SRAS-CoV-2 : Gestion des aires communes et du covoiturage des travailleurs en milieux de soins

Dans le contexte de prévention et contrôle des infections en milieu de soins, les recommandations suivantes sont toujours en vigueur :

  • Port du masque médical chez les travailleurs de la santé (TdeS), et ce, sans égard au statut immunitaire.
  • La distance sécuritaire de 2 mètres entre les personnes, considérant le mode de transmission de la COVID-19.

La vulnérabilité de la clientèle des différents milieux de soins face à la circulation du SRAS-CoV-2 ainsi qu’un possible échappement immunitaire causé par certains variants justifient le maintien de ces mesures de prévention et contrôle des infections malgré l’augmentation du taux de la couverture vaccinale chez les TdeS et chez les usagers. La révision des positions internationales soutient cette position. Ces recommandations seront ajustées selon l'évolution de la situation épidémiologique et des nouvelles connaissances sur ce virus.

Ce document émet des recommandations pour la prévention et le contrôle des infections (PCI) à SRAS‑CoV‑2 dans les différentes aires communes utilisées par les travailleurs en milieux de soins1.

Une aire commune est définie dans le présent document comme tout espace partagé où des rassemblements intérieurs ou extérieurs de deux travailleurs et plus peuvent se produire (ex. : postes de garde et de travail, utilités propres et souillées, pharmacie, laboratoires, salles d’enseignement et de formation, salles de repas ou de pause, bureaux, vestiaires, cafétéria, stationnement, aires pour fumeurs, etc.

Des recommandations d’ordre général sont proposées, ainsi que des spécificités relatives à certaines aires communes. Un outil sous forme de grille d’évaluation se trouve en annexe afin de soutenir les milieux de soins dans le cadre de processus d’audits. Le manque de données sur les effets du vaccin au niveau de la transmission ne nous permet pas de modifier les différentes recommandations. Le travailleur doit par conséquent continuer de respecter toutes les mesures de PCI peu importe son statut vaccinal de même que s’il s’est rétabli de la COVID-19.

Des recommandations sont émises pour le covoiturage, car il représente une activité à risque élevé de transmission si des mesures de PCI ne sont pas mises en place. Elles s’appliquent dans les situations où les travailleurs covoiturent dans le cadre du travail ainsi qu’en dehors du cadre du travail.


1 Ce document concerne tous les milieux de soins, soit les hôpitaux (soins de courte durée), les cliniques médicales (incluant les GMF, cliniques externes, cliniques COVID-19, etc.), les milieux de réadaptation, les milieux de soins de longue durée (CHSLD) et les autres ressources d’hébergement de ce type (ex. : unité de soins de longue durée dans une résidence privée pour aînés).

SRAS-CoV-2 : Gestion des aires communes et du covoiturage des travailleurs en milieux de soins

Auteur(s): 

Comité: 

Sujet(s): 

Type de publication: