Publications

  • 29 juillet 2008

    Contexte et problématique

    L'épidémie d'obésité est une menace contre laquelle des mesures préventives doivent être prises. Cela est désormais reconnu non seulement par les spécialistes de la santé mais de plus en plus par l'ensemble de la population.

    Au Québec, il est préoccupant de constater que près du quart des jeunes de 2 à 17 ans ont un problème de poids. Parce que leur corps est en croissance et en développement, les jeunes sont plus vulnérables aux complications de santé reliées à l'obésité. L'obésité chez les enfants et les adolescents génère des problèmes psychosociaux et représente un facteur de risque pour de nombreuses maladies, dont les maladies cardiovasculaires, les nomalies du métabolisme du glucose, les troubles hépatiques et gastro-...

  • 31 juillet 2020

    Ces recommandations concernent l’utilisation des respirateurs en élastomère en milieu de soins. Ils sont une alternative aux respirateurs N95 afin d’augmenter l’offre totale de respirateurs disponibles pour une utilisation par les travailleurs de la santé (TdeS) dans un contexte de pénurie réelle ou appréhendée de respirateurs N95 lors de la pandémie de la COVID-19.

  • 17 juin 2020

    Les mesures recommandées dans cette fiche s’adresse aux travailleurs prodiguant des soins d’esthétiques (ex. : coiffure, esthétique, maquillage, manucure, tatouage) lorsqu'une transmission communautaire soutenue de la COVID-19 est confirmée par les autorités de santé publique.

  • 6 juillet 2020

    Ce document remplace La désinfection des masques de protection respiratoire N95 à usage unique – Lignes directrices intérimaires.

    Ce document s’adresse aux gestionnaires et aux répondants cliniques en retraitement des dispositifs médicaux (RDM). Son but est de décrire les lignes directrices à suivre lors du processus global de la collecte, de la désinfection et de l’entreposage des appareils de protection respiratoire (APR) N95 (appelé aussi masque N95) à usage unique.

  • 22 octobre 2020

    Cette fiche s’adresse aux employeurs et aux travailleurs des milieux d’enseignement préscolaires, primaires, secondaires, collégiaux et universitaires, de même qu’à ceux des milieux offrant de la formation professionnelle ou générale aux adultes. Elle offre des recommandations pour prévenir la transmission de la COVID-19 et ainsi, protéger la santé de l’ensemble du personnel y compris les enseignants et professeurs, les professionnels, le personnel de soutien et d’encadrement, etc. Cette fiche ne concerne pas les élèves, les étudiants et les stagiaires qui ne sont pas visés par la Loi sur la santé et la sécurité du travail.

  • 23 août 2010

    Dans le cadre des chantiers sur l'optimisation des Services intégrés en périnatalité et pour la petite enfance (SIPPE), l'Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) a reçu du ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) le mandat de documenter les stratégies de rétention des clientèles de type SIPPE ayant un enfant âgé de 18 mois à 5 ans.

    Les travaux ont porté sur les facteurs associés à la rétention (soit le maintien de la clientèle dans un programme), à court et à moyen terme, des familles vivant en contexte de vulnérabilité à des programmes dont les composantes principales sont des visites à domicile ou des groupes de parents. Des pratiques pouvant accroître la rétention à ces types de programmes sont également proposées.

    Le faible taux de...

  • 18 septembre 2020

    Ce document vise à faire état des connaissances actuelles sur le risque de transmission de la COVID-19 dans les lieux de baignade et à fournir des recommandations générales aux usagers et aux exploitants s’il y avait réouverture. Les lieux de baignade considérés dans cette fiche sont les installations artificielles (ex. : piscines intérieures et extérieures, spas, jeux d’eau, pataugeoires, etc.) et les installations naturelles (ex. : plages). Sans constituer une revue exhaustive de la littérature scientifique, le contenu présenté dans cette fiche est basé sur les connaissances actuelles sur ce virus. Il sera actualisé lorsque cela sera requis en fonction de l’évolution des connaissances.

    Ce document n’a pas pour objectif de déterminer si les lieux de baignade devraient ou non...

  • 31 octobre 2011

    En 1998, le Comité conjoint sur l'exposition aux rayons ultraviolets et le bronzage artificiel émettait des recommandations visant à réglementer l'utilisation des appareils de bronzage artificiel au Québec. Il déconseillait d'abord la pratique du bronzage naturel et artificiel à la population. En outre, il recommandait au ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) d'évaluer la faisabilité d'interdire la diffusion par les salons de bronzage de toute publicité qui associe le bronzage artificiel à l'absence de risque, à un éventuel effet bénéfique pour la santé de même qu'à la préparation de la peau pour les vacances ou en vue de s'exposer au soleil. Finalement, ce comité suggérait la délivrance de permis aux salons de bronzage afin de pouvoir comptabiliser les activités liées à...

  • 17 mai 2013

    Cette recension d'écrits présente une version remise à jour de la synthèse des connaissances sur les liens entre les éoliennes et la santé publique, réalisée initialement en 2009. Le premier document avait pour objectif de fournir une base de connaissances communes au réseau de la santé publique québécois. Le document avait permis de déterminer les principales classes d'effets de la santé environnementale associés au dossier éolien, et de tracer l'état des connaissances en matière d'effets psychologiques et sociaux, de bruit et d'infrasons, d'ombres mouvantes, de sécurité des travailleurs, de sécurité publique, et de champs électromagnétiques. Par ailleurs, la recherche scientifique sur les éoliennes est en constante évolution, et en 2012 il a donc semblé nécessaire de refaire le point...

  • 20 janvier 2017

    Les travailleurs utilisant des outils portatifs vibrants et/ou des outils manuels (sans vibrations) sont à risque de développer le syndrome du marteau hypothénarien (SMH) et s’exposent ainsi à de lourdes conséquences pour la santé, dont l’amputation des doigts. En effet, l’artère cubitale de la paume de la main est située en superficie et n’est pas suffisamment protégée par des tissus (par exemple, des muscles). Elle est ainsi particulièrement vulnérable aux coups et vibrations ainsi qu’aux traumatismes répétés à la main, lorsque les travailleurs frappent ou cognent les matériaux usinés en utilisant la paume des mains. La contribution des vibrations reste toujours à documenter tout comme les outils à l’origine du développement de la maladie.

    Le présent document décrit les...

Pages