incidence pour les fistules artérioveineuses, avec et sans trou de bouton, sont en fait les taux pour 2013-2016 et 2016-2017, puisque l’information sur le recours à la technique du trou de bouton n’était pas colligée avant 2013-2014.

Figure 4 – Évolution des taux d’incidence des bactériémies selon le type d’accès vasculaire, pour les unités participant depuis depuis 2012-2013 (n = 40), Québec, 2012-2013 à 2016-2017 (taux par 100 patients-périodes)

Figure 4 – Évolution des taux d’incidence des bactériémies selon le type d’accès vasculaire, pour les unités participant depuis 2012-2013 (N = 40), Québec, 2012-2013 à 2016-2017  (taux par 100 patients-périodes)

Malgré les recommandations, la proportion de patients dialysés au moyen d’un cathéter, qu’il soit tunnelisé ou non, a augmenté par rapport à 2012-2016 (p < 0,05, figure 5 et tableau 3). De plus, la proportion de patients sur cathéter non tunnelisé, qui est l’accès vasculaire le plus susceptible de provoquer une bactériémie, a augmenté significativement (p < 0,05).

Figure 5 – Évolution des nombres de patients-périodes selon le type d’accès vasculaire, pour les unités participant depuis 2012-2013 (n = 40), Québec, 2012-2013 à 2016-2017

Figure 5 – Évolution des nombres de patients-périodes selon le type d’accès vasculaire, pour les unités participant depuis 2012-2013 (n = 40), Québec, 2012-2013 à 2016-2017

Tableau 3 – Répartition des patients-périodes selon le type d’accès vasculaire, 2012-2016 et 2016-2017 (%)

 

2012-2016

2016-2017

N

%

N

(%

Fistule artérioveineuse

82 773

38,7

20 310

37,1

      Avec trou de bouton

-

-

2 758

5

      Sans trou de bouton

-

-

17 552

32,1

Fistule synthétique

9 269

4,3

1 966

3,6

Cathéter tunnelisé

120 836

56,5

31 982

58,4

Cathéter non tunnelisé

1 135

0,5

461

0,8

Fistule artérioveineuse ou synthétique

92 042

43

22 276

40,7

Cathéter tunnelisé ou non tunnelisé

121 971

57

32 443

59,3

Total (N)

214 013

100

54 719

100

L’âge des patients bactériémiques varie de 0 à 99 ans et l’âge médian est de 68 ans. La grande majorité (89 %, soit 113 cas) des bactériémies sont survenues chez des patients dialysés au moyen d’un cathéter, bien que ces patients ne représentent que 59 % des patients-périodes suivis (figures 2 et 6). Pour 42 % des cas survenus chez des patients dialysés au moyen d’une fistule artérioveineuse, la technique du trou de bouton est employée, alors qu’elle n’est employée que pour 14 % des patients dialysés par une fistule artérioveineuse.  

Figure 6 – Répartition des bactériémies selon le type d’accès vasculaire, Québec, 2016-2017 (N = 127)

Figure 6 – Répartition des bactériémies selon le type d’accès vasculaire, Québec, 2016-2017 (N = 127)

Globalement, 13 % des cas de bactériémie se sont conclus par un décès dans les 30 jours suivant le début de la maladie. Quarante pour cent (40 %) des cas de bactériémie survenus chez un patient déjà hospitalisé se sont terminés par un décès à 30 jours (tableau 4 et figure 7), contre 10 % pour les cas survenus chez un patient en ambulatoire (p < 0,05). Soixante-quatre pour cent (64 %) des cas survenus en ambulatoire ont nécessité une admission.

Tableau 4 – Létalité à 10 et à 30 jours, proportion de transferts aux soins intensifs et proportion d’admissions et de réadmissions survenues lors des épisodes de bactériémies, selon le lieu d’acquisition de la bactériémie, Québec, 2016-2017 (N, %)

Lieu d'acquisition

Complication

Nombre de bactériémies suivies

Présence de la complication

N

%

En cours d’hospitalisation

Décès à 10 jours

15

3

20

 

Décès à 30 jours

15

6

40

 

Transfert aux soins intensifs

15

1

7

 

Réadmission

15

1

7

En ambulatoire

Décès à 10 jours

112

5

4

 

Décès à 30 jours

112

11

10

 

Transfert aux soins intensifs

112

14

13

 

Admission

112

72

64

Figure 7 – Létalité à 10 et à 30 jours, proportion de transferts aux soins intensifs et proportion d’admissions et de réadmissions survenues lors des épisodes de bactériémies, selon le lieu d’acquisition de la bactériémie, Québec, 2016-2017 (%)

Figure 7 – Létalité à 10 et à 30 jours, proportion de transferts aux soins intensifs et proportion d’admissions et de réadmissions survenues lors des épisodes de bactériémies, selon le lieu d’acquisition de la bactériémie, Québec, 2016-2017 (%)

La figure 8 indique que le Staphylococcus aureus est le microorganisme le plus fréquemment isolé (65 %). Suivaient les staphylocoques à coagulase négative (SCN, 12 %) et les entérobactéries (Escherichia coli, Klebsiella sp. et autres entérobactéries, 12 %) pour l’ensemble des bactériémies. Chez les cas décédés, Staphylococcus aureus est le microorganisme le plus fréquemment isolé (44 %).

Figure 8 – Répartition des catégories de microorganismes isolés, pour tous les cas (N = 129) et pour les cas décédés à 30 jours (N = 18), Québec, 2016-2017 (%) 

Figure 8 – Répartition des catégories de microorganismes isolés, pour tous les cas (N = 129) et pour les cas décédés à 30 jours (N = 18), Québec, 2016-2017 (%) 

En 2016-2017, 11 % des S. aureus sont résistants à l’oxacilline, ce qui n’est pas statistiquement différent de la moyenne de 2012-2016 (tableau 5 et figure 9). Il est important de noter que les résultats présentés dans le deuxième graphique de la figure 9 excluent les Pseudomonas sp.

Tableau 5 – Proportion de souches testées et proportion de résistance aux antibiotiques pour certains microorganismes isolés, Québec, 2016-2017 (N, %)

Microorganismes

Antibiotiques

Isolés

Testés

Résistants

N

N

%

N

%

Staphylococcus aureus

Oxacilline

84

84

100

9

10,7

Enterococcus faecium

Vancomycine

0

0

-

-

-

Enterococcus faecalis

Vancomycine

5

5

100

0

0

Klebsiella sp.

CSE 4

2

2

100

0

0

Imipénem  ou méropénem

2

1

50

0

0

Multirésistant 1

2

2

100

0

0

Escherichia coli

CSE 4

3

3

100

0

0

Fluoroquinolones 3

3

3

100

0

0

Imipénem  ou méropénem

3

2

66,7

0

0

Multirésistant 1

3

3

100

0

0

Enterobacter sp.

CSE 4

5

5

100

2

40

Imipénem  ou méropénem

5

4

80

0

0

Multirésistant 1

5

4

80

0

0

Pseudomonas sp.

Amikacine, gentamicine ou tobramycine

3

3

100

0

0

CSE 2

3

3

100

1

33,3

Fluoroquinolones 2

3

3

100

0

0

Imipénem  ou méropénem

3

2

66,7

1

50

Pipéracilline-tazobactam

3

3

100

0

0

Multirésistant 2

3

3

100

0

0

Acinetobacter sp.

Imipénem  ou méropénem

0

0

-

-

-

Multirésistant 3

0

0

-

-

-

CSE 2 : céfépime ou ceftazidime;
CSE 4 : céfépime, céfotaxime, ceftazidime ou ceftriaxone;
Fluoroquinolones 2 : ciprofloxacine ou lévofloxacine;
Fluoroquinolones 3 : ciprofloxacine, lévofloxacine ou moxifloxacine;
Multirésistant 1 : intermédiaire ou résistant à un agent dans trois des cinq classes suivantes : CSE 4, fluoroquinolones 3, aminoglycosides, carbapénèmes, pipéracilline ou pipéracilline-tazobactam.
Multirésistant 2 : intermédiaire ou résistant à un agent dans trois des cinq classes suivantes : CSE 2, fluoroquinolones 2, aminoglycosides, carbapénèmes, pipéracilline ou pipéracilline-tazobactam.
Multirésistant 3 : intermédiaire ou résistant à un agent dans trois des six classes suivantes : CSE 2, fluoroquinolones 2, aminoglycosides, carbapénèmes, pipéracilline ou pipéracilline-tazobactam, ampicilline-sulbactam.

