Publications

  • 14 janvier 2021

    La situation épidémiologique de la COVID-19 évolue au Québec. Dans ce contexte, il est nécessaire de réviser en continu nos recommandations dans les milieux de soins. Le Québec s’est doté d’un système de paliers d’alerte par région avec des mesures additionnelles à déployer pour ralentir la transmission du virus. Certaines mesures de prévention et de contrôle des infections (PCI), dont le port du masque médical, sont modulées en fonction de ces paliers.

    Cet avis s’ajoute au décret ministériel sur le port obligatoire du couvre-visage dans les lieux publics déjà en vigueur (...

  • 30 août 2006

    Depuis une quinzaine d'années, l'épidémiologie d'intervention est une préoccupation du réseau de la santé publique. D'ailleurs, en 1992, le Centre d'épidémiologie d'intervention du Québec (CÉPIQ) a été créé. Il s'agissait d'un organisme sans but lucratif dont la mission était de soutenir le réseau de la santé publique par des activités reliées à l'harmonisation des connaissances et des habiletés en regard des pratiques en épidémiologie d'intervention au Québec. S'inspirant du cours de l'Epidemic Intelligence Service (EIS) du Centre for Disease Control and Prevention (CDC) et du Cours international d'épidémiologie appliquée (IDEA) en France, le cours d'épidémiologie de terrain du CÉPIQ était dispensé sous forme de séminaire résidentiel (3 semaines) et était axé sur l'action. Il...

  • 8 janvier 2021

    Le Comité sur les infections nosocomiales du Québec (CINQ) a pris connaissance du nouveau document : Transmission du SRAS-CoV-2 : Constats et proposition de terminologie. Les membres du comité ont indiqué leur accord avec les constats présentés dans ce document.

    Comme il le fait depuis le début de la pandémie, le comité continue de consulter les recommandations des diverses instances nationales et internationales et de suivre la littérature scientifique produite sur le SRAS-CoV-2. Il procède en continu aux mises à jour des différents documents réalisés en fonction de l’évolution des connaissances.

  • 20 octobre 2006

    Au XXe siècle, la température à la surface de la terre s’est élevée de 0,6°C, et ce réchauffement très important est imputable, en grande partie, à l’activité anthropique (Groupe intergouvernemental sur l’évolution climatique [GIEC], 2004). Depuis toujours la variabilité naturelle du climat provoque des événements climatiques extrêmes. Plus particulièrement, les changements climatiques risquent d’augmenter la fréquence et l’intensité des phénomènes climatiques extrêmes tels les inondations, les pluies violentes, les tempêtes et l’augmentation du niveau de la mer qui entraînera l’érosion des côtes (Institut de prévention des sinistres catastrophiques [IPSC], 2005i). Ces différentes perturbations impliqueront alors des impacts surtout négatifs sur la santé publique des Québécois.

    ...
  • 25 novembre 2013

    Le projet Amiante-Industries 2012 a été amorcé à la fin de 2011, afin de rejoindre les établissements du Québec où des produits à base d'amiante pouvaient être fabriqués ou manipulés. Il fait suite au projet provincial Amiante-Secteurs industriels qui s'est achevé en 2007 [Huneault, 2008]. En effet, à cause de problèmes lors du ciblage des établissements basé sur les codes d'activité économique, tous les utilisateurs d'amiante au Québec n'avaient pas été nécessairement identifiés par le projet de 2007.

    Le présent projet a permis de recenser six établissements à travers le Québec où l'on fabrique ou manipule des produits en amiante. Deux des six établissements ne sont pas dotés d'un PSSE à cause de leur appartenance au groupe prioritaire IV. Toutefois, comme l'exposition à l'...

  • 15 septembre 2005

    En 1997, un Comité aviseur sur l'amiante a été mis sur pied par le ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec compte tenu des développements internationaux dans le dossier de l'amiante. L'objectif de ce Comité était de faire des recommandations concernant les mesures appropriées d'information de la population et de protection de la santé publique à mettre en œuvre en rapport avec la situation de l'amiante au Québec. De nombreux travaux ont été effectués pour répondre à ce mandat. Ils ont été synthétisés dans trois documents qui peuvent être consultés sur le site Internet de l'Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) (De Guire et al., 2003; Lajoie et al., 2003; De Guire et Lajoie, 2003).

    En 2002, le gouvernement du Québec a adopté une...

  • 1 décembre 2004

    Le Plan commun de surveillance est le premier projet de plan de surveillance élaboré suite à l’adoption de la Loi sur la santé publique. Il est aussi le premier projet qui ait été soumis au Comité d’éthique de santé publique, à l’aube de son mandat. Plus de 500 indicateurs y sont retenus pour suivre l’évolution de l’état de santé de la population et de ses déterminants; ces indicateurs sont associés à près de 250 objets de surveillance répartis en différentes catégories (par exemple, l’état de santé physique ou psychosociale, les habitudes de vie et comportements, les déterminants relatifs à l’environnement physique, etc.). Les informations qui résulteront de sa réalisation doivent permettre d’établir un portrait de l’état de santé de la population, d’en suivre l’évolution, de détecter...

  • 2 mai 2018

    On entend par cibles de reformulation des aliments transformés des objectifs chiffrés d’amélioration de la composition nutritionnelle (sodium, gras trans, gras saturés, sucre), pour une ou des catégories d’aliments. L’atteinte de ces cibles est définie dans le temps et souvent, se fait de manière graduelle, c’est-à-dire, par étape. Cette mesure gouvernementale vise à agir sur la qualité nutritive des aliments pour influencer positivement les apports nutritionnels au sein de la population. Ce document a recensé des initiatives volontaires et réglementaires de gouvernements ayant adopté des cibles de reformulation des aliments transformés dans plus de cinquante pays.

    La revue de littérature grise a permis de constater que :

    • Plusieurs pays et régions à travers...
  • 15 juillet 2009

    La Politique d'utilisation accrue et sécuritaire de l'amiante chrysotile au Québec préconise l'utilisation accrue de l'amiante dans divers secteurs d'activité économique, notamment celui de la fabrication de produits en amiante ciment. Dans ce contexte, le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) a demandé à l'Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) de préparer un avis sanitaire sur ces produits.

    Pour ce faire, l'INSPQ a effectué une revue de la littérature sur la fabrication et l'utilisation actuelle de produits en amiante ciment au Québec. L'INSPQ a également passé en revue les données disponibles sur l'exposition à l'amiante engendrée par ces produits ainsi que les conditions nécessaires à leur fabrication, leur utilisation et leur...

  • 15 juin 2002

    Le dépliant La présence du mercure dans les poissons du réservoir Robertson, une réalisation conjointe d’Hydro-Québec et de la Direction de santé publique de la Régie régionale de la santé et des services sociaux de la Côte-Nord, constitue le moyen de communication produit afin d’informer la population de Gros Mécatina (entité municipale de la Basse-Côte-Nord regroupant les communautés de La Tabatière et de Mutton Bay) sur les questions de santé associées à la présence et à l’augmentation des teneurs en mercure dans les poissons pêchés dans le réservoir. L'objectif principal de la présente étude vise à mesurer l'adéquation entre les objectifs en matière de santé publique prévus par les auteurs du dépliant (l'intention) et l'utilisation qui en est faite par le public (la...

Pages