Scientific advisory

Écrit exprimant clairement une prise de position officielle de l’INSPQ, des recommandations ou des pistes d’action à privilégier sur une question de santé publique et visant à appuyer une prise de décision publique. Il est le résultat d’une démarche qui peut avoir nécessité un consensus d’experts, qui s’appuie sur l’état actuel des connaissances ainsi que sur des principes et des méthodes explicites et adaptées à l’objet de la recherche, au contexte de production et au niveau de preuve requis.

  • March-13-20

    Actuellement, il n’y a aucune preuve scientifique permettant de déterminer une valeur limite d’exposition au bruit qui tiendrait compte de l’atténuation des protecteurs auditifs individuels (serre-tête, bouchons d’oreilles), principalement en raison de l’absence de moyen valide pour évaluer l’exposition des travailleurs au bruit dans pareille situation.

    La recension des écrits et des pratiques sur l’évaluation de l’exposition des travailleurs au bruit montre qu’aucun indicateur ou outil n’est présentement disponible pour mesurer avec exactitude l’exposition résiduelle au bruit sous le protecteur auditif tel que porté et lorsque porté par le travailleur à son poste de travail.

    Les études rapportent que l’atténuation du bruit par les protecteurs peut varier de façon...

  • February-10-20

    La révision des données disponibles à ce jour sur le vaccin antigrippal Flucelvax produit sur lignée cellulaire n’a pas mis en évidence sa supériorité ou infériorité en comparaison avec d’autres vaccins contre l’influenza; il pourrait donc être utilisé au Québec. Les données limitées sur l’efficacité vaccinale de Flucelvax ne permettent pas de se prononcer sur son utilisation dans des sous-populations spécifiques.

  • January-09-20

    Le Comité d’experts sur les analyses de laboratoire en lien avec les ITSS (CALI) a mis à jour ses recommandations émises en 2013 sur les analyses de laboratoire à effectuer dans un contexte de dépistage de l’infection à C. trachomatis et à N. gonorrhoeae. Cette mise à jour permettra au ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) d’appuyer les recommandations du Guide québécois de dépistage des infections transmissibles sexuellement et par le sang.

    • Il est recommandé de se référer au laboratoire serveur qui effectue la culture pour N. gonorrhoeae et les tests d’amplification des acides nucléiques (TAAN) pour C. trachomatis et N. gonorrhoeae afin de s’assurer d’utiliser le matériel adéquat et de respecter les...
  • January-09-20

    Un grand nombre d’incertitudes sur le fardeau des infections respiratoires et pneumococciques qui pourraient être associées à l’exposition chronique de certains travailleurs aux fumées et poussières, ainsi que sur la stratégie vaccinale optimale pour réduire ce fardeau. Dans l’état actuel des connaissances, le CIQ n’est pas en mesure de recommander l’ajout d’une indication de vaccination contre le pneumocoque chez les travailleurs exposés aux fumées et poussières.

  • December-06-19

    Nouveau sur le marché canadien, le fluorure diamine d’argent est un composé d’argent, de fluorure et d’ammoniaque. Ce produit se présente sous la forme d’un liquide incolore ou bleuté. Il est appliqué, en petites quantités, sur la surface des lésions carieuses actives dans le but d’en arrêter la progression.

    Le présent avis scientifique porte sur l’utilisation du fluorure diamine d’argent en santé dentaire publique auprès des enfants d’âge préscolaire et scolaire ainsi que des aînés en perte d’autonomie physique ou cognitive. En voici les faits saillants :

    • Il existe peu de données scientifiques concernant l’efficacité du fluorure diamine d’argent à 38 % pour la prévention primaire et secondaire en dentition temporaire chez les enfants. L’obtention de données...
  • November-20-19

    Plus d’une centaine d’arbovirus ayant le potentiel d’infecter les humains a été identifiée à l’échelle internationale. Les autorités de santé publique doivent donc cibler les arbovirus causant des infections les plus à risque de complications afin de déterminer lesquels devraient faire l’objet d’une surveillance. Au Québec, tout comme ailleurs en Amérique du Nord, les infections cliniques les plus fréquentes et les plus à risque de complication sont associées au virus du Nil occidental (VNO), suivies de celles liées aux virus du sérogroupe Californie. La province effectue également un « monitorage entomologique » les principales espèces de moustiques qui véhiculent des arbovirus exotiques tels que les virus du Chikungunya, du Zika et de la Dengue.

    Le ministère de la Santé et...

  • November-12-19

    Jusqu’à récemment, des rappels du vaccin contre la diphtérie et le tétanos (vaccin dT) étaient recommandés tous les 10 ans chez les adultes. À la suite d'un avis du Comité sur l’immunisation du Québec (CIQ), les rappels aux 10 ans ont été remplacés par un rappel unique à l’âge de 50 ans. Ce nouveau calendrier fait en sorte qu’une personne débutant sa vaccination à l’adolescence ou à l’âge adulte pourrait se voir recommander seulement 3 à 4 doses du vaccin dT au cours de sa vie. Le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) a demandé au Comité sur l’immunisation du Québec (CIQ) d’évaluer la pertinence de rappels du vaccin dT suite à une primovaccination débutant à l’adolescence ou à l’âge adulte. 

  • September-10-19

    Actuellement, aucune norme relative au manganèse ne figure dans le Règlement sur la qualité de l’eau potable du Québec. Le présent avis fait suite à une demande du ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) en lien avec la présence de manganèse dans l’eau potable. Après une révision de la littérature scientifique et la consultation d’experts, le Groupe scientifique sur l’eau de l’Institut national de santé publique du Québec propose une valeur guide sanitaire (VGS) de 60 µ/L à prendre en compte lors de l’établissement d’une concentration maximale de manganèse dans l’eau potable au Québec. Cette VGS se base sur la protection des personnes vulnérables, en particulier les nourrissons alimentés par du lait de préparation commerciale reconstitué avec de l’eau du robinet.

  • June-13-19

    L’exposition au plomb de la population générale a diminué de façon importante en Amérique du Nord au cours des dernières décennies. Néanmoins, certaines sources d’exposition, comme l’eau potable, requièrent toujours une attention particulière. Si l’exposition liée aux entrées de service en plomb de bâtiments résidentiels est bien démontrée, l’exposition liée aux constituants en plomb de canalisation et de robinetterie de certains bâtiments institutionnels l’est moins.

    Puisque les jeunes enfants sont particulièrement susceptibles aux effets délétères du plomb, le présent avis se penche sur le risque potentiel que peut représenter la présence occasionnelle de plomb dans l’eau potable distribuée dans les écoles et les garderies du Québec. Des propositions sont également faites...

  • May-27-19

    Cette étude dresse un portrait de la diversité, de l’abondance et de la distribution spatiotemporelle des différentes espèces de tiques d’importance médicale et permet d’identifier la population à risque d’être piquée par les différentes espèces de tiques présentes au Québec. Au total, 13 espèces de tiques ont été collectées par des activités de surveillance acarologique entre 2007 à 2015. Les efforts québécois de surveillance ont jusqu’à présent focalisé sur l’I. scapularis, l’espèce de tique responsable de la maladie de Lyme. Toutefois, cette étude démontre la présence d’autres espèces de tiques d’importance médicale sur le territoire québécois.

Pages

Subscribe to Scientific advisory