Bulletin d'information toxicologique (octobre 2011)

Volume 27, Numéro 4

11 octobre 2011
Mylène Malenfant

La quétiapine, un antipsychotique de deuxième génération, fait l’objet de rapports de cas répertoriant son usage abusif. Les cas disponibles suggèrent une prédominance masculine chez des individus ayant des antécédents d’abus de substances. Les voies d’abus rapportées sont la voie orale, intranasale et intraveineuse. Bien que quelques hypothèses pharmacologiques aient été avancées, il n’y a à ce jour aucune explication claire quant à un risque d’abus plus important avec la quétiapine. Les cliniciens doivent demeurer alertes face au potentiel d’abus que représente ce médicament. Mots-clés : Abus de substance, quétiapine, antipsychotique, toxicomanie

11 octobre 2011
Sophie Gosselin

Le méthylphénidate est un médicament de la classe des stimulants de plus en plus prescrit pour le trouble déficitaire de l’attention avec ou sans hyperactivité chez l’adulte. Le nombre de prescriptions pour cette substance est en croissance constante d’année en année au Québec. Cet article a pour but de discuter de la problématique entourant les risques potentiels d’abus, les signes et symptômes retrouvés dans les cas d’intoxications aigües, et les manifestations possibles d’effets indésirables cardiovasculaires associés à la prise thérapeutique chronique du méthylphénidate. Mots-clés : méthylphénidate, toxicité, drogue d’abus, effets cardiovasculaires

11 octobre 2011
Pierre-André Dubé

En avril 2010, l’équipe de toxicologie clinique de l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) publiait un communiqué de toxicovigilance sur l’agranulocytose induite par la consommation de cocaïne coupée au lévamisole. Depuis fin 2009, le Laboratoire de toxicologie de l’INSPQ effectue systématiquement une recherche de lévamisole lors de son dépistage général par GC-MS. Le but de cet article est de décrire brièvement les résultats obtenus.

11 octobre 2011
Cynthia Tanguay, Éric Langlois, Michel Lefebvre, Jean-François Bussières

L’unité de recherche en pratique pharmaceutique (URPP) s’intéresse à la surveillance environnementale des médicaments dangereux et à la contamination par ceux-ci. Dans le cadre du programme de surveillance mise en place par l’URPP, avec l’Association paritaire pour la santé et la sécurité du travail du secteur des affaires sociales (ASSTSAS) et l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ), une étude multicentrique descriptive sur la contamination de surface par le cyclophosphamide (CP), par l’ifosfamide (IF) et par le méthotrexate (MTX) a été réalisée dans les centres hospitaliers du Québec en 2008-2010. Ces résultats ont été soumis en septembre 2011 pour publication en 2012 dans un journal indexé. Parallèlement à l’analyse de ces résultats, une revue documentaire a été effectuée afin d’assurer une mise en contexte appropriée des données. L’objectif du présent article est de partager les résultats de cette revue documentaire afin de soutenir l’interprétation des niveaux de contamination par le cyclophosphamide mesurés dans les différents départements de pharmacie du Québec .

Le Bulletin d’information toxicologique (BIT) est une publication conjointe de l’équipe de toxicologie clinique de l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) et du Centre antipoison du Québec (CAPQ). La reproduction est autorisée à condition d'en mentionner la source. Toute utilisation à des fins commerciales ou publicitaires est cependant strictement interdite. Les articles publiés dans ce bulletin d'information n'engagent que la responsabilité de leurs auteurs et non celle de l'INSPQ ou du CAPQ.

ISSN : 1927-0801