Publications

  • 12 mai 2020

    Les données épidémiologiques actuelles indiquent que la transmission du SARS-CoV-2 de personne à personne semble se faire principalement lors d’un contact avec les gouttelettes des sécrétions respiratoires d’un cas symptomatique. L’accès aux masques N95 et aux masques de procédure doit être priorisé pour les travailleurs de la santé, étant donné le risque plus élevé d’exposition à ce virus. Pour les travailleurs hors du secteur de la santé, le groupe de travail Santé au travail COVID-19 recommande une approche graduée des mesures de prévention : exclusion des travailleurs symptomatiques ou faisant l’objet d’un isolement, lavage fréquent des mains, application de l’étiquette respiratoire, respect de la distanciation de deux mètres par diverses mesures adaptatives, installation de...

  • 13 avril 2020

    Toute reprise des services non essentiels doit être effectuée de sorte que la transmission de la COVID-19 soit contrôlée. En effet, il est primordial d’éviter une augmentation importante de personnes infectées, hospitalisées ou aux soins intensifs, ou de décès.

    Plusieurs conditions doivent être respectées pour s’assurer d’un contrôle de la COVID-19 au Québec. Le non-respect de ces conditions pourrait mener à une augmentation importante des cas et par le fait même à la possibilité de revoir la stratégie de réouverture des milieux de travail (nombre, type de milieux, mesures de distanciation et de protection exigées) afin de rétablir l’équilibre et de limiter les impacts de la COVID-19...

  • 8 juin 2011

    Le phénomène d'intrusion de vapeurs est de plus en plus considéré dans l'évaluation des risques à la santé humaine pour des immeubles se situant à proximité d'eau souterraine contaminée par des composés organiques volatils. Le ministère de la Défense nationale (MDN), en collaboration avec Santé Canada et la Direction régionale de santé publique de l'Agence de la santé et des services sociaux (DRSP) de la Capitale-Nationale, a d'ailleurs mené une étude d'évaluation de ce phénomène dans des bâtiments du secteur Valcartier et des résidences de Shannon où une nappe phréatique est contaminée par le trichloroéthylène (TCE) (DRSP, 2008).

    Dans le cadre de cette étude, Santé Canada a élaboré une valeur guide provisoire pour le TCE dans l'air intérieur résidentiel (5 μg/m3;...

  • 28 avril 2004

    Les connaissances actuellement disponibles en ce qui a trait aux stratégies d'intervention à privilégier auprès des enfants exposés à la violence conjugale demeurent limitées car il s'agit d'un champ d'action plutôt récent. Les recherches dans ce domaine ont débuté dans les années 80 et ont porté, dans un premier temps, sur les conséquences pour les enfants de l'exposition à la violence conjugale. Ces résultats de recherche sont présentés dans l'autre recension des écrits produite dans le cadre de ce projet.

    Le présent document se veut une synthèse des connaissances portant spécifiquement sur l'intervention auprès des enfants exposés, et ce, dans différents secteurs d'activité. Il s’appuie sur quatre principes fondamentaux, principes à partir...

  • 1 mai 2009

    En 2007, le Comité sur l'immunisation du Québec (CIQ) recommandait la mise en place d'un programme d'immunisation contre les virus du papillome humain (VPH) dont l'objectif principal était de réduire l'incidence du cancer du col utérin. Dans son avis, le CIQ faisait ressortir l'importance de mesurer l'impact de ce programme et la nécessaire complémentarité qui devrait exister avec les activités de dépistage de ce cancer. Cependant, il n'était pas dans son mandat d'émettre des recommandations précises à l'égard du dépistage.

    Le présent avis s'inscrit en continuité avec l'avis du CIQ. Il a comme objectif de préciser la pertinence du dépistage du cancer du col utérin maintenant que la vaccination est à nos portes, de documenter les lacunes actuelles du dépistage, et surtout, d'...

  • 24 septembre 2009

    En ce début de millénaire, à quoi ressemble l'alimentation des adultes québécois? S'est-elle améliorée depuis la dernière enquête nutritionnelle en 1990? Les Québécois rencontrent-ils les recommandations officielles quant aux types d'aliments et aux quantités à consommer? Comblent-ils leurs besoins en nutriments? Que consomment-ils aux repas? Et les collations, font-elles partie de leurs habitudes alimentaires?

    Ces questions sont d'autant plus intéressantes dans le contexte où la disponibilité des aliments sur le marché, le mode de vie ainsi que les habitudes de consommation se sont transformés au Québec au cours des dernières décennies. Ainsi, le Plan d'action gouvernemental de promotion des saines habitudes de vie et de prévention des problèmes reliés au poids 2006-2012 –...

  • 4 avril 2016

    Cette synthèse unique au Québec est le fruit d’une collaboration entre la Plateforme d’évaluation en prévention de l’obésité (PEPO) de l’Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec – Université Laval et l’Institut national de santé publique du Québec. Afin d’éclairer les décideurs et les parties prenantes, il s’appuie sur une démarche scientifique rigoureuse, ce qui en fait un document de référence complet et adapté au contexte québécois.

    Les auteurs ont dressé un portrait macroscopique de l’ensemble des politiques, des programmes et des interventions publiques mis en œuvre au Québec entre 2006 et 2014 et les ont comparés aux meilleures pratiques et recommandations provenant de la littérature scientifique internationale sur le sujet. Cette analyse a par la...

  • 6 mars 2009

    Qu’elle soit associée aux tâches domestiques, au travail, au transport ou aux loisirs, l’activité physique demeure présente dans notre vie de tous les jours. Cependant, les avancées technologiques du XXe siècle ont passablement diminué les exigences physiques liées aux tâches domestiques, au travail et au transport et, pour un pourcentage important de la population, l’activité physique de loisir est devenue l’avenue privilégiée pour le maintien d’un niveau suffisant d’activité physique tout au long de la vie. Étant donné les impacts majeurs de cette dernière sur la santé, il est important d’avoir un portrait de l’évolution des pratiques en la matière.

    Les résultats montrent qu’un pourcentage appréciable de la population atteint le niveau hebdomadaire d’activité physique...

  • 17 juillet 2020

    Au Québec, la travailleuse enceinte ou qui allaite peut se prévaloir d’une affectation préventive en regard du programme Pour une maternité sans danger prévue dans la LSST (Loi de la santé et de la sécurité du travail RLRQ c S-2.1, articles 40 et 46).

    Cette version 3.0 des recommandations pour les travailleuses enceintes et allaitantes est réalisée dans un contexte toujours présent de circulation du virus SRAS-CoV-2 sur le territoire québécois, de reprise des activités professionnelles et en contexte de déconfinement et de confinement.

  • 11 octobre 2012

    Faire face à la dépression au Québec est un protocole de soins proposant des balises claires pour dépister, évaluer et traiter la dépression selon les meilleures recommandations actuellement disponibles. Plus simple d'utilisation qu'un guide de pratique clinique, il en a cependant toute la rigueur. Il a été développé pour pallier le manque d'outils communs permettant d'offrir des soins en collaboration au Québec.

    Faire face à la dépression au Québec s'adresse, d'abord et avant tout, aux intervenants de première ligne – médecins omnipraticiens, psychologues, personnel infirmier et autres professionnels du secteur public, privé ou communautaire - susceptibles d'intervenir auprès de personnes souffrant de dépression. Bien qu'il puisse être utile pour différents types...

Pages