Air quality

  • July-27-09

    Le démantèlement de matériaux à base d'amiante peut générer des concentrations importantes de fibres dans l'air. L'exposition à l'amiante se mesure généralement dans la zone respiratoire du travailleur. La concentration de fibres dans l'air peut dépendre de plusieurs déterminants tels que la teneur en amiante dans le matériau, la matrice dans laquelle sont dispersées les fibres, la friabilité du matériau, les techniques de désamiantage, etc. La relation entre la concentration de fibres dans l'air et les caractéristiques du matériau n'est pas bien documentée. Peu d'information est disponible sur l'exposition des travailleurs aux fibres dans le secteur de la construction au Québec, d'où l'importance d'identifier les principaux paramètres permettant d'améliorer la surveillance...

  • June-15-09

    En 2002, le gouvernement québécois adoptait la « Politique d’utilisation accrue et sécuritaire de l’amiante chrysotile au Québec » qui confiait des mandats à différents ministères et organisations de juridiction québécoise. Le ministère de la Santé et des Services sociaux a reçu, entres autres, le mandat d’exercer la surveillance des expositions à l’amiante au Québec et la surveillance des maladies qui en découlent, tant chez les travailleurs que dans la population générale. Ce mandat a, par la suite, été confié à l’Institut national de santé publique du Québec.

    Le présent document constitue un cadre de référence qui servira d’assise à la formulation et à l’élaboration d’un système de surveillance permettant de répondre aux exigences du mandat reçu. Il comprend d’abord un état...

  • January-08-09

    Les Québécois passent la majeure partie de leur temps à l'intérieur, principalement à leur domicile. Ils y sont donc potentiellement exposés à divers contaminants durant de longues périodes de temps. Parmi les agents qui peuvent être observés en milieu résidentiel intérieur, la présence de moisissures et l'humidité excessive sont ceux les plus fréquemment signalés aux directions de santé publique et aux municipalités. Or, ceux-ci ont été associés à l'apparition ou à l'aggravation de divers problèmes de santé, dont les allergies et l'asthme.

    Dans ce contexte, il est apparu qu'une meilleure connaissance de la situation au Québec permettrait d'apprécier l'ampleur et les caractéristiques du problème et ainsi, d'identifier des pistes d'action possibles. Cependant, bien que de l'...

  • November-05-08

    La recherche scientifique a démontré que la pollution atmosphérique a des effets néfastes sur la santé de la population. L'exposition aux contaminants de l'air qui constituent cette pollution est associée à une augmentation de la mortalité et de la morbidité reliées notamment aux systèmes respiratoire et cardiovasculaire. Les études ont de plus montré qu'il n'y a pas de concentration de contaminants en deçà de laquelle aucun effet n'est observé. En outre, la santé de certains est davantage touchée par ces contaminants présents dans l'air : les foetus, les enfants ainsi que les personnes malades ou âgées. L'objectif du présent rapport est de fournir une estimation des impacts sanitaires de la pollution de l'air sur la population québécoise. Cette estimation a été réalisée au moyen d'un...

  • March-02-07

    L’air intérieur d’un bâtiment d’habitation peut théoriquement contenir divers types de contaminants auxquels les occupants sont susceptibles d’être exposés. De nombreuses études ont établi des liens entre la présence de contaminants de l’air intérieur et certains problèmes de santé. La réduction de la contamination de l’air intérieur doit idéalement faire l’objet d’une stratégie qui englobe un certain nombre de mesures, le contrôle à la source étant sans aucun doute l’option à envisager en premier lieu. Cependant, cette approche ne peut suffire à elle seule à diminuer l’ensemble des contaminants présents, de sorte qu’il devient nécessaire de se tourner vers des mesures complémentaires, telles que la ventilation des espaces intérieurs.

    À l’heure actuelle, l’application de la...

  • March-02-07

    A residential building’s indoor air can theoretically contain various types of contaminants to which the occupants could be exposed. Many studies have established links between the presence of indoor air contaminants and some health problems. A reduction in indoor air contamination must ideally be the subject of a strategy encompassing a certain number of measures, with control at source definitely being the first option to be considered. However, this approach alone is not sufficient to reduce all of the contaminants present, so other complementary measures need to be considered, such as the ventilation of indoor spaces.

    At the present time, the application of regulations on the ventilation of small residential buildings varies greatly in Québec, with municipalities having the...

  • September-19-06

    L'air intérieur d'un bâtiment d'habitation peut théoriquement contenir divers types de contaminants auxquels les occupants sont susceptibles d'être exposés. De nombreuses études ont établi des liens entre la présence de contaminants de l'air intérieur et certains problèmes de santé. La réduction de la contamination de l'air intérieur doit idéalement faire l'objet d'une stratégie qui englobe un certain nombre de mesures, le contrôle à la source étant sans aucun doute l'option à envisager en premier lieu. Cependant, cette approche ne peut suffire à elle seule à diminuer l'ensemble des contaminants présents, de sorte qu'il devient nécessaire de se tourner vers des mesures complémentaires, telles que la ventilation des espaces intérieurs.

    À l'heure actuelle, l'application de la...

  • May-26-06

    Cette recension des écrits scientifiques sur la fumée de tabac secondaire (FTS) et sur les politiques de restriction de l'usage du tabac a été réalisée dans le but de soutenir le processus de révision de la Loi québécoise sur le tabac amorcé au Québec en janvier 2005. Ce projet de loi s'est achevé le 1er juin 2005 avec l'adoption à l'unanimité, par l'Assemblée nationale, de la loi 112. En vertu de cette loi, qui modifie la Loi sur le tabac (L.R.Q., c. T- 0.01), il sera interdit de fumer dans tous les restaurants et les bars du Québec à compter du 31 mai 2006. Sans être exhaustive, cette recension se veut une synthèse des principales recherches scientifiques réalisées en Europe, aux États-Unis et au Canada depuis 1997. Elle vise principalement à documenter l'impact de la FTS sur la...

  • April-27-06

    This document should not be thought of as the end point in the process of managing radon-related risks. Instead, it is more a first milestone. We believe that it will allow public authorities to continue this process on more precise foundations. The document presents the state of knowledge and critically reviews the different intervention options. It does not present a detailed program, but instead a process for the gradual implementation of different interventions.

  • March-20-06

    Comme la ministre déléguée au Transport, Madame Julie Boulet, le souligne d'entrée de jeu dans son document d'orientation sur les véhicules hors route (VHR), « la popularité croissante des [VHR] suscite diverses préoccupations sur la protection de la santé et de l'environnement, chez les citoyens riverains. ».

    Les risques à la santé liés à l'utilisation des véhicules hors route (i.e. motoneiges et véhicules tout terrain ou quad) sont en effet nombreux, complexes et importants. Nous avons choisi de mettre l'emphase sur les dimensions les plus importantes de cette problématique, à savoir les traumatismes graves et nombreux tant au point de vue de la mortalité que celui de la morbidité ainsi que les méfaits du bruit et l'exposition des citoyens et des utilisateurs aux gaz d'...

Pages

Subscribe to Air quality