SRAS-CoV-2 : Gestion des aires communes et du covoiturage des travailleurs en milieux de soins

Ce document émet des recommandations pour la prévention et le contrôle des infections (PCI) à SRAS‑CoV‑2 dans les différentes aires communes utilisées par les travailleurs en milieux de soins1. Une aire commune est définie dans le présent document comme tout espace partagé où des rassemblements intérieurs ou extérieurs de deux travailleurs et plus peuvent se produire (ex. : postes de garde et de travail, utilités propres et souillées, pharmacie, laboratoires, salles d’enseignement et de formation, salles de repas ou de pause, bureaux, vestiaires, cafétéria, stationnement, aires pour fumeurs, etc.).

Des recommandations d’ordre général sont proposées, ainsi que des spécificités relatives à certaines aires communes. Un outil sous forme de grille d’évaluation se trouve en annexe afin de soutenir les milieux de soins dans le cadre de processus d’audits. Le manque de données sur les effets du vaccin au niveau de la transmission ne nous permet pas de modifier les différentes recommandations. Le travailleur doit par conséquent continuer de respecter toutes les mesures de PCI peu importe son statut vaccinal de même que s’il s’est rétabli de la COVID-19.

Des recommandations sont émises pour le covoiturage, car il représente une activité à risque élevé de transmission si des mesures de PCI ne sont pas mises en place. Elles s’appliquent dans les situations où les travailleurs covoiturent dans le cadre du travail ainsi qu’en dehors du cadre du travail.

Recommandations générales pour toutes les aires communes

  • Afficher des rappels sur l’application de la distanciation physique, le respect de l’hygiène des mains (HDM) ainsi que le port du masque médical en tout temps.
  • Respecter la distanciation physique en tout temps malgré le port du masque médical.
  • Réaménager tout espace de travail afin qu’il soit possible de respecter la distanciation physique :
    • Afficher le nombre maximal de personnes pouvant occuper la pièce, lorsqu’approprié.
    • Modifier les habitudes d’occupation des lieux (ex. : répartir les activités dans d’autres locaux). Instaurer des barrières physiques (ex. : plexiglass) s’il est impossible de maintenir la distanciation physique.
    • Mettre en place du marquage pour guider les travailleurs dans le respect de la distanciation physique (ex. : marques au sol pour placer les chaises, marques pour délimiter les espaces de travail, etc.).
    • Retirer le mobilier superflu qui pourrait entraver le respect de la distanciation physique (ex. : s’assurer que le nombre de chaises corresponde au nombre de personnes pouvant occuper la pièce). Si cela est impossible, marquer ce qui ne peut être utilisé.
    • Améliorer la circulation des travailleurs, si indiqué, en utilisant du marquage au sol pour rendre la circulation unidirectionnelle et ainsi éviter des goulots d’étranglement.
  • Avoir des distributeurs de solution hydroalcoolique (SHA) (même s’il y a présence de poste de lavage des mains) et de poubelles sans contact (ex. : pour disposer de masques médicaux, de mouchoirs, etc.). Veiller à ce que le tout soit organisé de façon stratégique (ex. : distributeur de SHA et poubelles à l’entrée de la pièce plutôt qu’au fond de la pièce).
  • Retirer tout matériel non essentiel qui pourrait être manipulé et partagé (ex. : revues, jeux, nourriture commune).
  • Limiter la prise de nourriture aux espaces clairement identifiés à cet effet comme les salles de pause ou de repas.
  • Assurer un accès facile aux équipements de protection individuelle (ÉPI) recommandés lorsque nécessaire.
  • Nettoyer et désinfecter les surfaces fréquemment touchées de l’aire commune selon les modalités locales de l’établissement avec un produit reconnu efficace (virucide pour les coronavirus) et homologué (numéro d’identification d’une drogue (DIN)) par Santé Canada.
    • Mettre à la disposition des travailleurs un tel produit afin de nettoyer et désinfecter l’aire commune partagée avant et après utilisation (ex. : poste de travail, aire de repas et de pause).
  • Adapter l’utilisation des locaux en fonction des recommandations de la Directive ministérielle sur la ventilation des installations DGILEA-002.
  • Mettre en place un processus d’audit par les responsables des différents secteurs du milieu de soins. Des mesures administratives peuvent s’avérer nécessaires afin de corriger ce qui n’est pas conforme (voir annexe pour grille d’observation).
  • Effectuer des rappels concernant les bonnes pratiques dans les aires communes dans le cadre de formation ou d’autres moyens de communication.

Recommandations spécifiques pour certaines aires communes

Poste de garde et de travail

  • Proscrire la prise de nourriture au poste de garde et de travail (ex. : collation ou nourriture partagée entre travailleurs). L’hydratation est permise lorsque la distanciation physique est respectée.
  • Éviter toute situation où le travailleur doit retirer son masque de façon prolongée.

Salle d’enseignement et salle de conférence

  • Privilégier les réunions et les formations à distance. Si impossible, choisir les locaux de façon à respecter la distanciation physique en fonction du nombre de participants prévus.
  • Maintenir en tout temps le port du masque médical.
  • Limiter la prise de nourriture aux espaces clairement identifiés à cet effet comme les salles de pause ou de repas ou tout espace équivalent.

Salle de pause, salle de repos, salle de repas, cafétéria ou tout espace équivalent

  • Adapter les heures de repas et de pauses afin que les travailleurs puissent appliquer la distanciation physique. Utiliser des locaux supplémentaires au besoin.
  • Mettre un masque médical immédiatement après avoir terminé de s’alimenter.
  • Retirer les items qui pourraient être partagés durant le repas (salière, contenant de lait pour le café, etc.). Privilégier des items à usage unique.
  • Changer la literie, nettoyer et désinfecter le lit où le travailleur dort la nuit, et ce, entre chaque utilisateur.

Vestiaire

  • Toujours porter le masque médical dans le vestiaire.
  • Éviter de s’attarder dans le vestiaire.
  • Prévoir l’utilisation d’un autre vestiaire afin de faciliter le respect de la distanciation physique en tout temps si des périodes de fort achalandage sont observées.
  • Privilégier qu’un casier soit utilisé par un seul travailleur. Si impossible, encadrer l’utilisation du casier partagé afin de limiter la probabilité que deux travailleurs s’y trouvent en même temps (ex. : attribuer le casier à des travailleurs sur un quart de travail différent).

Lieux extérieurs au milieu de soins (stationnement, aires pour fumeurs, aires de repas extérieures)

Respecter la distanciation physique, même si on se trouve à l’extérieur.

Aires pour fumeurs

  • Respecter la distanciation physique dans les espaces extérieurs semi-clos mis à la disposition des fumeurs.
  • Placer des indications visuelles pour indiquer où le fumeur doit se placer dans le but de respecter la distanciation physique.
  • Ne pas partager les articles pour fumeur tels que les briquets, les vapoteuses et les cigarettes.

Recommandations pour le covoiturage

Ces recommandations s’appliquent pour le covoiturage où les passagers ne font pas partie du même ménage.

  • Privilégier les déplacements avec son propre véhicule.
  • Ne pas covoiturer avec un passager qui a reçu la consigne d’une DSPublique de s’isoler à la maison.
  • Limiter la fréquence, la durée du trajet et le nombre de passagers.
  • Toujours covoiturer avec les mêmes personnes.
  • S’assoir le plus loin possible l’un de l’autre.
  • Porter le masque médical en tout temps par tous les occupants lorsque le covoiturage a lieu dans le cadre du travail. Si le covoiturage s’effectue en dehors des heures de travail, privilégier le port du masque médical au couvre-visage.
  • Appliquer l’hygiène des mains avec une SHA avant d’entrer dans le véhicule.
  • S’abstenir de manger ou de boire à l’intérieur du véhicule.
  • Aérer l’habitacle le plus souvent possible, même durant l’hiver, et ne pas mettre la ventilation en mode recirculation d’air.
  • Nettoyer et désinfecter les surfaces fréquemment touchées du véhicule (ex. : poignées de portières intérieures et extérieures, tableau de bord, etc.).

Annexe

Secteur audité : _______________________ Aire commune auditée : __________________
Nom de l’auditeur : ________________________________________ Date : ______________

GRILLE D’OBSERVATION AIRES COMMUNES
Mesures Conformité Non observé

Présence d’affichage rappelant l’application de la distanciation physique aux travailleurs, le respect de l’hygiène des mains) ainsi que le port du masque médical en tout temps.

☐  OUI
☐  NON

Respect de la distanciation physique en tout temps

☐  OUI
☐  NON

Espace de travail aménagé de sorte à respecter la distanciation physique. Si impossible, barrières physiques en place (ex. : plexiglass entre les postes de travail)

☐  OUI
☐  NON

Absence de mobilier superflu qui pourrait entraver le respect de la distanciation physique (ex. : s’assurer que le nombre de chaises corresponde au nombre de personnes pouvant occuper la pièce). Si impossible, marquer ce qui ne peut être utilisé.

☐  OUI
☐  NON

Présence d’une indication concernant le nombre de personnes maximal pouvant occuper la pièce si approprié

☐  OUI
☐  NON

Présence de marquage pour guider les travailleurs dans le respect de la distanciation physique (ex. : marques au sol pour placer les chaises, marques pour délimiter espace de travail, etc.)

☐  OUI
☐  NON

Retrait du matériel non essentiel qui pourrait être manipulé et partagé

☐  OUI
☐  NON

Présence de distributeurs de solution hydroalcoolique et de poubelles sans contact disposé de façon stratégique

☐  OUI
☐  NON

Accès facile aux ÉPI recommandés lorsque nécessaire

☐  OUI
☐  NON

Protocole d’hygiène et salubrité en place pour les aires communes.

☐  OUI
☐  NON

Produit reconnu efficace (virucide pour les coronavirus) et homologué (numéro d’identification d’une drogue (DIN) par Santé Canada mis à la disposition des travailleurs pour nettoyer et désinfecter les aires communes partagées avant et après utilisation.

☐  OUI
☐  NON

Rappels effectués concernant les bonnes pratiques dans les aires communes et le covoiturage dans le cadre de formation ou d’autres moyens de communication.

☐  OUI
☐  NON

Commentaires

 

 

Références

  1. Alberta Health Services. Break room checklist: COVID-19 Pandemic response. Site consulté le 17 février 2021. Repéré au : https://www.albertahealthservices.ca/assets/info/ppih/if-ppih-covid-19-breakroom-checklist.pdf
  2. Alberta Health Services. (2020).  Safe carpooling. Version 2020-11-25. Repéré au : https://www.albertahealthservices.ca/assets/info/ppih/if-ppih-covid-19-poster-safe-carpooling-11x17.pdf
  3. Center for Desease Control and Prevention (CDC). (2021). Carpooling. Site consulté le 2021-01-26. Repéré au : https://www.cdc.gov/coronavirus/2019-ncov/downloads/community/organizations/carpooling-fs.pdf
  4. City of Edmonton. (2020).COVID-19 360° Physical distancing facility walk-around. Version 2020-07-17. Repéré au : https://www.edmonton.ca/documents/PDF/COVID-19_Physical_Distancing_Checklist.pdf
  5. City of Edmonton. (2020).Physical distancing guidelines. Version 2020-06-10. Repéré au : https://www.edmonton.ca/documents/PDF/COVID-19_Physical_Distancing_Checklist.pdf
  6. Gouvernement du Canada. (2020). Prévention et contrôle de la maladie COVID-19 : Lignes directrices provisoires pour les établissements de soins de longue durée Version 2020-05-12. Repéré au : https://www.canada.ca/fr/sante-publique/services/maladies/2019-nouveau-coronavirus/professionnels-sante/prevention-controle-covid-19-foyers-soins-longue-duree.html
  7. Gouvernement du Canada. (2021). Prévention et contrôle de la COVID-19 : Lignes directrices provisoires pour les établissements de soins actifs. Version 2021-01-08. Repéré au :  https://www.canada.ca/fr/sante-publique/services/maladies/2019-nouveau-coronavirus/professionnels-sante/prevention-controle-covid-19-lignes-directrices-provisoires-deuxieme-version.html#a1
  8. Institut national de santé publique du Québec (INSPQ). (2020). Hiérarchie des mesures de contrôle en milieu de travail. Version 2020-11-26. Repéré au : https://www.inspq.qc.ca/publications/3022-hierarchie-mesures-controle-milieux-travail-covid19
  9. Institut national de santé publique du Québec (INSPQ). (2020). Mesures de prévention en milieu de travail : recommandations intérimaires. Version 2020-07-24. Repéré au : https://www.inspq.qc.ca/publications/2911-mesures-milieu-travail-covid19
  10. Institut national de santé publique du Québec (INSPQ). (2020). Taxi, covoiturage et transport adapté. Version 2020-06-16. Repéré au : https://www.inspq.qc.ca/publications/2938-recommandations-chauffeurs-taxi-covoiturage-covid-19
  11. Occupational Safety and Health Organisation (OSHA). (2020). Guidance on preparing Workplaces for COVID-19. Version Mars 2020.Repéré au: https://www.osha.gov/Publications/OSHA3990.pdf
  12. Public Health Ontario (PHO). (2020). COVID-19: Infection Prevention and Control Checklist for Long-Term Care and Retirement Homes. Version 2020-12-18. Repéré au : https://www.publichealthontario.ca/-/media/documents/ncov/ipac/covid-19-ipack-checklist-ltcrh?la=en
  13. Saskatchewan Health Authority. (2020). Common Space Usage Requirements. Version 2020-12-09. Repéré au: https://www.saskhealthauthority.ca/news/service-alerts-emergency-events/covid-19/general-info-health-providers/Documents/General%20Information/CV-19-Meeting-Room-Sanitizing-Etiquette-Poster.pdf
  14. World Health Organisation (WHO). (2020). Getting your workplace ready for COVID19. Version 2020-03-03. Repéré au: https://www.who.int/docs/default-source/coronaviruse/getting-workplace-ready-for-covid-19.pdf

1  Ce document concerne tous les milieux de soins, soit les hôpitaux (soins de courte durée), les cliniques médicales (incluant les GMF, cliniques externes, cliniques COVID-19, etc.), les milieux de réadaptation, les milieux de soins de longue durée (CHSLD) et les autres ressources d’hébergement de ce type (ex. : unité de soins de longue durée dans une résidence privée pour aînés).

SRAS-CoV-2 : Gestion des aires communes et du covoiturage des travailleurs en milieux de soins

Auteur(s): 

Comité: 

Sujet(s): 

Type de publication: