SRAS-CoV-2 : Port du masque médical en milieux de soins en fonction des paliers d'alerte

Le Comité sur les infections nosocomiales du Québec maintient ses recommandations en lien avec le port du masque médical chez le travailleur de la santé (TdeS) et chez l’usager et ce, sans égard au statut immunitaire.

La vulnérabilité de la clientèle des différents milieux de soins face à la circulation du SRAS-CoV-2 ainsi qu’un possible échappement immunitaire causé par certains variants justifient le maintien de ces mesures de prévention et contrôle des infections malgré l’augmentation du taux de la couverture vaccinale chez les TdeS et chez les usagers. Ces recommandations seront ajustées selon l'évolution de la situation épidémiologique et des nouvelles connaissances sur ce virus.

Analyse

La situation épidémiologique de la COVID-19 évolue au Québec. Dans ce contexte, il est nécessaire de réviser en continu nos recommandations dans les milieux de soins1. Le Québec s’est doté d’un système de paliers d’alerte par région avec des mesures additionnelles à déployer pour ralentir la transmission du virus. Certaines mesures de prévention et de contrôle des infections (PCI), dont le port du masque médical2-3, sont modulées en fonction de ces paliers.

Cet avis s’ajoute au décret ministériel sur le port obligatoire du couvre-visage dans les lieux publics déjà en vigueur (décret 810-2020).

La protection des travailleurs de la santé demeure prioritaire, particulièrement face à la possibilité de transmission par des personnes asymptomatiques.

Il est donc important de tenir compte des facteurs suivants :

  • Il demeure prioritaire de protéger les usagers, particulièrement ceux ayant des conditions de santé à risque.
  • Il faut éviter d’exposer les usagers à des travailleurs de la santé (TdeS) qui pourraient être des porteurs asymptomatiques de la COVID-19 en raison de tableau clinique variable, l’inverse étant également vrai.
  • Il apparaît pertinent de simplifier la gestion des suivis post-exposition.
  • Il faut tenir compte de l’accessibilité aux équipements de protection individuelle.

Plusieurs études démontrent que le fait de contrôler la source (port du masque par l’usager infecté) diminue l’expulsion de particules respiratoires. Ajoutée au port du masque chez les TdeS, cette mesure est plus efficace que lorsque le masque n’est porté que par le TdeS (diminue le risque d’acquisition).  Des données démontrent une diminution significative de la transmission nosocomiale avec le port universel du masque chez les usagers et les TdeS (Nguyen, 2020; Seidelman, 2020; Mermel, 2020 ; Zhang, 2020).

Avis

En fonction des recommandations émises par le Comité sur les infections nosocomiales du Québec (CINQ), l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) recommande d’appliquer les actions suivantes. À noter que ces recommandations sont émises pour tous les milieux de soins et ne concernent que les masques médicaux.

Clientèle Paliers d'alerte Avis sur le port du masque médical
Usager admis (hospitalisé, hébergé)

Le port du masque médical est recommandé pour l’usager lorsqu’il se trouve à moins de deux mètres d’une autre personne (travailleur de la santé, autre usager, visiteur). Ceci est applicable pour tous les secteurs de soins et tout autre milieu lors de la prestation des soins de santé :

  • Usagers en ambulatoire (ex. : urgence, cliniques externes, médecine de jour);
  • Usagers hospitalisés/hébergés : sans égard à la zone où ils se trouvent (froide, tiède, chaude);

Exclusions :

  • Usager ne tolérant pas le port du masque
  • Usager qui dort
  • Interférence avec les soins
Tous les paliers Masque médical, ASTM niveau 1
Usager en service ambulatoire
Travailleur de la santé dans tout milieu de soins qui est à moins de 2 mètres d’un cas suspecté ou confirmé COVID-19 Tous les paliers Masque médical, ATSM niveau 2
qui est à moins de 2 mètres d’un usager qui n'est pas un cas suspecté ou confirmé COVID-19 Tous les paliers Masque médical, ASTM niveau 1
qui est à moins de 2 mètres d’un autre travailleur de la santé Tous les paliers
sans contact avec la clientèle ou d’autres travailleurs de la santé dans les lieux visés par le décret ministériel (p.ex. entrée dans l'installation via hall d’entrée, aire d’accueil) Tous les paliers Couvre-visage
sans contact avec la clientèle ou d’autres travailleurs de la santé (p.ex. seul dans son bureau) Tous les paliers Non requis


Ce document concerne tous les milieux de soins, soit les hôpitaux (soins de courte durée), les cliniques médicales (incluant les GMF, cliniques externes, cliniques COVID-19, etc.), les milieux de réadaptation, les milieux de soins de longue durée (CHSLD) et les autres ressources d’hébergement de ce type (ex. : unité de soins de longue durée dans une résidence privée pour aînés) ainsi que lors des soins à domicile.
2 Le masque médical inclut le masque de procédure et le masque chirurgical.
3 Les masques médicaux doivent être conformes aux normes établies. Pour plus d’informations, se référer à : SRAS-CoV-2 : choix et port du masque médical en milieux de soins..

Références

Historique des modifications

Version Date Pages Modifications
4.1 2021-07-05  
  • Ajout d’un encadré concernant le positionnement du CINQ en lien avec le port du masque médical par les TdeS et les usagers.
4.2 2021-07-22 p.1
  • Ajout conformité des masques médicaux, ajout de la notion du port du masque de l’usager lors de la prestation des soins de santé.
Port du masque de procédure en milieux de soins lors d’une transmission communautaire soutenue

Auteur(s): 

Comité: 

Sujet(s): 

Type de publication: