Lesiones no intencionales

  • 12 Julio 2006

    Le Centre collaborateur OMS du Québec pour la promotion de la sécurité et la prévention des traumatismes existe depuis 1995. Il est formé d'un ensemble d'institutions du réseau de la santé publique du Québec, soit de quatre directions régionales de santé publique (Montréal, Montérégie, Capitale-Nationale et Bas-Saint-Laurent) ainsi que de la Direction générale de la santé publique du ministère de la Santé et des Services sociaux et de l'Institut national de santé publique du Québec.

    En vertu de leurs mandats respectifs, ces organismes mènent des activités de promotion de la sécurité et de prévention des traumatismes intentionnels et non intentionnels. Ces activités couvrent un ensemble de champs d'intervention, soit la promotion de la sécurité et la prévention des traumatismes...

  • 12 Julio 2006

    The Québec WHO Collaborating Centre (CC) for Safety Promotion and Injury Prevention, established in 1995, comprises institutions in the Québec public health network, i.e. four regional public health branches (Montréal, Montérégie, Capitale-Nationale and Bas-Saint-Laurent), the Direction générale de la santé publique in the ministère de la Santé et des Services sociaux, and the Institut national de santé publique du Québec.

    Within their respective mandates, these organizations run promotional activities on safety and prevention of intentional and unintentional injuries. These activities cover various fields of intervention such violence and suicide prevention as well as safety promotion and injury prevention in urban environments, in transportation, in residential and in...

  • 29 Junio 2006

    Pour la période 2000-2002, les traumatismes non intentionnels sont responsables de 512 décès chez les jeunes québécois âgés de moins de 20 ans. Ainsi, les traumatismes non intentionnels constituent la première cause de mortalité chez ces jeunes au cours de la période mentionnée. Toutefois, l'importance qu'occupent les traumatismes non intentionnels n'est pas identique pour chacun des groupes d'âge. Tandis que chez les enfants de moins d'un an les traumatismes non intentionnels composent moins de 2 % des décès, cette proportion atteint 43,5 % chez ceux âgés de 15 à 19 ans.

    Les traumatismes routiers occupent une place prépondérante parmi les causes de décès traumatiques non intentionnels. Ils représentent près de 75 % de tous les décès par traumatismes non intentionnels survenus...

  • 13 Junio 2006

    La sécurité est un besoin essentiel pour les collectivités. C’est pourquoi, depuis les dernières décennies, de nombreux efforts ont été réalisés pour prévenir et contrôler la criminalité et la violence, maintenir la paix ainsi que prévenir les accidents et les blessures.

    À l’origine, ce sont les travaux du Comité intersectoriel sur la sécurité dans les milieux de vie, et plus particulièrement la production du document Sécurité dans les milieux de vie : Guide à l’intention des municipalités, qui ont incité les auteurs du présent ouvrage à pousser plus loin leur réflexion. En effet, si le Guide, diffusé en mai 1999 et réédité en 2002, se voulait une première initiation à la démarche d’amélioration de la sécurité, il était évident que son implantation dans...

  • 28 Marzo 2006

    Au Canada et partout ailleurs, le taux de possession d'un cellulaire est à la hausse depuis plusieurs années tout comme son utilisation par les automobilistes. À la suite de cette constatation, certains pays ont interdit l'utilisation du cellulaire en main tandis que d'autres vont même jusqu'à en interdire l'usage en tout temps lors de la conduite. Certaines études démontrent qu'une bonne partie des accidents routiers sont causés par diverses distractions, mais que le cellulaire est la plus importantes parmi toutes. C'est dans cet ordre d'idées que le présent mémoire vise à répondre à certaines interrogations reliées au risque de l'utlisation du cellulaire au volant et à donner des pistes de solutions pour éviter ce problème.

    D’après les études consultées, il ne fait aucun...

  • 20 Marzo 2006

    Comme la ministre déléguée au Transport, Madame Julie Boulet, le souligne d'entrée de jeu dans son document d'orientation sur les véhicules hors route (VHR), « la popularité croissante des [VHR] suscite diverses préoccupations sur la protection de la santé et de l'environnement, chez les citoyens riverains. ».

    Les risques à la santé liés à l'utilisation des véhicules hors route (i.e. motoneiges et véhicules tout terrain ou quad) sont en effet nombreux, complexes et importants. Nous avons choisi de mettre l'emphase sur les dimensions les plus importantes de cette problématique, à savoir les traumatismes graves et nombreux tant au point de vue de la mortalité que celui de la morbidité ainsi que les méfaits du bruit et l'exposition des citoyens et des utilisateurs aux gaz d'...

  • 17 Marzo 2006

    De nombreuses questions ont guidé la présente étude. Dans quelle mesure les sources utilisées et les indicateurs retenus sont-ils comparables d'un pays à l'autre? Observe-t-on des différences fondamentales dans l'approche méthodologique? Privilégie-t-on par exemple des études à dominante qualitative ou celles à dominante quantitative, ou les deux? Quels sont les choix méthodologiques et les techniques de recherche privilégiés? Qui mène ces études comparatives? Cette dernière question paraît d'autant plus importante quand on sait que l'orientation des recherches dépend parfois de l'organisme qui les réalise et de son rapport avec le système public, privé ou universitaire. Différentes traditions en matière de politique de prévention et de sécurité marquent-elles les diagnostics de leur...

  • 9 Diciembre 2005

    Le non-respect de la vitesse est un phénomène généralisé et non seulement réservé à un petit groupe délinquant : entre 50 et 80 % des conducteurs québécois enfreignent les limites légales. Le problème sévit autant en ville que sur les routes rurales et sur les autoroutes. Parler de vitesse excessive ne fait pas seulement référence aux grands excès ou aux grandes vitesses qui sont plutôt marginaux. La majorité du problème est due à des dépassements de vitesse moins grands, mais beaucoup plus fréquents.

    Or, malgré l'émission croissante de contraventions pour vitesse au Québec, la perception du risque d'être arrêté reste faible. Et pour un risque comparable, peu d'interventions systématiques et soutenues ont été implantées à ce jour pour contrer la vitesse, comme ce fut le cas...

  • 30 Agosto 2005

    On compte chaque année au Québec, 14 000 hospitalisations d'adultes âgés de 65 ans et plus à la suite d'une chute accidentelle, soit 2 % de toutes les hospitalisations, toutes causes et tous groupes d'âge confondus. MED-ECHO est un fichier de données administratives sur les volumes d'activités des centres hospitaliers de soins généraux et spécialisés du Québec. L'utilisation secondaire de ces données administratives fournit de précieux renseignements sur la morbidité, sujet d'intérêt en santé publique.

    Pour mesurer l’importance des blessures dans la population, les données d’hospitalisation ont jusqu’à maintenant été beaucoup moins utilisées que les données de mortalité. À la suite de stratégies nationales ayant pour cible la réduction des blessures non mortelles, quelques...

  • 28 Febrero 2005

    Ce document présente l’évolution, pour l’ensemble du Québec, des hospitalisations survenues à la suite d’un traumatisme d’origine récréative et sportive (TORS) de 1994 à 2002. Cette étude permet de mieux connaître le phénomène des TORS et contribue également à supporter les processus de planification des interventions en matière de promotion de la sécurité dans la pratique d’activités sportives et de loisir. Cette étude a été réalisée à la demande de la Direction de la promotion de la sécurité du ministère des Affaires municipales, du Sport et du Loisir, qui a également supporté financièrement sa réalisation.

Páginas

Suscribirse a Lesiones no intencionales