Publications

Nouveautés

Vous pouvez utiliser le formulaire pour effectuer une recherche dans l'ensemble de nos publications.

  • 11 mai 2016

    En 2014, 127 cas de maladie de Lyme ont été déclarés à la santé publique, dont 66 ont acquis leur infection au Québec.

    Au cours de cette même année, le Laboratoire de santé publique du Québec a reçu 2 549 tiques Ixodes scapularis en provenance du Québec, principalement de la Montérégie, de Montréal, de la Mauricie et du Centre-du-Québec, de Lanaudière, des Laurentides ainsi que de l’Estrie.

    Finalement, la surveillance active réalisée en 2014 a permis d’identifier trois nouveaux sites endémiques pour la maladie de Lyme, tous situés en Montérégie.

  • 10 mai 2016
    • Chaque année, on dénombre au Québec environ 174 suicides par intoxication médicamenteuse dont 15 suicides par médicament sans ordonnance.
    • Une proportion importante de suicides et de tentatives de suicide par médicament incriminent plusieurs substances.
    • Les suicides par médicaments accessibles sans ordonnance dénombrés sont une sous-estimation puisque dans les cas où plusieurs médicaments ont été ingérés, seule la substance présumée avoir causé le décès est considérée pour déterminer la cause la plus probable du décès.
    • L’acétaminophène est de loin le médicament le plus souvent incriminé dans les intoxications volontaires par médicaments sans ordonnance suivi des salicylés, des anti-inflammatoires non stéroïdiens et des antihistaminiques. Selon la...
  • 4 mai 2016

    Le ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec a invité le Comité sur l’immunisation du Québec à se prononcer sur la pertinence d’ajouter le vaccin Fluzone à haute dose dans le programme de vaccination contre la grippe au Québec. Cette demande faisait suite à l’homologation du vaccin Fluzone à haute dose au Canada en septembre 2015 pour la vaccination des personnes âgées de 65 ans et plus. Le vaccin Fluzone à haute dose a été homologué aux États-Unis en décembre 2013 pour les personnes du même âge sur la base d’une immunogénicité supérieure au vaccin Fluzone à dose standard et une sécurité acceptable, conditionnellement à la conduite des études confirmant l’efficacité clinique.

    Le Comité sur l’immunisation du Québec a examiné les éléments les plus importants, afin de...

  • 3 mai 2016

    Le LSPQ chapeaute le programme de surveillance provincial en laboratoire des infections gonococciques. Dans un contexte où les souches de N. gonorrhoeae résistantes aux antibiotiques sont considérées comme un pathogène urgent à surveiller selon les CDC et que des échecs de traitement aux céphalosporines de troisième génération (céfixime et ceftriaxone) ont été rapportés, le LSPQ réalise les épreuves de sensibilité aux antibiotiques chez les souches isolées au Québec pour les antibiotiques pouvant être utilisés comme traitement (céfixime, ceftriaxone, azithromycine et ciprofloxacine). Ce rapport présente le bilan de la surveillance en laboratoire des souches de Neisseria gonorrhoeae pour l’année 2014.

    En 2014, le programme de surveillance a permis de mettre en...

  • 28 avril 2016

    Plusieurs essais cliniques randomisés (ECR) ont démontré la capacité de la mammographie de dépistage à réduire la mortalité due au cancer du sein, et des programmes de dépistage du cancer du sein ont été implantés au Québec et ailleurs. Le Programme québécois de dépistage du cancer du sein (PQDCS), comme la plupart des programmes structurés, offre une mammographie tous les deux ans aux femmes de 50 à 69 ans.

    Au Québec, les femmes de 70 ans et plus peuvent continuer à recevoir des mammographies en dehors du PQDCS, avec une prescription médicale, ce que font environ 30 % des Québécoises de 70-74 ans. D’autres programmes offrent des services aux femmes au-delà de 70 ans, certains faisant une invitation systématique jusqu’à l’âge de 75 ou même 80 ans.

    Si la capacité de la...

  • 26 avril 2016

    Ce rapport présente les résultats du second volet d’une enquête téléphonique dont l’objectif était d’évaluer différents aspects liés à l’acceptabilité de la campagne de vaccination ciblée contre le méningocoque de sérogroupe B (vaccin 4CMenB) dans la région du Saguenay–Lac-Saint-Jean. Ce volet de l’enquête a été réalisé en février 2015, auprès de répondants ayant consenti, au moment du premier volet de l’enquête en mai 2014, à être contactés de nouveau. Ces répondants étaient des parents d’enfants âgés entre 2 mois et moins de 16 ans ainsi que des jeunes adultes âgés de 16 ans à moins de 21 ans. Les principales mesures incluaient la décision vaccinale concernant le méningocoque de sérogroupe B, les raisons de vaccination et de non-vaccination, la présence de manifestations cliniques...

  • 25 avril 2016

    Ce rapport d’évaluation vise à comprendre certaines conditions de mise en œuvre du Programme national de santé publique 2003-2012 (PNSP) du Québec à travers des cas traceurs permettant d’observer le fonctionnement du système de santé publique. Il s’adresse aux acteurs de santé publique, plus particulièrement aux décideurs, gestionnaires et professionnels qui exercent un rôle dans la planification, l’organisation et l’évaluation des services dans le système de santé et des services sociaux.

    Deux cas traceurs – la prévention des infections transmissibles sexuellement et par le sang (ITSS) et la prévention de l’obésité –, une métasynthèse de 27 études primaires qualitatives et le recours à deux collectifs d’évaluation caractérisent la démarche. Le fil conducteur de l’analyse est l’...

  • 25 avril 2016

    Cette étude décrit l’épidémiologie des principales maladies reliées à l’exposition à l’amiante au Québec, entre les années 1981 et 2012, soit l’amiantose, les cancers et les mésothéliomes de la plèvre et du péritoine, les cancers du larynx et de l’ovaire et les plaques pleurales. Le cancer pulmonaire relié à l’amiante est exclu du rapport car il fera l’objet d’une surveillance distincte. Les données utilisées pour l’étude proviennent des fichiers sociosanitaires disponibles au Québec : le Fichier des tumeurs du Québec, le Fichier des décès et la banque de données Maintenance et exploitation des données pour l’étude de la clientèle hospitalière (MED-ÉCHO).

    Taux d’incidence

    • Les taux de nouveaux cas de mésothéliome de la plèvre chez les hommes du Québec...
  • 21 avril 2016

    L'Institut national de santé publique du Québec a analysé les effets potentiels des radiofréquences sur la santé humaine. Le rapport repose sur une analyse d’articles scientifiques publiés dans des revues révisées par les pairs et sur les rapports d’expertise d’organismes de santé nationaux et internationaux reconnus.

    L’exposition de la population aux radiofréquences est engendrée par deux types de sources. Les sources locales sont des sources auxquelles les personnes s’exposent de très près, soit à moins de quelques centimètres de leur corps (téléphones cellulaires et téléphones sans fil). Les sources environnementales sont des sources auxquelles les personnes s’exposent d’un peu plus loin (four à micro-ondes, routeurs Internet sans fil, compteurs électriques intelligents,...

  • 13 avril 2016

    Au moment d’entrer à l’école maternelle, un enfant québécois sur quatre (26 %) présente une vulnérabilité dans au moins un des cinq domaines de son développement. Cette proportion s’élève à 31 % pour les enfants provenant des milieux les plus défavorisés du Québec mais peut atteindre jusqu’à 42 % dans certaines régions du Québec. Le niveau de développement à la maternelle permet de prédire les difficultés scolaires ultérieures.

    Grâce à des interventions proposées tôt dans la vie, il est possible de modifier le parcours des enfants nés dans des familles défavorisées ou qui n’ont pas les mêmes opportunités que les enfants plus favorisés. Par exemple, les bienfaits des services de garde éducatifs pour ces enfants sont largement reconnus. Une étude montréalaise récente a d’ailleurs...

S'abonner à Nouvelles publications