Plan de mise en oeuvre du modèle optimal d’organisation des services de vaccination 0-5 ans

Le présent document décrit le plan de mise en œuvre du modèle optimal d’organisation des services de vaccination des enfants de 0‑5 ans élaboré dans le cadre de l’étude Quel est le meilleur mode d’organisation de la vaccination des enfants de 0‑5 ans au Québec? (Guay et al., 2015). Ce modèle a été mis à l’épreuve dans 14 centres de santé et de services sociaux (CSSS) depuis 2014. Il a été construit dans la perspective de l’exercice, dans les CSSS, du mandat de responsabilité populationnelle et de coordination du réseau local de services (RLS) qui leur était confié. Dans ce contexte, le modèle optimal situe le CSSS (maintenant le centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS)) au cœur des actions à mettre en œuvre, avec le soutien de la direction de santé publique (DSP) et en collaboration avec les partenaires du réseau local. Par ailleurs, bien que l’étude se soit déroulée dans un contexte organisationnel dont les structures ont été modifiées par la Loi modifiant l’organisation et la gouvernance du réseau de la santé et des services sociaux notamment par l’abolition des agences régionales (Québec, 2015), le modèle optimal offre suffisamment de souplesse pour pouvoir s’appliquer à tout établissement ou organisation offrant des services de vaccination en 1re ou 2ligne. La justification du contenu du modèle est résumée à l’annexe 2, mais pour plus de détails, il faut consulter le rapport de recherche (Guay et al., 2015).

Le document s’adresse aux gestionnaires et intervenants des CISSS et des DSP ainsi qu’aux responsables et aux partenaires locaux, régionaux et nationaux qui veulent s’engager dans la planification et la réalisation de changements en faveur d’une amélioration de l’offre de service en vaccination pour les enfants de 0‑5 ans au Québec. Il représente un outil et un guide permettant de faciliter le choix et la réalisation d’actions concrètes pour des services de vaccination efficaces et de qualité.

Le plan de mise en œuvre propose, pour chacune des composantes du schéma illustrant le modèle optimal d’organisation des services, des stratégies et des actions ou activités qui pourront être implantées. Il identifie également les rôles et responsabilités en précisant, pour chacune des actions ou activités, l’instance responsable de l’implantation (I). Il prévoit, en outre, que d’autres instances ou organismes y apporteront leur collaboration (C). Parmi l’ensemble des actions proposées, certaines doivent être implantées en priorité. Elles sont identifiées par une étoile (ì). Ces priorités ont été retenues en considérant les 5 interventions prioritaires recommandées dans le Plan d’action pour la promotion de la vaccination au Québec (Dubé et al., 2011), les travaux entourant la Phase II du plan d’action (Dubé, 2013; Gagnon et Dubé, 2014) ainsi que les stratégies démontrées efficaces recommandées par les Centers for Disease Control and Prevention (CDC) (Community Preventive Services Task Force, 2015).

En plus de la mise en priorité des actions ou activités, le plan de mise en œuvre indique que des actions ou activités, dont l’implantation relève des CSSS, font partie d’une catégorie « tronc commun », c’est-à-dire que ces actions ou activités pourraient être mises en œuvre dans l’ensemble des CSSS du Québec. Le plan de mise en œuvre propose par ailleurs que certaines actions ou activités puissent être mises en œuvre « selon les particularités du territoire », c’est-à-dire qu’en prenant en considération le contexte ou les caractéristiques du CSSS, l’implantation peut ou non être effectuée. 

Autor(es): 

Tema(s): 

Tipo de publicación: 

ISBN (electrónico): 

978-2-550-74702-4

ISBN (impresión): 

978-2-550-74701-7

Registro Santécom: