Gray water, wastewater, cyanobacteria, legionella and other contaminants

  • August-23-16

    En mai 2013, le directeur de santé publique de l’Agence de la santé et des services sociaux (ASSS) de la Mauricie-et-du Centre-du-Québec a demandé à l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) un avis sur la gestion de la présence de la bactérie Legionella spp. dans les réseaux d’eau potable des hôpitaux. Il n’existe actuellement aucune ligne directrice ni réglementation au Québec ou au Canada quant à la présence et au suivi de cette bactérie dans les réseaux d’eau potable, ainsi qu’à l'interprétation des résultats lorsqu’elle est détectée.

    Dans ce contexte, le présent avis vise à fournir à l’ensemble des centres hospitaliers du Québec un document servant à orienter la surveillance, la prévention et le contrôle de Legionella spp. afin de prévenir...

  • September-24-12

    Ce document présente les principaux résultats d'une enquête ethnographique réalisée au Québec entre 2009 et 2011, visant à analyser les représentations sociales et culturelles d'un phénomène naturel : la prolifération des cyanobactéries. Cette étude a été menée dans le cadre d'un programme de recherche en santé publique dirigé par le docteur Benoît Lévesque de la Faculté de médecine de l'Université Laval (Québec), et se situe plus précisément dans le second volet de cette recherche, soit le volet social, coordonné par madame Geneviève Brisson de l'Institut national de santé publique du Québec (INSPQ).

    La recherche comporte trois objectifs spécifiques :

    • Déterminer ce qui influence l'observance des mesures en lien avec la prolifération des cyanobactéries et comparer...
  • August-23-10

    Compte tenu de sa mission, il est pertinent que l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) assiste les autorités dans le dossier des cyanobactéries (algues bleuvert) 1. En effet, au cours des dernières années, l’INSPQ a soutenu les directions régionales de santé publique et le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) notamment en révisant la littérature scientifique sur les effets des toxines libérées par ces microorganismes ainsi qu’en effectuant certaines recherches permettant de mieux comprendre le risque associé aux cyanobactéries.

    En 2005, l’INSPQ a défini des critères d’intervention et de seuil d’alerte lors d’exposition de la population aux cyanobactéries ou à leurs toxines dans le cadre d’activités récréatives ou lors de la consommation d’eau. L...

  • November-27-09

    Cette étude, réalisée dans le cadre du Programme Santé du consortium Ouranos et coordonnée par l'Institut national de santé publique du Québec, s'inscrit dans le volet «nbsp;Qualité de l'eaunbsp;». Elle a été financée par le consortium Ouranos ainsi que par le ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec.

    Les cyanobactéries sont des bactéries qui ont la capacité de faire de la photosynthèse, possédant de la chlorophylle et certains autres pigments comme la phycocyanine. Elles croissent donc en bonne partie à la manière des algues et des végétaux, par adsorption de l'énergie lumineuse et par l'utilisation de substances nutritives inorganiques, comme l'azote et le phosphore. C'est pour cela que, malgré leur appartenance au groupe des bactéries, on les traite plutôt...

  • September-08-06

    Le présent avis vise à documenter les critères de contamination microbiologique liés à l’utilisation d’effluents d’eaux usées domestiques après traitement pour l’irrigation de terrains de golf. Les aspects reliés à la contamination chimique, bien que soulevés, ne font pas partie intégrante de cette évaluation. Ils devront faire l’objet d’une évaluation particulière par le MDDEP afin de s’assurer qu’ils ne comportent pas de risque pour l’environnement et la santé des populations avoisinantes.

    La réutilisation d’eaux usées est de plus en plus fréquente dans le contexte où une certaine pénurie en eau est observée dans plusieurs régions de la planète. Cette réutilisation des eaux en milieu urbain pour l’irrigation des terrains de golf est une pratique courante. Toutefois, à notre...

  • August-13-03

    L'Institut avait pour mandat d'évaluer les risques de brûlures et de légionelloses associés à l'eau chaude du robinet dans les résidences privées, au Québec et de proposer des mesures permettant de réduire ces deux risques.

    Au terme d'une analyse de la littérature scientifique et des données disponibles au Québec, l'Institut croit tout aussi important de prévenir les cas de brûlures causés par l'eau chaude du robinet (BECR) que les cas de légionelloses. Ces problèmes ont des conséquences assez comparables d'un point de vue de santé publique et dans les deux cas, il existe des mesures de prévention reconnues efficaces ou prometteuses.

    Deux études récentes menées par l'Institut permettent d'estimer que les brûlures causées par l'eau chaude du robinet (BECR) occasionnent...

Subscribe to Gray water, wastewater, cyanobacteria, legionella and other contaminants