Exploration des liens entre les caractéristiques de l'environnement alimentaire et l’obésité à l’aide des données issues de la cohorte populationnelle CARTaGENE

Date de début: 

30 janvier 2022

Date de fin: 

30 avril 2022

Lieu: 

190, boulevard Crémazie Est
Montréal, QC H2P 1E2
Canada

Unités: 

  • Développement des individus et des communautés, Habitudes de vie / Municipalités en santé

Le surpoids et les maladies chroniques ont un impact important sur la santé des populations. La réduction de l'apport énergétique et l'amélioration de la qualité de l'alimentation de la population sont essentielles pour les prévenir. Pour que des aliments soient consommés, ceux-ci doivent, en premier lieu, être disponibles et offerts au consommateur pour qu'il les achète. Les choix des individus sont donc influencés par des déterminants individuels mais aussi collectifs issus des environnements physique, économique, politique et socioculturel. Ainsi, un environnement alimentaire de bonne qualité influencerait positivement l'alimentation, alors qu'inversement, un environnement de mauvaise qualité contribue à une alimentation de moindre qualité et à long terme au poids. L'Organisation mondiale de la santé (OMS) et les Centers for Disease Control and Prevention (CDC) recommandent de développer ou de consolider un environnement alimentaire communautaire favorable à l'adoption et au maintien d'une saine alimentation.

À ce jour, il est encore difficile de statuer sur l'existence d'un lien entre l'environnement alimentaire communautaire, notamment l'accès géographique certains types de commerces d'alimentation, et l'obésité. Les auteurs de revues de littérature sur le sujet concluent généralement à un lien modéré entre l'accès géographique aux aliments sains ou malsains et l'obésité, certains ajoutant que l'accès aux aliments malsains serait un indicateur plus prédictif d'issues de santé dans le contexte canadien.

Objectif

Spécifiquement, ce projet vise à analyser les liens entre l'accessibilité géographique à des commerces d'alimentation et le poids corporel au Québec dans une perspective longitudinale.

Un devis quantitatif incluant des analyses longitudinales sera utilisé. L'unité d'analyse sera l'individu. La base de données de CARTaGENE, utilisation sous licence à l'INSPQ, sera utilisée. Nous prévoyons élaborer des modèles de trajectoires groupées afin de qualifier l'évolution de l'exposition à certains environnements alimentaires des participants de notre échantillon selon leurs lieux de résidence. Cette approche permet de modéliser différentes trajectoires résidentielles sur la base des caractéristiques de l'environnement alimentaire que les participants ont habité tout au long des suivis. La taxonomie permettra d'observer, pour la période analysée, les variations de l'alimentation et des conditions de santé des participants selon des trajectoires de l'environnement alimentaire plus ou moins favorables. L'approche par regroupement de trajectoires (Group-based modeling of development) est fondée sur des modèles à mélange fini (en anglais mixture) pour créer des regroupements de trajectoires de développement. Ces trajectoires seront liées statistiquement par des modèles de régression au poids corporel.

Exigences

  • Joindre un court CV (3 pages maximum);
  • Joindre une lettre de motivation qui devra mettre en avant les éléments suivants :
    • Votre expérience en méthodes quantitatives (SAS, SPSS);
    • De l'expérience en système d'information géographique (ArcGIS, R, Qgis) représente un atout;
    • Votre autonomie;
    • Votre capacité à résolution des problèmes.
  • Joindre un relevé de notes récent (une copie suffit).
  • Joindre une preuve d'affiliation et d'inscription à l'Université d'attache (une copie suffit).

Autre

  • Jusqu'en janvier 2022 au moins nous sommes en télétravail.
  • Ce stage sera rémunéré par une bourse de 5000 $.

Soumettre sa candidature

Étudiants et professionnels