• Les sources de bruit sont nombreuses, ce qui augmente les difficultés d’en atténuer les effets. Le bruit de la circulation routière et aérienne, de même que le bruit ferroviaire, d’installations portuaires et des chantiers de construction, en sont quelques exemples.
  • L’aménagement et la gestion du territoire comptent parmi les mesures efficaces et primordiales de contrôle et d’atténuation du bruit. Ces mesures sont planifiées et mises en place par les municipalités régionales de comté (MRC), les municipalités et les promoteurs.
  • Les meilleures pratiques d’atténuation du bruit environnemental sont variées, allant du transport actif au design des rues, en passant par l’orientation des édifices et des pièces intérieures, sans oublier les écrans antibruit et l’ajout de végétaux disposés de manière optimisée. Bien que l’efficacité de plusieurs de ces mesures soit quantifiée, elles restent mal connues.
  • Comme le bruit environnemental a des effets nuisibles sur la santé physique, psychosociale et sur la qualité de vie de la population, l’application de ces solutions permettra de protéger adéquatement du bruit les espaces sensibles (résidences, garderies, écoles, hôpitaux, parcs, etc.), mais aussi les activités industrielles, commerciales, de loisir et les espaces dédiés aux infrastructures de transport.
  • En effet, les effets du bruit ne se limitent pas aux problèmes d’audition, car ils influent également sur le sommeil, les maladies cardiovasculaires, l’apprentissage en milieu scolaire et l’acceptation sociale d’activités ou de projets.
Meilleures pratiques d’aménagement pour prévenir les effets du bruit environnemental sur la santé et la qualité de vie

Author(s): 

Subject(s): 

Publication type: 

ISBN (electronic): 

978-2-550-82341-4

Santécom record: