Publications

Nouveautés

Vous pouvez utiliser le formulaire pour effectuer une recherche dans l'ensemble de nos publications.

  • 21 février 2018
    • La surveillance est reconnue comme une fonction essentielle de santé publique permettant d’éclairer la prise de décision tant dans le secteur de la santé et des services sociaux que dans les autres secteurs d’activité qui agissent sur la santé, en répondant à des besoins d’information sur l’état de santé et de ses déterminants.
    • En santé au travail, la surveillance se définit comme une appréciation continue de l’état de santé des travailleurs et de ses déterminants, visant à suivre l’évolution de problèmes de santé liés au travail et de leurs facteurs de risque ou de détecter de nouveaux problèmes, afin d’orienter les actions préventives.
    • La réalisation d’activités efficaces de surveillance en santé au travail nécessite l’utilisation de termes et de concepts...
  • 19 février 2018

    Le référentiel de compétences en maladies infectieuses s’inscrit dans une volonté d’amélioration continue des pratiques professionnelles. Élaboré pour soutenir la mise en œuvre du Programme national de santé publique 2003 – 2012 (mis à jour en 2008) (MSSS, 2008), il servira maintenant en soutien au déploiement du nouveau Programme national de santé publique 2015-2025.

    Conçu à partir de situations professionnelles interdisciplinaires, ce référentiel constitue un outil pertinent pour tous les acteurs impliqués dans la prévention et le contrôle des maladies infectieuses. Il permet de soutenir le développement des compétences de multiples manières. Le référentiel de compétences peut ainsi être utile pour le recrutement, la description d’un champ de pratique, l’...

  • 19 février 2018

    Contexte

    L’évaluation de l’impact du virus de l’influenza sur la morbidité hospitalière annuelle fait partie des objectifs de la surveillance de la grippe au Québec. Depuis 2011, l’Institut national de santé publique du Québec mène durant les pics des saisons grippales des études prospectives avec confirmation virologique dans des hôpitaux desservant autour de 10 % de la population québécoise. Le présent document fait le bilan de la 6e saison du projet, soit celle de 2016-2017, mené dans quatre hôpitaux de soins aigus du Québec.

    Dans le cadre du projet, les patients hospitalisés présentant un syndrome d’allure grippale ont eu un dépistage systématique du virus de l’influenza et des informations démographiques et cliniques ont été recueillies...

  • 19 février 2018

    Le Guide d’identification des tiques du Québec a été élaboré pour les médecins, vétérinaires et autres professionnels de la santé afin de les renseigner sur les principales tiques retrouvées au Québec et de les outiller pour l’identification des spécimens qui leur sont rapportés par leurs patients. 

    Il existe près de 900 espèces de tiques dans le monde. Les tiques sont des acariens qui parasitent la quasi-totalité des vertébrés en se nourrissant de leur sang, incluant l’homme.

    Au Québec, il existe 12 espèces de tiques...

  • 16 février 2018

    La présente fiche vise à répondre aux besoins d’informations exprimés par des personnes consultées dans le cadre d’une démarche exploratoire menée par l’INSPQ : besoins d’informations factuelles sur ce qu’est ou n’est pas une communauté de pratique, ses avantages, limites, indications et implications en santé publique.

    Par sa structure et son fonctionnement, la communauté de pratique s’avère une stratégie des plus pertinentes pour lier la théorie à la pratique et contribuer à l’intégration des données probantes (savoirs tacites et explicites) dans les prises de décision en santé publique. La communauté de pratique représente toutefois un changement de culture posant un défi à la fois aux professionnels et aux organisations. Pour les individus, il s’agit de passer d’une logique...

  • 16 février 2018

    La communauté de pratique constitue un outil pertinent pour les acteurs de santé publique. Mais connaissent-ils bien ce mode de travail collaboratif? De quoi les gestionnaires et professionnels ont-ils besoin pour le mettre en oeuvre adéquatement? L’équipe Transfert de connaissances de l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) a tenté de répondre à ces questions.

    C’est par le biais d’une analyse des besoins réalisée auprès de professionnels et gestionnaires de l’INSPQ qui animaient déjà une communauté de pratique ou envisageaient d’en créer une que la démarche s’est amorcée. Par la suite, la démarche a été étendue à l’externe afin de documenter auprès d’un plus grand nombre de fondateurs ou animateurs de communautés de pratique, les besoins liés à leur...

  • 13 février 2018
    • L’Institut national de santé publique du Québec salue l’intention du Gouvernement d’améliorer le Code de la sécurité routière (CSR) et est généralement en accord avec les changements proposés dans le projet de loi no 165, Loi modifiant le Code de la sécurité routière et d’autres dispositions.
    • L’Institut national de santé publique du Québec appuie notamment les mesures relatives au principe de prudence, à l’imposition d’un antidémarreur à vie chez les récidivistes de l’alcool au volant, à l’augmentation des sanctions concernant l’utilisation du cellulaire en conduisant et à la prolongation de la période d’utilisation du siège d’appoint chez les enfants. Des bonifications sont toutefois proposées afin d’étendre leur portée par rapport à la clientèle ciblée, de favoriser...
  • 12 février 2018

    Cet outil vise à faciliter l’application du Cadre de référence pour la gestion des risques en santé publique au Québec et de l’aide-mémoire qui l’accompagne. La phase 1 du processus de gestion des risques comprend deux étapes : le cadrage et la planification. Le présent outil porte sur la première étape.

    Cet outil s’adresse principalement aux intervenants de santé publique oeuvrant en maladies infectieuses, en santé au travail et en santé environnementale.

    Il ne remplace pas les protocoles et les guides utilisés dans la pratique courante. Il est particulièrement utile dans les situations inhabituelles ou pour des problématiques émergentes, qu’elles soient urgentes ou non.

  • 8 février 2018

    Le programme universel d’immunisation contre les maladies invasives à pneumocoque a été implanté par le ministère de la Santé et des Services sociaux en 2004. Dès sa première année d’implantation, il a rejoint près de 90 % des enfants québécois. L’introduction des trois vaccins conjugués a d’ailleurs été suivie d’une baisse substantielle de l’incidence des cas déclarés d’infections invasives à pneumocoque chez les moins de 5 ans. Ce rapport s’inscrit en suivi des deux rapports d’évaluation précédents et présente les données recueillies pour les différents volets de l’évaluation entre 2010 et 2014.

    • Entre 2010 et 2014, la couverture vaccinale a atteint de 92 % à 95 % des cohortes, cette proportion étant croissante depuis 2005. Une proportion très élevée de 97 % a reçu au...
  • 8 février 2018
    • La stigmatisation liée à la santé est un processus social à travers lequel se construisent ou se renforcent des représentations sociales négatives à l’égard de certains groupes d’individus étiquetés sur la base de problèmes de santé jugés évitables ou sous leur contrôle.
    • Des comportements, des habitudes de vie, des conditions de vie ou d’autres caractéristiques personnelles se trouvent accolés à une évaluation morale renvoyant à de « bonnes » ou de « mauvaises » maladies, de « bons » ou de « mauvais » malades. Ces personnes sont considérées comme responsables et blâmées pour le risque à leur santé et, le cas échéant, pour le risque auquel elles exposent d’autres personnes. Les personnes visées voient leur identité altérée et, à l’extrême, réduite à ce problème de santé...
S'abonner à Nouvelles publications