Cette recension d'écrits présente une version remise à jour de la synthèse des connaissances sur les liens entre les éoliennes et la santé publique, réalisée initialement en 2009. Le premier document avait pour objectif de fournir une base de connaissances communes au réseau de la santé publique québécois. Le document avait permis de déterminer les principales classes d'effets de la santé environnementale associés au dossier éolien, et de tracer l'état des connaissances en matière d'effets psychologiques et sociaux, de bruit et d'infrasons, d'ombres mouvantes, de sécurité des travailleurs, de sécurité publique, et de champs électromagnétiques. Par ailleurs, la recherche scientifique sur les éoliennes est en constante évolution, et en 2012 il a donc semblé nécessaire de refaire le point sur l'état des connaissances de ce secteur d'activité.

La mise à jour ajoute aux documents déjà recensés ceux de la période de 2008 à 2011. Même si la démarche ne constitue pas une revue systématique, l'approche de mise à jour s'en est inspirée en rendant plus explicites les stratégies de recherche employées, en consultant plusieurs sources documentaires, et en sélectionnant les documents intégrés en fonction de critères de qualité et de pertinence. Plus de 50 textes ont été retenus pour cette mise à jour.

Le présent document rassemble ainsi l'information la plus récente sur les préoccupations pour la santé. Ces constats, basés sur les connaissances scientifiques rassemblées, visent à favoriser une meilleure analyse des projets éoliens par les directions de santé publique.

Voici les principaux résultats, présentés pour chaque classe d'effets sanitaires et selon l'état des connaissances actuelles du domaine :

Acceptabilité sociale des projets de développement éolien

  • La liste des facteurs d'acceptabilité sociale est maintenant bien établie en regard des éoliennes, même si la catégorisation de ces facteurs varie. Le contexte est primordial pour déterminer si ces facteurs influencent de manière positive ou négative cette acceptabilité;
  • le not in my backyard syndrom (NIMBY) ne peut être considéré comme un facteur explicatif significatif de l'opposition au développement éolien;
  • le paysage semble être une préoccupation importante au sein des communautés, entre autres quant à l'attachement au lieu;
  • le cadre institutionnel et ses modalités d'application peuvent moduler l'acceptabilité sociale. Notamment la participation d'acteurs locaux est reconnue comme un facteur important facilitant cette acceptabilité;
  • des consensus scientifiques demeurent à obtenir sur certains liens avec l'acceptabilité, par exemple quant à la proximité de résidences ou les aspects socioéconomiques.

Impacts sociaux des projets éoliens sur les communautés

  • L'implantation de projets éoliens est susceptible d'entraîner des divisions et des controverses au sein des communautés, notamment en raison de points de vue conflictuels sur des droits, des valeurs, l'usage du territoire ou la gestion des ressources. Les controverses en lien avec un projet éolien peuvent toutefois mobiliser toute une communauté et renforcer les liens sociaux;
  • les limites imposées par les cadres institutionnels peuvent limiter la portée des revendications des citoyens opposés au développement d'un projet éolien;
  • les processus décisionnels actuels sont souvent critiqués quant aux limites de leur consultation, de l'écoute, de la capacité de participer, la disponibilité d'une information adéquate ou l'impartialité des acteurs;
  • les processus de planification de projets éoliens participatifs ont un effet bénéfique sur la communauté, sur ses liens sociaux et sur l'acceptabilité du projet;
  • les retombées économiques soulèvent aussi des questions éthiques (p. ex., équité) et culturelles. Le thème de l'équité semble central et s'il n'est pas pris en compte adéquatement, il peut constituer un moteur important de conflits dans les communautés.

Nuisance sonore

  • Le niveau de bruit engendré par les éoliennes n'entraîne pas d'impact direct sur la santé auditive (fatigue ou perte auditive) des personnes vivant à proximité;
  • la documentation scientifique ne retient que deux effets potentiellement associés aux niveaux de bruit engendré par les éoliennes, soit la nuisance et la perturbation du sommeil :
    • l'exposition au bruit des éoliennes peut représenter une nuisance pour les populations avoisinantes dans certaines conditions, tant à l'intérieur qu'à l'extérieur des maisons, mais des connaissances scientifiques restent à acquérir sur les niveaux et les facteurs qui l'influencent ainsi que les critères à appliquer pour l'évaluer et la réduire;
    • l'effet de nuisance occasionné par le bruit des éoliennes a été associé au niveau sonore, mais aussi à d'autres facteurs, notamment à la visibilité des éoliennes et à l'attitude des personnes exposées envers celles-ci;
    • les niveaux de bruit engendrés par les éoliennes sont perçus comme plus dérangeants que ceux provenant d'autres sources de bruit. Cependant, la relation effet-exposition (dose-réponse) suggérée à partir des études actuelles reste à être améliorée;
    • en raison du type d'études réalisées et de leur faible nombre, les preuves scientifiques sur les impacts sur le sommeil sont limitées;
  • pour la gestion des risques à la santé liés au bruit des éoliennes, certains pays possèdent des critères de niveau absolu et d'autres, des critères d'appréciation relatifs au niveau de bruit;
  • plusieurs études utilisent les modèles prévisionnels pour estimer l'exposition au bruit, mais des conditions doivent être respectées pour leur validité.