Figure 9 – Évolution des proportions de résistance aux antibiotiques pour certaines bactéries à Gram positif, certaines bactéries à Gram négatif et les Pseudomonas sp., Québec, 2012-2013 à 2016-2017 (%)

Figure 9 – Évolution des proportions de résistance aux antibiotiques pour certaines bactéries à Gram positif, certaines bactéries à Gram négatif et les Pseudomonas sp., Québec, 2012-2013 à 2016-2017 (%)

Les figures 10 et 11 présentent la répartition des patients-périodes suivis en 2016-2017, selon le type d’accès vasculaire, par installation. En 2016-2017, 15 installations ont diminué leur proportion de fistules, alors que 8 l’ont augmentée (tableau 6). Vingt-et-une installations ont un taux de 0 bactériémie par 100 patients-périodes et une installation (2 % des installations) présente un taux supérieur au 90e percentile des taux des années 2012-2016 (figure 12 et tableau 7). Les installations ayant un taux de 0 bactériémie sont de petites installations ayant de 4 à 12 fauteuils d’hémodialyse, hormis trois installations plus grosses.

Figure 10 – Patients-périodes suivis, par installation, Québec, 2016-2017 (N)

Figure 10 – Patients-périodes suivis, par installation, Québec, 2016-2017 (N)

Figure 11 – Distribution des patients-périodes suivis selon le type d’accès vasculaire, par installation, Québec, 2016-2017 (%)

Figure 11 – Distribution des patients-périodes suivis selon le type d’accès vasculaire, par installation, Québec, 2016-2017 (%)

Figure 12 – Taux d’incidence des bactériémies par installation (2016-2017) et percentiles des taux d’incidence (2012-2013 à 2015-2016), Québec, 2016-2017 (taux par 100 patients-périodes)

Figure 12 – Taux d’incidence des bactériémies par installation (2016-2017) et percentiles des taux d’incidence (2012-2013 à 2015-2016), Québec, 2016-2017 (taux par 100 patients-périodes)

Tableau 6 – Évolution du nombre de patients-périodes suivis et de la proportion de fistules, par installation, Québec, 2012-2016 et 2016-2017 (n, % [I.C. 95 %])

Installation

2012-2016

2016-2017

 

Patients-périodes (N)

% avec fistule

Patients-périodes (N)

% avec fistule

Variation (p<0,05)

1

HÔPITAL CHARLES LEMOYNE

16571

37 [37 ; 38]

4454

38 [37 ; 40]

 

3

GLEN - ROYAL VICTORIA

6367

42 [41 ; 43]

316

16 [12 ; 21]

diminution

4

HÔPITAL NOTRE-DAME DU CHUM

9202

63 [62 ; 64]

661

33 [29 ; 36]

diminution

5

HÔPITAL GÉNÉRAL JUIF

10680

21 [20 ; 22]

2829

19 [18 ; 21]

diminution

6

GLEN - ENFANTS

169

27 [21 ; 34]

17

0

diminution

7

PAVILLON L'HÔTEL-DIEU DE QUÉBEC

15144

54 [54 ; 55]

3811

49 [47 ; 50]

diminution

8

PAVILLON MAISONNEUVE/PAVILLON MARCEL-LAMOUREUX

19732

44 [43 ; 45]

5054

44 [42 ; 45]

 

9

HÔPITAL DU HAUT-RICHELIEU

6145

43 [42 ; 44]

1543

45 [42 ; 47]

 

11

HÔPITAL PIERRE-LE GARDEUR

4499

40 [38 ; 41]

1378

33 [31 ; 36]

diminution

12

CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE SAINTE-JUSTINE

246

26 [21 ; 31]

34

44 [27 ; 61]

augmentation

14

CENTRE HOSPITALIER RÉGIONAL DE LANAUDIÈRE

4984

25 [23 ; 26]

1423

23 [21 ; 25]

 

15

HÔPITAL FLEURIMONT

4713

32 [31 ; 33]

1008

38 [35 ; 41]

augmentation

16

HÔPITAL RÉGIONAL DE RIMOUSKI

2798

58 [56 ; 60]

723

62 [58 ; 66]

augmentation

18

HÔTEL-DIEU DE LÉVIS

4314

46 [45 ; 48]

989

49 [46 ; 52]

 

19

HÔPITAL CITÉ DE LA SANTÉ

12058

64 [64 ; 65]

3074

58 [56 ; 59]

diminution

20

HÔPITAL DE CHICOUTIMI

3948

51 [49 ; 52]

776

38 [35 ; 41]

diminution

21

HÔPITAL SAINT-LUC DU CHUM

5396

59 [58 ; 60]

3359

58 [56 ; 59]

 

23

HÔTEL-DIEU D'ARTHABASKA

1140

29 [27 ; 32]

365

24 [19 ; 28]

diminution

25

HÔPITAL DU SACRÉ-COEUR DE MONTRÉAL

9837

32 [31 ; 33]

2639

37 [35 ; 39]

augmentation

26

HÔPITAL DE VERDUN

6700

42 [41 ; 43]

1610

39 [37 ; 41]

diminution

29

HÔPITAL GÉNÉRAL DE MONTRÉAL

5786

33 [32 ; 34]

1667

33 [31 ; 35]

 

31

PAVILLON SAINTE-MARIE

8353

28 [27 ; 29]

2320

24 [23 ; 26]

diminution

35

HÔPITAL HONORÉ-MERCIER

4700

53 [51 ; 54]

1580

48 [46 ; 51]

diminution

36

HÔPITAL GÉNÉRAL DU LAKESHORE

5846

34 [33 ; 35]

1708

35 [33 ; 37]

 

37

HÔTEL-DIEU DE SOREL

2650

57 [55 ; 59]

705

57 [54 ; 61]

 

40

HÔPITAL DE HULL

8824

29 [28 ; 30]

2021

26 [24 ; 28]

diminution

42

CENTRE HOSPITALIER ANNA-LABERGE

-

-

724

38 [34 ; 42]

 

44

HÔPITAL SAINTE-CROIX

1986

39 [37 ; 41]

517

34 [30 ; 38]

diminution

45

HÔPITAL DE SAINT-EUSTACHE

-

-

1118

47 [44 ; 50]

 

46

HÔPITAL DE GRANBY

2690

51 [49 ; 53]

858

50 [47 ; 53]

 

47

HÔPITAL DE ROUYN-NORANDA

611

74 [71 ; 78]

181

67 [61 ; 74]

 

48

CENTRE HOSPITALIER DE ST. MARY

4575

43 [41 ; 44]

1270

40 [37 ; 43]

 

49

CSSS DE MEMPHREMAGOG 

766

46 [42 ; 49]

200

48 [41 ; 55]

 

51

HÔPITAL DE MANIWAKI

873

33 [30 ; 37]

238

28 [22 ; 34]

 

53

HÔPITAL DE CHANDLER

236

55 [49 ; 61]

147

68 [60 ; 76]

augmentation

58

HÔPITAL DU SUROÎT

4172

51 [49 ; 52]

1224

33 [31 ; 36]

diminution

63

HÔPITAL DE SAINT-GEORGES

862

54 [51 ; 57]

278

58 [52 ; 64]

 

65

HÔPITAL ET CLSC DE VAL-D'OR

1551

44 [41 ; 46]

348

54 [49 ; 60]

augmentation

70

CENTRE DE SOINS DE COURTE DURÉE LA SARRE

429

55 [50 ; 60]

143

60 [52 ; 68]

 

72

HÔPITAL ET CENTRE D'HÉBERGEMENT DE SEPT-ÎLES

540

63 [59 ; 67]

153

59 [51 ; 67]

 

74

HÔPITAL DE DOLBEAU-MISTASSINI

399

37 [32 ; 42]

128

55 [47 ; 64]

augmentation

76

HÔPITAL DE LACHINE

-

-

1009

36 [33 ; 39]

 

81

HÔPITAL DE MONT-LAURIER

1701

49 [47 ; 52]

457

46 [41 ; 50]

 

89

HÔPITAL DE MONTMAGNY

349

41 [36 ; 46]

199

39 [32 ; 45]

 

96

CENTRE DE SANTÉ DE CHIBOUGAMAU

953

32 [29 ; 35]

225

28 [22 ; 34]

 

101

HÔPITAL RÉGIONAL DE SAINT-JÉRÔME

9267

44 [43 ; 45]

1688

43 [40 ; 45]

 

111

HÔPITAL DE PAPINEAU

468

37 [32 ; 41]

223

42 [36 ; 49]

 

113

HÔPITAL DE THETFORD MINES

783

59 [56 ; 63]

178

69 [62 ; 76]

augmentation

Tableau 7 – Évolution du nombre de cas et du taux d’incidence des bactériémies par installation, Québec, 2012-2016 et 2016-2017 (taux par 100 patients-périodes [I.C. 95 %])

Installation

2012-2016

2016-2017

Cas (N)

Cas annuel moyen (N)

Taux / 100 pp

Cas (N)

Taux / 100 pp

1

HÔPITAL CHARLES LEMOYNE

38

9,5

0,23 [0,16 ; 0,31]

9

0,20 [0,09 ; 0,36]

3

GLEN - ROYAL VICTORIA

36

9

0,57 [0,40 ; 0,77]

3

0,95 [0,18 ; 2,33]

4

HÔPITAL NOTRE-DAME DU CHUM

47

11,8

0,51 [0,38 ; 0,67]

4

0,61 [0,16 ; 1,34]

5

HÔPITAL GÉNÉRAL JUIF

16

4

0,15 [0,09 ; 0,23]

3

0,11 [0,02 ; 0,26]

6

GLEN - ENFANTS

0

0

0,00 [0,57 ; 0,57]

0

0

7

PAVILLON L'HÔTEL-DIEU DE QUÉBEC

46

11,5

0,30 [0,22 ; 0,40]

8

0,21 [0,09 ; 0,38]

8

PAVILLON MAISONNEUVE/PAVILLON MARCEL-LAMOUREUX

63

15,8

0,32 [0,25 ; 0,40]

9

0,18 [0,08 ; 0,31]

9

HÔPITAL DU HAUT-RICHELIEU

16

4

0,26 [0,15 ; 0,40]

5

0,32 [0,10 ; 0,67]

11

HÔPITAL PIERRE-LE GARDEUR

18

4,5

0,40 [0,24 ; 0,61]

3

0,22 [0,04 ; 0,53]

12

CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE SAINTE-JUSTINE

8

2

3,25 [1,39 ; 5,90]

0

0

14

CENTRE HOSPITALIER RÉGIONAL DE LANAUDIÈRE

12

3

0,24 [0,12 ; 0,40]

6

0,42 [0,15 ; 0,83]

15

HÔPITAL FLEURIMONT

22

5,5

0,47 [0,29 ; 0,68]

3

0,30 [0,06 ; 0,73]

16

HÔPITAL RÉGIONAL DE RIMOUSKI

4

1

0,14 [0,04 ; 0,32]

0

0

18

HÔTEL-DIEU DE LÉVIS

4

1

0,09 [0,02 ; 0,21]

3

0,30 [0,06 ; 0,74]

19

HÔPITAL CITÉ DE LA SANTÉ

23

5,8

0,19 [0,12 ; 0,28]

11

0,36 [0,18 ; 0,60]

20

HÔPITAL DE CHICOUTIMI

10

2,5

0,25 [0,12 ; 0,43]

0

0

21

HÔPITAL SAINT-LUC DU CHUM

20

6,7

0,37 [0,23 ; 0,55]

7

0,21 [0,08 ; 0,39]

23

HÔTEL-DIEU D'ARTHABASKA

1

0,3

0,09 [0,00 ; 0,34]

0

0

25

HÔPITAL DU SACRÉ-COEUR DE MONTRÉAL

39

9,8

0,40 [0,28 ; 0,53]

5

0,19 [0,06 ; 0,39]

26

HÔPITAL DE VERDUN

19

4,8

0,28 [0,17 ; 0,43]

5

0,31 [0,10 ; 0,64]

29

HÔPITAL GÉNÉRAL DE MONTRÉAL

21

5,3

0,36 [0,22 ; 0,53]

8

0,48 [0,20 ; 0,87]

31

PAVILLON SAINTE-MARIE

22

5,5

0,26 [0,16 ; 0,38]

9

0,39 [0,18 ; 0,68]

35

HÔPITAL HONORÉ-MERCIER

16

4

0,34 [0,19 ; 0,53]

2

0,13 [0,01 ; 0,36]

36

HÔPITAL GÉNÉRAL DU LAKESHORE

11

2,8

0,19 [0,09 ; 0,32]

1

0,06 [0,00 ; 0,23]

37

HÔTEL-DIEU DE SOREL

15

3,8

0,57 [0,32 ; 0,89]

3

0,43 [0,08 ; 1,04]

40

HÔPITAL DE HULL

28

7

0,32 [0,21 ; 0,45]

3

0,15 [0,03 ; 0,36]

42

CENTRE HOSPITALIER ANNA-LABERGE

-

-

-

0

0

44

HÔPITAL SAINTE-CROIX

6

1,5

0,30 [0,11 ; 0,59]

1

0,19 [0,00 ; 0,76]

