Drogue et alcool

  • 26 mai 2017

    L’objectif de la présente synthèse des connaissances est d’identifier les interventions efficaces pour diminuer la consommation excessive d’alcool des adolescents et des jeunes adultes et prévenir les problèmes qui en découlent et de décrire les principales caractéristiques de ces interventions. Les interventions identifiées par la recension des écrits scientifiques s’inscrivent principalement dans une logique de prévention universelle, mais, dans certains cas, de prévention sélective ou indiquée. Elles ciblent les jeunes, les parents, leurs milieux de vie et l’environnement social.

    Les programmes en milieu scolaire sont généralement efficaces pour prévenir la consommation problématique d’alcool, surtout dans le cas des jeunes adultes qui fréquentent le collège et l’université...

  • 11 mai 2017

    L’usage de substances psychoactives (SPA), que ce soit le tabac, l’alcool, les drogues illicites ou les médicaments pris sans ordonnance, est lié à de nombreux effets nuisibles à la santé et au bien-être psychosocial des individus. Chez les jeunes, il est notamment susceptible de mener à des retards de développement ainsi qu’à des problèmes sur le plan scolaire, dont le décrochage et les difficultés d’apprentissage. Les écrits scientifiques portant sur la consommation de SPA chez les jeunes s’intéressent de manière particulière aux liens pouvant exister entre l’usage de tabac et la consommation d’alcool, de drogues illicites ou de médicaments sans raison médicale. 

    • Les élèves québécois du secondaire sont proportionnellement plus nombreux que ceux du reste du Canada à avoir...
  • 23 mars 2017

    Les données présentées dans cette synthèse sont issues d’une enquête réalisée par l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) visant à évaluer qualitativement les retombées du programme national de formation Traitement des troubles de l’usage d’opioïdes : une approche de collaboration interdisciplinaire sur l’offre de services dans les régions ainsi que les besoins futurs liés au traitement de la dépendance aux opioïdes auprès des répondants des différents établissements.

    En novembre 2014, l’INSPQ lançait le nouveau programme de formation intitulé Traitement des troubles de l’usage d’opioïdes : une approche de collaboration interdisciplinaire. Ce programme de formation a été développé en partenariat avec le ministère de la Santé et des...

  • 8 mars 2017
    • Cannabis is the most commonly consumed illegal substance. The current system of prohibition and its sanctions do not prevent the use of this substance. The most recent data indicate that about 15% of the Québec population report having used cannabis in the past 12 months. More than half of those who have used cannabis report having used it less than once a month. Those who use it weekly or daily represent about a quarter of cannabis users.
    • Cannabis is not an ordinary product. It carries risks for public health and safety. Its psychoactive effects affect the ability to drive motor vehicles, can lead to dependence, can impair brain development in youth, and can potentially give rise to mental disorders. Smoking cannabis can also cause respiratory diseases. The...
  • 19 décembre 2016

    Depuis 2002, au Québec, le nombre de décès attribuables à un accident de la route est en constante diminution, et ce, malgré le fait que le nombre de véhicules à moteur en circulation ait augmenté considérablement, en particulier les automobiles. Toutefois, les autorités publiques rapportent fréquemment la consommation d’alcool, de drogues et de médicaments comme cause des accidents routiers. En effet, ces psychotropes sont des substances pouvant affaiblir les capacités de conduite.

    Cette étude vise à dresser le portrait des psychotropes étudiés (alcool, drogues, médicaments) et détectés chez les automobilistes et les motocyclistes âgés de 16 ans et plus décédés lors d’un accident de la route au Québec de 2002 à 2013.

    Les principaux constats dégagés sont les...

  • 17 novembre 2016
    • Le cannabis est la substance illicite la plus consommée. Le régime de prohibition actuel et ses sanctions n’empêchent pas l’usage de cette substance. Les données les plus récentes indiquent qu’environ 15 % des Québécois rapportent avoir consommé du cannabis au cours des 12 derniers mois. Plus de la moitié d’entre eux déclarent en avoir fait usage moins d’une fois par mois. Les personnes qui consomment à chaque semaine ou tous les jours représentent environ le quart des usagers de cannabis.
    • Le cannabis n’est pas un produit ordinaire. Il présente des risques pour la santé et la sécurité publiques. Ses effets psychoactifs affectent la conduite de véhicules moteurs, peuvent induire la dépendance, nuire au développement du cerveau des jeunes et potentiellement provoquer des...
  • 15 novembre 2016

    This report is the result of a mandate from the Ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) [Québec’s ministry of health and social services] to produce a knowledge synthesis focused on nine courses of action which pertain to “illicit” psychoactive substances and which have not been implemented, or have been implemented only on a limited scale or as a pilot project in Québec.

    The nine courses of action are:

    • Education programs for overdose prevention and management with naloxone;
    • Supervised consumption services;
    • Prison syringe exchange programs;
    • Low-threshold housing programs;
    • ...
  • 27 septembre 2016

    La prescription et la consommation de médicaments opioïdes ont augmenté de façon importante au Québec au cours des dernières années. Une hausse du nombre et du taux de décès attribuables à une intoxication par des opioïdes a également été rapportée dans la province entre 2000 et 2012 chez la population âgée de 20 ans et plus, selon des études récemment publiées par l’Institut national de santé publique du Québec – INSPQ (Gagné et al., 2013; Gagné, Dubé, Légaré et Perron, 2015).

    Dans le cadre d’une entente avec Santé Canada, un projet du Fonds des initiatives communautaires de la Stratégie antidrogue (FICSA) a été mis en place au Québec pour 2015-2017 afin d’agir sur la pratique de prescription de médicaments opioïdes en lien avec la gestion de la douleur chronique non...

  • 23 septembre 2016

    Alcohol use and the many social and health issues associated with it are public health concerns. The impact of alcohol depends primarily on the total volume of alcohol consumed and the pattern of drinking, particularly drinking a large quantity on a single occasion (WHO, 2009).

    This work has allowed us to develop a current profile of binge drinking among youth in Québec who drink alcohol and to examine the trends and changes over time in this consumption pattern from 2000 to 2012.

    These initial results indicate that just under a third of young drinkers in Québec engaged in binge drinking in 2011-2012. This phenomenon affects males much more than females, regardless of age.

    Although many young drinkers started to drink excessively at around the age of 18, this...

  • 15 juin 2016

    La consommation d’alcool est associée à environ 200 problèmes sociaux et de santé, ce qui en fait une problématique de santé publique importante. Ce document décrit l’évolution de la consommation d’alcool, ses conséquences ainsi que ses déterminants au Québec, de 2000 à 2015.

    Durant cette période, la proportion de personnes de 12 ans et plus consommant de l’alcool est demeurée stable, autour de 82 %. Toutefois, tous les autres indicateurs ont augmenté : consommation per capita, consommation excessive d’alcool et consommation au-delà des limites à faible risque.

    Consommation per capita : ventes d’alcool en équivalent d’alcool pur,
    rapportées en litres par habitant

    2004-2005 : 8,0 litres/h

    2014-2015...

Pages

S'abonner à Drogue et alcool