Nouvelles

L’INSPQ a procédé à une revue de la littérature pour documenter les risques sanitaires associés à l’exposition à la fumée secondaire et tertiaire issue de la combustion de produits du cannabis en milieu intérieur. Elle s’adresse aux professionnels et aux intervenants de la santé concernés qui doivent notamment répondre aux questions et aux préoccupations de leurs partenaires et de la population en général.

> Lire la suite

Catégories: 

Dans un mémoire présenté à Santé Canada, l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) appuie la proposition de restreindre les liquides aromatisés dans les produits de vapotage de nicotine, et recommande d’interdire également les arômes de menthe et de menthol.

> Lire la suite

Catégories: 

Les produits liquides de vapotage de cannabis ne sont pas en vente au Québec, mais l’INSPQ, dans le cadre d’un mémoire, commente les propositions de modifications réglementaires de Santé Canada concernant les extraits de cannabis destinés à l’inhalation en circulation au pays.

> Lire la suite

Catégories: 

Dans le contexte où le gouvernement a annoncé son intention d’imposer la vaccination obligatoire à certains travailleurs de la santé, le Comité d’éthique de santé publique (CESP) a décidé de procéder à une mise à jour de son avis émis sur la question en janvier 2021. Le CESP considère que le principe de précaution peut justifier la vaccination obligatoire des travailleurs de la santé, mais cette mesure pourrait être modulée ou retardée selon l'évolution de l'efficacité des autres mesures visant à favoriser la vaccination.

> Lire la suite

Catégories: 

Le Comité sur l’immunisation du Québec (CIQ) recommande l’administration d’une 3e dose de vaccin contre la COVID-19 dans le cas particulier des personnes immunosupprimées ainsi que les personnes dialysées. Cette dose additionnelle doit être considérée comme un renforcement de la vaccination de base et non comme une dose de rappel. La mesure concerne seulement 1 à 2 % de la population, par exemple les personnes ayant eu une transplantation d’organe ou qui reçoivent une chimiothérapie pour combattre un cancer. De plus, il est essentiel que les proches d’une personne immunosupprimée soient adéquatement vaccinés.

> Lire la suite

Catégories: 

Particulièrement durant la pandémie, les écrans ont facilité le maintien des études et du travail, des liens familiaux et sociaux, l’accès à de l’information, ou encore à des services et divertissements numériques variés. Or leurs usages peuvent présenter des risques pour la santé et le bien-être.

> Lire la suite

Catégories: 

Depuis les années 2000, les avancées réalisées en neurosciences et dans les techniques de mesure des paramètres biologiques et de l’imagerie cérébrale fonctionnelle ont apporté de nouveaux éléments permettant de mieux comprendre les mécanismes physiopathologiques de la SCM.

Le syndrome de sensibilité chimique multiple (SCM) est un trouble chronique caractérisé par de multiples symptômes récurrents non spécifiques, provoqués ou exacerbés lors d’une exposition à des odeurs présentes dans l’environnement à de faibles concentrations tolérées par la majorité des gens. Chez les personnes touchées de façon plus sévère, cette atteinte chronique affecte le fonctionnement normal au quotidien et produit des invalidités sociales et professionnelles.

> Lire la suite

Catégories: 

Plus d’une dizaine de thématiques seront au programme des prochaines Journées annuelles de santé publique (JASP) qui se dérouleront en ligne les 23, 24 et 25 novembre prochain.

> Lire la suite

Catégories: 

Qanuilirpitaa? 2017 (Comment allons-nous maintenant?) est la plus importante enquête sur la santé des Nunavimmiut réalisée depuis 2004. Cette enquête est le fruit d’un important partenariat entre les organisations régionales, l’Institut national de santé publique du Québec et les universités Laval, McGill et Trent. Il s’agit de la première enquête de santé réalisée au Nunavik considérant d’aussi près les déterminants socioculturels de la santé et du bien-être propres aux Inuit. Elle démontre l’importance de l'identité culturelle et des valeurs inuites pour la santé et le bien-être des Nunavimmiut au point d’agir comme facteurs de protection.

Les résultats de l’enquête s’appuient sur des entrevues auprès de 1 326 Nunavimmiut provenant des 14 communautés du Nunavik, âgés de 16 ans et plus. Une première vague de rapports a été divulguée en novembre 2020, suivie d’une deuxième série en juin 2021. Plusieurs actions de santé publiques menées auprès de la population en découleront et réfèreront au modèle IQI portant sur les déterminants socioculturels de la santé et du bien-être propres aux Inuits qu’on trouve décrit dans la catégorie : Composante communautaire. 

> Lire la suite

Catégories: 

Pages

Souscrire à Nouvelles