Publications

Nouveautés

Vous pouvez utiliser le formulaire pour effectuer une recherche dans l'ensemble de nos publications.

  • 11 janvier 2018

    Le but du programme est d’assurer la qualité des analyses de laboratoire en microbiologie et de proposer des pistes de solution pour corriger et améliorer certaines pratiques. Le matériel soumis lors des contrôles et les rapports constituent des outils de formation continue. Le programme cherche aussi à évaluer les éléments pré analytiques, analytiques et post analytiques associés à une épreuve de laboratoire. Le comité définit annuellement des objectifs et choisit les échantillons appropriés pour les mesurer. Au cours de l’année 2016, le comité a poursuivi ses activités en bactériologie, mycologie, parasitologie, sérologie et virologie. Un nouvel objectif pour l’année 2016 était d’évaluer les délais de réponses pour certains contrôles en bactériologie et sérologie.

    Le présent...

  • 21 décembre 2017

    Le terme amiante s’applique à un groupe de minéraux fibreux composés de silicate. Il existe deux  grandes familles d’amiante, les serpentines et les amphiboles. Le chrysotile, extrait au Québec, est le seul membre de la famille des serpentines, tandis que la crocidolite, l’amosite, l’actinolite, l’anthophyllite et la trémolite font partie des amphiboles. À cause de sa grande résistance mécanique et thermique, de même que pour sa grande durabilité, l’amiante est utilisé à différentes fins, notamment comme isolant contre le feu et le bruit. On peut trouver de l’amiante dans plusieurs produits, comme des tuiles, des tuyaux en amiante-ciment, etc.

  • 19 décembre 2017

    Le programme de vaccination des enfants a été mis en place au Québec pour réduire le fardeau des infections pneumococciques, avec comme objectif principal une diminution de l’incidence des infections invasives à pneumocoque (IIP). Le programme a débuté en 2002 en ciblant les enfants à risque élevé d’IIP et est devenu un programme universel pour tous les enfants âgés de moins de 5 ans en 2004. Un calendrier comportant 4 doses (3 + 1) est recommandé pour les enfants à risque élevé et 3 doses (2 + 1) pour les autres.

    Le vaccin pneumococcique 7-valent (VPC-7) a d’abord été utilisé, remplacé par le vaccin 10-valent en 2009 (VPC-10) puis par le vaccin 13-valent en 2011 (VPC-13). Depuis le début du programme, les taux de couverture vaccinale ont été élevés : plus de 90 % des enfants...

  • 12 décembre 2017

    Ce document présente un des premiers exercices de projection à long terme de l’indice de masse corporelle chez les adultes québécois. Alors que les projections confirment l’obésité comme un problème prioritaire de santé publique, elles suggèrent également la poursuite des efforts en promotion et en prévention. Enfin, l’étude démontre l’utilité et la pertinence des projections pour la planification en santé publique et la surveillance du poids corporel.

    Principaux constats

    La prévalence de l’obésité et le nombre d’adultes québécois obèses devraient continuer à augmenter

    Les projections indiquent que le poids corporel de la population adulte québécoise devrait continuer à augmenter si les tendances historiques se maintiennent. En...

  • 8 décembre 2017

    Pour une troisième année consécutive, l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) a élaboré une cartographie du risque d’acquisition de la maladie de Lyme à la suite d’une piqûre de tique Ixodes scapularis au Québec.

    Globalement, la carte de risque pour l’année 2017 présente un plus grand nombre de municipalités à risque possible, faible ou significatif que la carte de l’année précédente. Ces données doivent être interprétées avec prudence car des modifications ont été apportées aux définitions de niveaux de risque en 2017.

  • 5 décembre 2017

    Ce rapport constitue la première édition d’un antibiogramme cumulatif de pathogènes d’intérêt au Laboratoire de santé publique du Québec. Il présente un résumé de l’évolution et les plus récents résultats disponibles sur la sensibilité aux antibiotiques des bactéries isolées dans les laboratoires hospitaliers et analysées dans le cadre des programmes de surveillance du Laboratoire de santé publique du Québec.

    Les principaux phénomènes à retenir sont :

    • L’arrivée et l’établissement des entérobactéries productrices de carbapénèmases au Québec depuis 2010, en particulier celles porteuses du gène de résistance blaKPC. La hausse est importante et constante depuis 2014.
    • La diminution de la sensibilité à l’azithromycine chez Neisseria gonorrhoeae...
  • 1 décembre 2017

    Principaux constats

    • L’infection à Chlamydia trachomatis est la plus fréquente des infections transmissibles sexuellement à déclaration obligatoire. Elle touche particulièrement les jeunes de 15 à 24 ans. L’incidence des cas déclarés augmente de manière constante, surtout chez les hommes. Cette hausse de cas déclarés pourrait être expliquée en partie par l’évolution des méthodes de détection de cette infection et par l’augmentation du nombre de tests de détection effectués.
    • Le taux d’incidence et le nombre de cas déclarés d’infection gonococcique ont plus que doublé entre 2012 et 2016. Cette hausse s’est accentuée en 2016 et en 2017 chez les hommes. La hausse rapide et importante du nombre de cas déclarés d’infection gonococcique semble expliquée...
  • 1 décembre 2017

    Contexte

    Au Québec, l’infection par le virus de l’immunodéficience humaine (VIH) fait l’objet d’une collecte de données épidémiologiques à des fins de surveillance continue de l’état de santé de la population depuis avril 2002.

    Ce rapport décrit principalement les caractéristiques des nouveaux diagnostics enregistrés en 2016, ainsi que la tendance du nombre annuel de nouveaux diagnostics de la maladie.

    Faits saillants

    Au total, 622 cas d’infection par le VIH sont rapportés pour l’année 2016. Ce nombre comprend 294 nouveaux diagnostics, 322 anciens diagnostics1 et 6 cas non classés dans l’une ou l’autre de ces catégories. Toutes ces personnes sont infectées par le VIH.

    Plus de quatre-vingts pour cent (83,0 %) des...

  • 29 novembre 2017

    Depuis des décennies, les questions éthiques soulevées par la recherche et les interventions cliniques sont couramment traitées par la littérature et prises en charge par des comités d’éthique institutionnels. Du côté de l’éthique en santé publique, l’essor de la réflexion date des années 2000. Mis en place en 2004, le Comité d’éthique en santé publique (CESP) a été un pionnier comme comité en la matière. Le document portant sur le processus d’examen éthique du CESP et son cadre de référence est d’abord né d’une volonté de systématiser la pratique du CESP et d’assurer sa pérennité et sa vitalité, en servant de référence aux membres actuels et nouveaux. En explicitant son processus d’examen, le Comité permet aussi aux acteurs qui le consultent de le connaître et de mieux comprendre le...

  • 29 novembre 2017

    Dans le cadre du Programme québécois de dépistage du cancer du sein, l’Institut national de santé publique du Québec s’est vu confier le mandat de la certification des équipements de mammographie. C’est le Laboratoire de santé publique du Québec qui réalise les travaux requis à cette fin. La certification est un élément normatif, soit le résultat positif de la rencontre des diverses exigences du contrôle de qualité des installations de mammographie au Québec.

    La mammographie est réputée conduire à une détection précoce d’anomalies de la glande mammaire avec une sensibilité supérieure à la palpation. Pour ce faire, les images mammographiques doivent être de grande qualité. Le propos du présent rapport est exclusif au contrôle de la qualité des installations radiologiques...

S'abonner à Nouvelles publications