45

HÔPITAL DE SAINT-EUSTACHE

-

-

-

2

0,18 [0,02 ; 0,51]

46

HÔPITAL DE GRANBY

6

1,5

0,22 [0,08 ; 0,44]

0

0

47

HÔPITAL DE ROUYN-NORANDA

1

0,3

0,16 [0,00 ; 0,64]

0

0

48

CENTRE HOSPITALIER DE ST. MARY

7

1,8

0,15 [0,06 ; 0,29]

4

0,31 [0,08 ; 0,70]

49

CSSS DE MEMPHREMAGOG 

0

0

0

0

0

51

HÔPITAL DE MANIWAKI

0

0

0

0

0

53

HÔPITAL DE CHANDLER

0

0

0

0

0

58

HÔPITAL DU SUROÎT

8

2

0,19 [0,08 ; 0,35]

0

0

63

HÔPITAL DE SAINT-GEORGES

1

0,3

0,12 [0,00 ; 0,45]

0

0

65

HÔPITAL ET CLSC DE VAL-D'OR

8

2

0,52 [0,22 ; 0,94]

0

0

70

CENTRE DE SOINS DE COURTE DURÉE LA SARRE

0

0

0

0

0

72

HÔPITAL ET CENTRE D'HÉBERGEMENT DE SEPT-ÎLES

2

0,5

0,37 [0,03 ; 1,06]

0

0

74

HÔPITAL DE DOLBEAU-MISTASSINI

2

0,7

0,50 [0,05 ; 1,44]

0

0

76

HÔPITAL DE LACHINE

-

-

-

5

0,50 [0,16 ; 1,03]

81

HÔPITAL DE MONT-LAURIER

4

1

0,24 [0,06 ; 0,52]

2

0,44 [0,04 ; 1,25]

89

HÔPITAL DE MONTMAGNY

2

1

0,57 [0,05 ; 1,64]

0

0

96

CENTRE DE SANTÉ DE CHIBOUGAMAU

0

0

0

0

0

101

HÔPITAL RÉGIONAL DE SAINT-JÉRÔME

35

8,8

0,38 [0,26 ; 0,51]

3

0,18 [0,03 ; 0,44]

111

HÔPITAL DE PAPINEAU

2

1

0,43 [0,04 ; 1,22]

0

0

113

HÔPITAL DE THETFORD MINES

3

0,8

0,38 [0,07 ; 0,94]

0

0

* L’évolution des taux à l’intérieur d’une même installation n’a pas fait l’objet de tests statistiques, étant donné le petit nombre de cas. 

  1. Fistula First. Graphs of Prevalent AV Fistula Use Rates, By Network, [En ligne]. www.fistulafirst.org/AboutFistulaFirst/FisultaFirstCatheterLastFFCLData.aspx (dernier accès : 2013-08-06).
  2. Ayzac, L., Machut, A., Russell, I., et coll. Rapport final pour l’année 2011 du réseau de surveillance des infections en hémodialyse – DIALIN. CClin Sud-Est et RAISIN, 87 pages, [En ligne]. cclin-sudest.chu-lyon.fr/Reseaux/DIALIN/Resultats/rapport_annuel_2011_V2.pdf (dernier accès : 2013-08-06).
  3. Patel, P. R., Yi, S. H., Booth, S., et coll. Bloodstream Infection Rates in Outpatient Hemodialysis Facilities Participating in a Collaborative Prevention Effort: A Quality Improvement Report. American Journal of Kidney Diseases, vol. 62, no 2 (août 2013), p. 322-330.

Comité de surveillance provinciale des infections nosocomiales (SPIN) – bactériémies associées aux accès vasculaires en hémodialyse

Rédacteurs 

Élise Fortin, Direction des risques biologiques et de la santé au travail, Institut national de santé publique du Québec

Charles Frenette, Centre universitaire de santé McGill

Muleka Ngenda-Muadi, Direction des risques biologiques et de la santé au travail, Institut national de santé publique du Québec

Isabelle Rocher, Direction des risques biologiques et de la santé au travail, Institut national de santé publique du Québec

Claude Tremblay, Centre hospitalier universitaire de Québec de Québec – Université Laval

Mélissa Trudeau, Direction des risques biologiques et de la santé au travail, Institut national de santé publique du Québec

Jasmin Villeneuve, Direction des risques biologiques et de la santé au travail, Institut national de santé publique du Québec

File Version EPUB (230.06 KB)