Inmunización

  • 16 Septiembre 2016

    Le CIQ considère que la situation du territoire du CLSC de Lotbinière présente des caractéristiques épidémiologiques qui suggèrent que l’incidence des IIM-B chez les jeunes âgés de 0 à 4 ans y restera élevée. Le CIQ recommande donc la vaccination le plus tôt possible des personnes suivantes :

    Les enfants âgés de 2 mois et plus, nés au 1er octobre 2011 ou après, qui :

    1. résident dans le territoire du CLSC de Lotbinière de façon continuelle ou en garde partagée;
    2. résident à l’extérieur et se font garder régulièrement dans le territoire du CLSC de Lotbinière :
    • l’enfant fréquente un milieu de garde public (CPE) OU
    • l’enfant est gardé dans un milieu privé tel que dans une famille, une gardienne privée ou...
  • 16 Junio 2016

    Depuis le 1er juin 2013, le vaccin hexavalent DCaT-Polio-Hib-VHB (Infanrix-hexa) est utilisé dans le cadre du Programme québécois d’immunisation des nourrissons. Les enfants nés depuis le 1er avril 2013 sont admissibles à recevoir ce vaccin à l’âge de 2, 4 et 18 mois. La compagnie Glaxo Smith Kline (GSK) est le seul manufacturier d’un vaccin hexavalent qui inclut la composante contre l’hépatite B. En novembre 2015, GSK a informé le MSSS des difficultés rencontrées dans le processus de production d’Infanrix-hexa et d’une pénurie attendue de ce vaccin au niveau international, incluant le Canada. Suite à cette information, le directeur national de santé publique a demandé un avis du Comité sur l’immunisation du Québec concernant la pertinence de maintenir un...

  • 7 Junio 2016

    Ce rapport présente les attitudes et les croyances des parents à l’égard de la vaccination qui ont été recueillies lors de l’Enquête sur la couverture vaccinale des enfants de 1 an et 2 ans au Québec réalisée en 2014. Cette enquête, réalisée auprès de parents d’enfants sélectionnés en deux cohortes distinctes à partir du fichier d’inscription des personnes assurées (FIPA) de la Régie de l’assurance maladie du Québec (RAMQ), vise entre autres à obtenir un estimé de la couverture vaccinale des enfants à l’âge de 15 mois (cohorte 1 an) et 24 mois (cohorte 2 ans). Pour l’édition de 2014, un volet pour mesurer l’hésitation à la vaccination a été ajouté à l’enquête. Les résultats portant sur les attitudes et les croyances des parents permettent de mieux comprendre le phénomène de l’...

  • 4 Mayo 2016

    Le ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec a invité le Comité sur l’immunisation du Québec à se prononcer sur la pertinence d’ajouter le vaccin Fluzone à haute dose dans le programme de vaccination contre la grippe au Québec. Cette demande faisait suite à l’homologation du vaccin Fluzone à haute dose au Canada en septembre 2015 pour la vaccination des personnes âgées de 65 ans et plus. Le vaccin Fluzone à haute dose a été homologué aux États-Unis en décembre 2013 pour les personnes du même âge sur la base d’une immunogénicité supérieure au vaccin Fluzone à dose standard et une sécurité acceptable, conditionnellement à la conduite des études confirmant l’efficacité clinique.

    Le Comité sur l’immunisation du Québec a examiné les éléments les plus importants, afin...

  • 26 Abril 2016

    Ce rapport présente les résultats du second volet d’une enquête téléphonique dont l’objectif était d’évaluer différents aspects liés à l’acceptabilité de la campagne de vaccination ciblée contre le méningocoque de sérogroupe B (vaccin 4CMenB) dans la région du Saguenay–Lac-Saint-Jean. Ce volet de l’enquête a été réalisé en février 2015, auprès de répondants ayant consenti, au moment du premier volet de l’enquête en mai 2014, à être contactés de nouveau. Ces répondants étaient des parents d’enfants âgés entre 2 mois et moins de 16 ans ainsi que des jeunes adultes âgés de 16 ans à moins de 21 ans. Les principales mesures incluaient la décision vaccinale concernant le méningocoque de sérogroupe B, les raisons de vaccination et de non-vaccination, la présence de manifestations cliniques...

  • 21 Marzo 2016

    Afin de réduire une incidence d’infections invasives à méningocoque de sérogroupe B plus élevée dans la région du Saguenay–Lac-Saint-Jean que dans le reste du Québec, une campagne de vaccination ciblant les jeunes de 2 mois à 20 ans a été menée dans cette région à partir de mai 2014.

    Pour évaluer en temps réel l’apparition de manifestations cliniques inhabituelles (MCI) après la vaccination avec le nouveau vaccin à quatre composantes (4CMenB), la surveillance a été rehaussée en ajoutant une surveillance active à la surveillance passive déjà existante au Québec (ESPRI). Cette surveillance active a été faite principalement par questionnaire électronique envoyé aux parents d’enfants vaccinés qui avaient fourni une adresse courriel.

    • Globalement, le vaccin contre le...
  • 15 Marzo 2016

    À la demande du ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec, le Comité sur l’immunisation du Québec (CIQ) a préparé un avis sur la pertinence d’une deuxième dose de vaccin contre la varicelle. Pour ce faire, une revue de la littérature a été réalisée en 2012 et est régulièrement mise à jour. Les données épidémiologiques disponibles au Québec ont été analysées. Un modèle d’analyse économique a été élaboré, afin de comparer les impacts et ratios coût-efficacité de différents scénarios. Des documents préliminaires ont été discutés par le Groupe de travail Varicelle-Zona et par les membres du CIQ lors de plusieurs séances plénières. Une discussion en séance plénière a eu lieu le 11 septembre 2014 et un premier avis a été approuvé en date du 12 décembre 2014. L’évolution de la...

  • 7 Marzo 2016

    Contexte

    Ce rapport de l’étude Quel est le meilleur mode d’organisation de la vaccination des enfants de 0‑5 ans au Québec? vise à proposer le modèle optimal d’organisation des services de vaccination des 0-5 ans au Québec. L’étude a été réalisée de 2010 à 2015, à la demande du ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec, devant le constat que, malgré tous les efforts investis, les couvertures vaccinales n’atteignent pas les objectifs visés. Des retards dans l’obtention des rendez-vous de vaccination et des disparités importantes dans l’organisation et l’accès aux services de vaccination entre les centres locaux de services communautaires (CLSC) avaient également été identifiés. Une révision de l’organisation des services de vaccination 0-5...

  • 7 Marzo 2016

    Le présent document décrit le plan de mise en œuvre du modèle optimal d’organisation des services de vaccination des enfants de 0‑5 ans élaboré dans le cadre de l’étude Quel est le meilleur mode d’organisation de la vaccination des enfants de 0‑5 ans au Québec? (Guay et al., 2015). Ce modèle a été mis à l’épreuve dans 14 centres de santé et de services sociaux (CSSS) depuis 2014. Il a été construit dans la perspective de l’exercice, dans les CSSS, du mandat de responsabilité populationnelle et de coordination du réseau local de services (RLS) qui leur était confié. Dans ce contexte, le modèle optimal situe le CSSS (maintenant le centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS)) au cœur des actions à mettre en œuvre, avec le soutien de la direction de santé...

  • 4 Febrero 2016

    La vaccination a permis une réduction importante du fardeau associé à la coqueluche. Cette infection continue toutefois de circuler au Québec et ailleurs de façon cyclique, avec des pics d’incidence tous les trois à cinq ans. Les enfants de moins de trois mois sont les personnes les plus à risque d’hospitalisation et de décès associés à la coqueluche et la majorité d’entre eux sont trop jeunes pour être vaccinés, la première dose étant prévue à l’âge de deux mois. Dans quelques pays, la vaccination systématique des femmes enceintes a été recommandée afin de réduire le fardeau de la coqueluche chez les enfants de moins de trois mois. En septembre 2015, le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) a demandé au Comité sur l’immunisation du Québec (CIQ) de fournir un avis sur la...

Páginas

Suscribirse a Inmunización