Mental health

  • July-17-13

    Although population surveys based on standardized questionnaires on mental disorders convey information on prevalence, they cannot provide timely monitoring data on changes in prevalence of mental disorders or their complications. Moreover, they cannot deliver information on links between services offered and utilization that could be used provincially, regionally and locally for mental health prevention planning and service organization.

    To overcome this problem, the unité Surveillance des maladies chroniques et de leurs déterminants (USMCD; Chronic Diseases and determinants Surveillance Unit) at the Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) was given the mandate to develop and implement a mental disorder surveillance system in Québec.

    To shed light on the...

  • December-04-12

    Bien que les enquêtes populationnelles basées sur des questionnaires standardisés sur les troubles mentaux renseignent sur leur prévalence, elles ne peuvent pas fournir, en temps opportun, de données propres à la surveillance des changements de leur prévalence ou celle de leurs complications. De plus, elles ne peuvent pas renseigner sur le lien entre l'offre et l'utilisation des services, ce qui permettrait de soutenir la planification de la prévention et l'organisation des services de santé mentale au niveau provincial, régional ou local.

    Pour pallier cette difficulté, l'unité Surveillance des maladies chroniques et de leurs déterminants (USMCD) de l'Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) a reçu le mandat de développer et de mettre en oeuvre un système de...

  • October-11-12

    Faire face à la dépression au Québec est un protocole de soins proposant des balises claires pour dépister, évaluer et traiter la dépression selon les meilleures recommandations actuellement disponibles. Plus simple d'utilisation qu'un guide de pratique clinique, il en a cependant toute la rigueur. Il a été développé pour pallier le manque d'outils communs permettant d'offrir des soins en collaboration au Québec.

    Faire face à la dépression au Québec s'adresse, d'abord et avant tout, aux intervenants de première ligne – médecins omnipraticiens, psychologues, personnel infirmier et autres professionnels du secteur public, privé ou communautaire - susceptibles d'intervenir auprès de personnes souffrant de dépression. Bien qu'il puisse être utile pour différents types...

  • August-02-10

    The literature review undertaken for this science advisory report demonstrates that there are currently a number of effective mental health promotion and mental disorder prevention measures. Moreover, some of these measures, particularly those targeting children and youth, are already part of the province’s public health services program. These measures are therefore ripe for stakeholders from various sectors involved with each age group to consolidate their efforts, given the numerous interests they share. Other promising measures need to be adapted to the Québec reality or studied further to better grasp their impact on mental health.

    The work carried out has brought certain facts to light:

    • The importance of taking action early in life because the prenatal phase...
  • December-04-08

    This section summarizes the information gathered from research participants as well as the documentation review.

    • Mental health is identified as an intervention priority in the region for the past several years.
    • Few statistics are available on the state of mental health of Nunavik Inuit. Most participants however agreed that mental health problems are on the rise.
    • Several factors appear to affect or aggravate Inuit mental health problems, including the cultural discontinuity, lack of housing, drug and alcohol use, lack of population knowledge about mental health problems, chronic socio-economic difficulties and unemployment.
    • Key targets identified for an eventual mental health program are youth and men. Individuals suffering from serious mental...
  • December-04-08

    Cette section résume les informations recueillies auprès des participants de la recherche ainsi que celles provenant de la revue documentaire.

    • La santé mentale est identifiée comme une priorité d'intervention dans la région depuis plusieurs années.
    • Il existe peu de statistiques sur l'état de santé mentale des Inuits du Nunavik. Toutefois, la plupart des participants s'entendent pour dire que les problèmes de santé mentale sont en recrudescence.
    • Plusieurs facteurs peuvent compromettre la santé mentale des Inuits : la discontinuité culturelle, le manque de logements, la consommation de drogues et d'alcool, le manque de connaissances de la population à propos des problèmes de santé mentale, les conditions socio-économiques et le désoeuvrement.
    • ...
  • August-21-08

    The survey was conducted during the summer of 2003 using a representative sample of residents aged 12 and older from the nine communities in Iiyiyiu Aschii: Chisasibi, Eastmain, Mistissini, Nemaska, Oujé- Bougoumou, Waskaganish, Waswanipi, Wemindji, and Whapmagoostui.

    • The prevalence of mental disorders in Iiyiyiu Aschii is 4.7% for mood disorders and 2.9%* for anxiety disorders. Theses rates are similar to those noted elsewhere in Quebec.
    • A slight majority of residents (53%) reported being in “excellent or very good” mental health while another 39% reported being in “good” mental health, and 8% in “fair or poor” mental health. Having a positive perception of one’s mental health seems to be linked to age, education, physical health and spiritual beliefs.
    • ...
  • August-21-08

    Cette enquête a été effectuée au cours de l’été 2003 auprès d’un échantillon représentatif des résidents de 12 ans et plus des neuf communautés d’Iiyiyiu Aschii : Chisasibi, Eastmain, Mistissini, Nemiscau, Oujé- Bougoumou, Waskaganish, Waswanipi, Wemindji, Whapmagoostui.

    • La prévalence de troubles mentaux rapportés dans la région d’Iiyiyiu Aschii est de 4,7 % pour les troubles de l’humeur et de 2,9 %* pour les troubles d’anxiété. Ces taux sont semblables à ceux observés ailleurs au Québec.
    • Une faible majorité des résidents (53 %) qualifient leur santé mentale « d'excellente ou très bonne », tandis que 39 % disent qu’elle est « bonne », et 8 % « passable ou mauvaise ». Le fait d’avoir une perception positive de sa santé mentale apparaît relié à l’âge, à la...
  • June-27-08

    La recension des écrits réalisée pour le présent avis scientifique permet de constater qu’il existe maintenant de nombreuses mesures efficaces en promotion de la santé mentale et en prévention des troubles mentaux. Plus encore, plusieurs de ces mesures, particulièrement celles qui s’adressent aux enfants et aux jeunes, se retrouvent déjà dans l’offre nationale de services de santé publique. Elles reçoivent ainsi l’aval pour une consolidation qui pourrait, étant donné les nombreux intérêts qu’elles réconcilient, être soutenue par les acteurs des différents secteurs engagés auprès de ces groupes d’âge. D’autres mesures, prometteuses, nécessitent d’être adaptées à la réalité québécoise ou d’être étudiées davantage pour mieux connaître leurs effets sur la santé mentale.

    Les travaux...

  • April-01-08
    • The CBHSSJB has for the past several years identified mental health as an intervention priority.
    • The lack of infrastructures within the community for individuals in crisis situations, the lack of supervised accommodation for clients suffering from severe mental health problems and the housing shortage for personnel all contribute to an increased frequency of transporting clients outside of Iiyiyiu Aschii and add to the risk of clients becoming lost in the system.
    • Youth and women must be identified as priority target groups by the MHP. All individuals suffering from severe mental health problems would benefit from improved follow-up aimed at social reintegration.
    • Several factors affect the mental health of the Eenou, including absence of cultural...

Pages

Subscribe to Mental health