Démarrer la production de lait : les premiers jours

Information qui donne du réconfort, de la confianceCe n’est pas le fait d’allaiter qui change l’aspect de vos seins, mais surtout le fait d’avoir porté un enfant et d’avoir eu une montée d lait.

Les seins se préparent naturellement à l’allaitement tout au long de la grossesse (voir Seins). Cette préparation physique culmine à l’accouchement, lorsque les hormones envoient le signal pour commencer la production de lait.

Que vos seins soient gros ou petits, que vos mamelons soient courts ou longs, ils sont conçus pour produire du lait et nourrir votre bébé. Il n’y a rien à faire de particulier pour préparer les seins à l’allaitement. Que votre bébé naisse à la date prévue, avant ou après, vous aurez du lait à lui donner.

Le colostrum : le premier lait

Les premiers jours après la naissance de votre enfant sont très importants pour mettre en place l’allaitement et démarrer la production de lait.

Le lait des premiers jours (colostrum) est épais et d’une couleur jaunâtre. Sa composition répond aux besoins du nouveau-né. Vous aurez peut-être l’impression d’en produire très peu. Rassurez-vous, lorsque le bébé tète, il en reçoit des quantités très petites mais adaptée à la toute petite taille de son estomac.

Pendant cette période d’apprentissage, il est normal que le bébé tète très souvent. Lorsqu’il était dans le ventre, il était nourri constamment. Votre bébé s’adaptera au fil des jours à ce nouveau mode d’alimentation.

Stimulation des seins

Stimuler les seins en allaitant 8 fois et plus par 24 heures permet de favoriser le bon démarrage de la production de lait. Cela permet aussi d’éviter les engorgements (voir Engorgement). Si le bébé n’est pas prêt à téter, vous pouvez stimuler par l’expression manuelle ou avec un tire-lait (voir Pour avoir une bonne production de lait).

Montée laiteuse

Entre le deuxième et le cinquième jour après l’accouchement, la production de lait augmente rapidement. Le lait devient plus clair. C’est la « montée laiteuse ». Elle est causée par un changement hormonal, et se produit chez toutes les femmes, qu’elles allaitent ou non. Pour plus d’information voir Montée laiteuse.

Composition du lait

La composition du lait maternel change tout au long de l’allaitement. Elle s’adapte aux besoins du bébé, selon son âge.

Le lait maternel est composé de protéines, de sucres et de tous les types de gras dont le bébé a besoin. Il contient, entre autres, des acides gras oméga-3 qui contribuent au développement du cerveau et de la vision. Il fournit à chaque bébé la dose exacte de vitamines et de minéraux nécessaires à son développement, à l’exception de la vitamine D (voir La vitamine D : une vitamine à part !). De plus, il contient des enzymes qui facilitent la digestion du bébé.

Le lait maternel contient des anticorps qui aident le bébé à lutter contre les infections et à développer son système immunitaire. Il renferme des bonnes bactéries qui le protégeraient tout au long de sa vie.

À ce jour, on a identifié plus de 200 composantes dans le lait humain. Certains facteurs influencent la composition du lait maternel et son goût (voir Ce qui influence la composition du lait).