Arthopodes
Mesures de protection personnelle contre les moustiques

L’application de mesures de protection personnelle contre les piqûres de moustiques est essentielle pour prévenir plusieurs maladies tropicales telles le paludisme, la maladie à virus Zika, le chikungunya, la fièvre dengue, la fièvre jaune, le virus du Nil, etc.

Si possible, limiter l’exposition extérieure selon la période de la journée où les moustiques incriminés sont actifs (voir le tableau ci-après).

Porter des vêtements longs, amples et de couleur pâle. Pour une meilleure protection, les manches devraient être fermées aux poignets, la chemise entrée dans les pantalons et les bas portés par dessus les pantalons.

Utiliser un insectifuge approprié durant la période concernée.

  DEET Icardine Citron/Eucalyptus (p-menthane-3,8 diol)
Durée

10 % jusqu’à 2-3 h
30 % jusqu’à 6 h

10 % jusqu’à 5 h
20 % jusqu’à 7 h

10 % jusqu’à 2 h
30 % jusqu’à variable

Adultes

1er choix
20 à 30 %

2e choix
20 %

3e choix
Grossesse et allaitement

1er choix
20 à 30 %

2e choix
Moins de données chez la femme enceinte
20 %

Non recommandé
Pas de données chez la femme enceinte

Enfants 2 à < 12 ans

2e choix
10 % jusqu’à tid

1er choix
20 %

3e choix
3 à < 12 ans*

6 mois à < 2 ans

2e choix
10 % die

1er choix
20 %

Innocuité non établie
< 6 mois

Si risque élevé :
10 % die

Si risque élevé :
10 % die

Contre-indiqué

*L’huile de citron/eucalyptus n’est pas indiquée pour les moins de 3 ans.

Précisions supplémentaires :

  • DEET (de N, N-diéthyl-m-toluamide) : la durée d’action du DEET est directement associée à sa concentration. Par exemple, une concentration de 30% procure une protection d’environ 6 heures tandis qu’une concentration de 10% protège jusqu’à 3 heures.
  • Icaridine (Picaridine, KBR 3023, 1-acide pipéridinecarboxylique 2-(2-hydroxyéthyl)-1-méthylpropylester) : la protection offerte par un produit contenant une concentration de 20 % d’icaridine serait équivalente à celle d’un produit contenant 30 % de DEET.
  • L’efficacité et la durée de protection de l’insectifuge sont aussi influencées par la température ambiante, l’activité physique, la sudation, la baignade, l’effet abrasif.
  • Pour les enfants de moins de 6 mois, d’autres mesures de protection personnelle telles que les moustiquaires imprégnées d’insecticide devraient être priorisées.
  • Allaitement : procéder à un lavage méticuleux des mains imprégnées d’insectifuge avant la mise au sein.

Mode d’utilisation

  • Suivez le mode d'emploi inscrit sur l'étiquette du produit.
  • Appliquez le produit en petite quantité, seulement sur les parties du corps non protégées par des vêtements.
  • N’appliquez pas le produit sur une peau irritée ou brûlée par le soleil, sur des coupures ou sur des égratignures, ainsi qu’au pourtour des yeux et de la bouche. Portez une attention particulière aux enfants.
  • Si le produit entre en contact avec vos yeux, rincez-les immédiatement avec de l’eau.
  • Lorsque vous n’avez plus besoin de protection, lavez votre peau à l’eau savonneuse.
  • Un insectifuge ne devrait pas être vaporisé directement sur le visage. Pour prévenir les piqûres à la tête ou au visage, appliquez l’insectifuge sur le chapeau ou la casquette. Ces objets devront être lavés au même titre que la peau après le retour à l’intérieur.
  • Si une personne commence à être piquée, elle devrait réappliquer l’insectifuge. Pour certaines personnes, un insectifuge peut être plus efficace qu’un autre.

Autres mesures

  • Dormir sous une moustiquaire, préférablement imprégnée d’insecticide pyréthrinoïde (par exemple, la perméthrine ou la deltaméthrine). Pour être plus efficace, la moustiquaire doit être bordée sous le matelas, avoir une concentration d’insecticide adéquate et être imprégnée à nouveau au besoin (par exemple, à tous les six mois pour la perméthrine).
  • L’utilisation d’insecticides tels que la perméthrine sur les vêtements est possible (l’agence de réglementation des produits antiparasitaires de Santé Canada n’a pas homologué ces produits, mais il en existe plusieurs aux États-Unis). Il existe aussi des vêtements pré-imprégnés dans certains pays. Par contre, ceux-ci ne sont pas disponibles au Canada.
  • Après les activités extérieures, les voyageurs devraient vérifier la présence de tiques sur leur peau et leurs vêtements. Il est important de retirer les tiques piquées dans la peau à l’intérieur de 24 à 36 heures afin de prévenir des infections telles que la maladie de Lyme. En cas de doute, consulter un médecin.
  • Les voyageurs devraient éviter d’apporter des contenants sous pression lors de voyages en avion. Les formulations d’insectifuge en crème, gel ou liquide sont préférables et permettent une application plus uniforme.
  • Les produits combinant du DEET et un écran solaire sont déconseillés car le DEET peut réduire l’efficacité de l’écran solaire et cette dernière augmenter l’absorption du DEET par la peau.
  • S’il faut appliquer ces deux produits, l’Association canadienne de dermatologie recommande d’appliquer d’abord l’écran solaire et de le laisser pénétrer dans la peau pendant 15 minutes avant d’appliquer le DEET.

Dernière modification: 

15 septembre 2017