Autres publications

1 juin 2016

À travers différentes thématiques, la série Science ou fiction cherche à démystifier plusieurs mythes qui prennent parfois toutes les apparences de vériables faits scientifiques. Pierre-André Dubé, pharmacien toxicologue à l'Institut national de santé publique du Québec, et Maude St-Onge, directrice médicale au Centre antipoison du Québec,

10 mai 2016
  • Chaque année, on dénombre au Québec environ 174 suicides par intoxication médicamenteuse dont 15 suicides par médicament sans ordonnance.
  • Une proportion importante de suicides et de tentatives de suicide par médicament incriminent plusieurs substances.
  • Les suicides par médicaments accessibles sans ordonnance dénombrés sont une sous-estimation puisque dans les cas où plusieurs médicaments ont été ingérés, seule la substance présumée avoir causé le décès est considérée pour déterminer la cause la plus probable du décès.
12 novembre 2015

Le risque de transmission d'infection au virus d'immunodéficience humaine et au virus de l'hépatite C associé à l'usage de drogues par injection est encore bien présent. La distribution de matériel stérile d'injection pour prévenir la transmission de ces infections est une mesure efficace recommandée par l'Organisation mondiale de la Santé. Avec l'émergence d'une consommation de médicaments opioïdes par injection au cours des dernières années, il est justifié de réévaluer le matériel mis à la disposition des personnes utilisatrices de drogues par injection.

20 octobre 2015

Le cannabis est une substance illicite dont la consommation est répandue. Son usage à des fins récréatives soulève toutefois des préoccupations quant à son innocuité, notamment au regard de la conduite automobile. Cette revue de la littérature porte sur les analyses toxicologiques pouvant établir un lien entre la consommation de cannabis et la conduite automobile. Les principaux faits saillants dégagés sont les suivants :

29 juin 2015

Cet article constitue une mise à jour des statistiques publiées pour la période de 1989 à 2007 (Lebel et al., 2009). Les statistiques concernant les appels au CAPQ, de 1989 à 2014 sont disponibles, pour les intervenants du réseau de la santé et des services sociaux, sous l’onglet du Plan national de surveillance de l’Infocentre de santé publique. L’objectif principal de cet article est de dresser un portrait provincial et régional des appels au CAPQ pour intoxication, pendant la période de 2008 à 2014.

Pages

Souscrire à Autres publications