Infrasons et basses fréquences

  • Bien que les éoliennes émettent des infrasons et que de nouvelles études proposent des voies de transmission permettant à l'oreille de les détecter, il demeure qu'aucune preuve ne supporte formellement que des effets sur la santé soient occasionnés par des infrasons;
  • les sons de basses fréquences peuvent être masqués par le bruit du vent lorsqu'il y a de la turbulence;
  • l'intensité des sons de basses fréquences produits par les éoliennes modernes est modérée et peut se situer autour du seuil de détection selon la distance de séparation;
  • rien ne permet de conclure à un effet quelconque des sons de basses fréquences sur la santé physique lorsque leur intensité est inférieure au seuil de la perception humaine;
  • il n'est pas possible de conclure que les sons de basses fréquences produits par les éoliennes constituent une nuisance pour les populations avoisinantes. Il est néanmoins important de considérer que des plaintes peuvent leur être attribuées, nécessitant alors de les analyser.

Par ailleurs, aucune étude n'a analysé les vibrations transmises par les éoliennes dans le sol en lien avec la santé, quoique des problèmes de vibrations aient déjà été documentés pour les résidences à proximité des voies de chemin de fer ferroviaire ou de chantiers de construction.

Ombres mouvantes ou effet stroboscopique

  • Aucun cas de crises photoconvulsives relié aux éoliennes n'a été documenté;
  • les ombres mouvantes pourraient constituer une nuisance dans certaines conditions. Toutefois, des connaissances restent à acquérir sur ce point, ainsi qu'au niveau des seuils d'exposition et des critères à appliquer les limiter;
  • des modélisations permettent de prévoir ce phénomène;
  • pour l'instant, les normes de distance utilisées dans certains pays ne sont pas fondées sur des données probantes ou des études scientifiques.

Sécurité des travailleurs et sécurité publique

Comme pour toute autre installation industrielle, les points suivants sont notés :

  • La construction ou le démantèlement de même que l'entretien peuvent entraîner des situations imprévues mettant en cause la sécurité des personnes;
  • dans le cas des parcs éoliens, les blessures ou les décès sont peu fréquents et touchent généralement des travailleurs durant la phase de construction et l'entretien;
  • les éoliennes sont munies de plusieurs systèmes permettant de réduire le risque de mauvais fonctionnement;
  • les politiques publiques proposent des mesures de prudence, qui mettent l'accent sur les distances séparatrices.

Champs électromagnétiques

  • Aucune étude sur les effets à la santé liés aux champs électromagnétiques produits spécifiquement par les éoliennes n'a été répertoriée;
  • selon les valeurs disponibles, les niveaux de champs électriques et magnétiques des éoliennes ne sont pas suffisants pour entraîner des effets à la santé;
  • malgré plus de 30 ans d'importantes recherches, des incertitudes demeurent quant au risque que présentent les lignes de transport qui peuvent engendrer des champs électromagnétiques significatifs pour les populations demeurant à proximité. Chez l'enfant, un risque supérieur à la normale de développer une leucémie pourrait exister à la suite d'une exposition prolongée aux champs magnétiques à proximité immédiate des lignes de transport d'électricité. Néanmoins, si ce risque s'avérait réel, il demeurerait faible;
  • il y a possibilité de dépassements des recommandations de l'American conference of governmental industrial hygienists (ACGIH) quant à l'exposition au champ électrique pour les porteurs de stimulateur cardiaque;
  • des tensions ou courants parasites peuvent être présents dans différentes structures métalliques et l'on sait que ce phénomène peut entraîner une certaine morbidité chez les animaux de ferme. Des mesures simples et reconnues permettent de contrôler ces situations. Aucun effet néfaste sur la santé des humains n'a été démontré jusqu'à maintenant.

Autor(es): 

Tema(s): 

Tipo de publicación: 

ISBN (electrónico): 

978-2-550-67626-3

Registro Santécom: