Conciliation travail-famille et santé : Le Québec peut-il s'inspirer des politiques gouvernementales mises en place dans d'autres pays? - Synthèse

La question de la conciliation travail-famille (CTF) a encore été peu été abordée sous l'angle de son impact sur la santé. C'est ce que fait le présent avis en s'intéressant aux politiques publiques de CTF susceptibles de favoriser la santé des mères et des pères en emploi. Le cadre conceptuel est novateur en ce sens qu'il incorpore, dans son analyse de l'impact des difficultés de CTF sur la santé, le rôle des milieux de vie, des conditions de travail et des politiques publiques dans l'équation travail-famille-santé.

Le portrait statistique de la CTF au Québec montre comment l'augmentation importante de la proportion des femmes actives sur le marché du travail, et plus particulièrement, celle des mères, a contribué à l'émergence de la problématique de la CTF, comme dans plusieurs pays ailleurs dans le monde. Selon les données de ce portrait, le conflit de temps semble par ailleurs être le facteur qui contribue de manière significative aux tensions vécues par les parents en emploi.

La mise à jour des connaissances scientifiques sur la CTF confirme les résultats de la recension des écrits produite par l'Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) en 2005. Les difficultés de CTF affectent directement la qualité de vie et la santé des parents travailleurs. Si certaines conditions de travail peuvent accentuer les difficultés de CTF et leur impact sur la santé, d'autres peuvent au contraire les atténuer, comme, par exemple, le soutien du supérieur immédiat, un certain contrôle sur son travail, ou encore, un milieu de travail proactif pour implanter des pratiques organisationnelles favorables à la CTF.

La question centrale posée par l'avis est celle du rôle de l'État dans la CTF. L'analyse comparative de différents programmes gouvernementaux en matière de politique familiale et de législation du travail, au Québec et dans huit pays, permet de constater que le Québec se situe avantageusement par rapport aux autres juridictions en ce qui a trait aux mesures inscrites dans sa politique familiale. Tout en maintenant et en consolidant ses acquis, le Québec doit toutefois consentir des énergies à adapter davantage le marché du travail à la réalité des parents en emploi, notamment, en leur permettant d'avoir plus de temps ou, du moins, une plus grande flexibilité dans leur gestion du temps.

À la lumière de la comparaison avec ce qui se fait ailleurs, des pistes d'action sont dégagées quant aux politiques publiques susceptibles d'améliorer la CTF et la santé des parents travailleurs au Québec. En matière de politiques publiques de soutien aux familles, ces pistes sont les suivantes :

  • Consolider le réseau public de services de garde;
  • Assouplir le régime québécois d'assurance parentale (RQAP).

Et en matière de législation des normes du travail, ces pistes sont les suivantes 

  • Augmenter le nombre de jours de vacances annuelles et de congés pour responsabilités familiales;
  • Augmenter la flexibilité de l'aménagement du temps et du lieu de travail;
  • Renforcer le soutien au milieu de travail.

Notas: 

Autor(es): 

Tema(s): 

Colección: 

Tipo de publicación: 

ISBN (electrónico): 

978-2-550-69299-7

ISSN (electrónico): 

1919-174X

Registro Santécom: