Influenza

  • 5 Diciembre 2006

    Dans le contexte d’une possibilité d’infection des oiseaux sauvages et domestiques par la souche asiatique du virus influenza H5N1 hautement pathogène, il est important de donner l’information pertinente aux différentes catégories de travailleurs qui peuvent être en contact avec ce nouveau virus.

    C’est par souci de cohérence et de transparence que les différents organismes et ministères provinciaux concernés (MAPAQ, CSST, MSSS, INSA, INSPQ) émettent les présentes recommandations sur la protection personnelle des travailleurs.

  • 5 Diciembre 2006

    Dans le contexte d’une possibilité d’infection des oiseaux sauvages et domestiques par la souche asiatique H5N1 hautement pathogène du virus de l’influenza, il importe de donner toute l’information pertinente aux travailleurs qui sont susceptibles d’entrer en contact avec ce nouveau virus. En effet, celui-ci est responsable de cas de zoonose – maladie transmissible des animaux à l’humain. D’autres virus de l’influenza aviaire, dont certains sous-types H5 et H7, peuvent aussi être associés à des cas de zoonose. Actuellement, les principales préoccupations pour la santé humaine et la santé publique sont associées à la souche asiatique H5N1 hautement pathogène du virus de l’influenza. Par conséquent, le présent document s’attachera particulièrement à cette souche.

    C’est par souci...

  • 1 Septiembre 2006

    Le volet santé publique du Plan québécois de lutte à une pandémie d’influenza — Mission santé (mars 2006), soumis à l’examen du Comité d’éthique de santé publique (CESP), comporte deux caractéristiques distinctives. D’une part, l’éventualité d’une pandémie d’influenza, telle qu’elle est appréhendée, soulève la perspective de choix tragiques. Dans un contexte où une maladie contagieuse dont la létalité est élevée se propage à un grand nombre de personnes et où les ressources humaines comme les ressources matérielles (notamment les médicaments antiviraux) sont limitées, le contrôle de la mortalité et de la morbidité se pose avec acuité. D’autre part, la situation est marquée d’une importante incertitude scientifique. Si, pour la première fois de l’histoire, on se dit en mesure de « voir...

  • 18 Julio 2006

    Dans le contexte actuel de pandémie appréhendée et suite à la situation épidémiologique récente du syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS), les intervenants de la santé publique, des centres hospitaliers ou des milieux cliniques doivent continuer à maintenir leurs efforts afin de :

    • Détecter précocement toute situation pouvant mener à l'émergence d'une pandémie.
    • Mettre en place de façon concertée les mesures appropriées de prévention et de contrôle.

    Ce document fait état des recommandations proposées par le Comité sur les infections nosocomiales du Québec (CINQ) au regard des mesures de prévention et de contrôle des infections à mettre en place lors de la préparation et la gestion d'une pandémie éventuelle.

    Les principales stratégies de...

  • 17 Marzo 2006

    Le présent avis a été produit en réponse à une demande du ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) à l'Institut national de santé publique du Québec (INSPQ). Le ministère désirait savoir si la vaccination annuelle contre l'influenza devait être recommandée aux travailleurs des industries aviaire et porcine du Québec dans le but de prévenir l'infection de ces personnes par le virus humain, réduisant ainsi le risque théorique de réassortiment des gènes des virus influenza humains, aviaires ou porcins advenant une co-infection par des virus d'origine différente. De plus, si la vaccination annuelle était recommandée, on demandait de préciser si des distinctions devaient être faites en fonction des différents groupes de travailleurs ou des tâches effectuées.

    Le présent...

  • 20 Junio 2003

    Cette enquête vise à fournir aux décideurs et aux intervenants du domaine de la santé l'information nécessaire à la planification du programme de vaccination contre l'influenza et le pneumocoque. Elle cherche également à favoriser l'adoption de mesures et de comportements susceptibles de réduire les effets néfastes de ces maladies et des coûts, tant sociaux que financiers, qui leur sont associés.

  • 7 Agosto 2002

    Dans la foulée des projets spéciaux de vaccination contre l’influenza et le pneumocoque de 1999-2000, le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) annonçait, au printemps 2000, son intention d’intensifier ces mesures particulières et d’élargir la population ciblée par la vaccination contre l’influenza. En conséquence, un financement de projets spéciaux de vaccination a été offert à nouveau en 2000-2001 afin d’en améliorer l’accessibilité par l’ajout de cliniques, de personnel ou de plages horaires et par des activités dédiées spécifiquement à la vaccination contre la grippe des membres du personnel des établissements de soins. Le présent rapport vise à évaluer les projets spéciaux de 2000-2001.

    Pour l’ensemble du Québec, la participation des régions et des...

  • 12 Marzo 2002

    La survenue du syndrome oculo-respiratoire (SOR) lors de la campagne de vaccination contre l’influenza 2000-2001 a affecté considérablement le programme de vaccination contre l’influenza. Plusieurs travaux ont été menés depuis lors pour mieux comprendre le phénomène et préparer adéquatement la campagne de vaccination 2001-2002 et les campagnes à venir. Malheureusement, la majorité de ces travaux ne sont pas encore publiés, la circulation de l’information a été entravée par diverses contraintes et les décideurs ont disposé de très peu de temps pour évaluer les implications de ces résultats.

    Devant cette situation, le Groupe scientifique en immunisation de l’Institut national de santé publique du Québec a jugé utile de préparer le présent avis qui se veut essentiellement un appui...

  • 8 Febrero 2002

    La mise en place, à l’automne 1999, des projets spéciaux de vaccination contre l’influenza et le pneumocoque fut une première. Les projets ont permis de mobiliser les CLSC et les CH du Québec afin d’améliorer l’accessibilité à la vaccination pour une petite portion de la population ciblée par les programmes. Même si la contribution des projets spéciaux semble modeste, les personnes nouvellement rejointes par ce type d’intervention ne le sont qu’au prix d’efforts importants. Il s’agit, en effet, bien souvent, d’une population plus réfractaire. Il reste donc encore beaucoup à faire afin d’améliorer les couvertures vaccinales. L’autre moitié des Québécois de 65 ans ou plus qui n’ont pas été vaccinés contre la grippe en 1999-2000, est probablement composée d’individus encore plus...

Páginas

Suscribirse a Influenza