Changements émotionnels

Chez la mère

Que vous soyez seule ou en couple, être enceinte pourrait vous faire vivre des changements sur les plans émotionnel, psychologique ou social.

Un grand nombre de femmes vivent des émotions qui peuvent sembler contradictoires durant la grossesse, y compris certaines femmes qui avaient fortement désiré un bébé. L’arrivée d’un bébé change une vie. Si ces changements apportent de la joie, ils peuvent aussi susciter des questions ou des inquiétudes. Il se peut aussi que votre vie suive son cours et que votre quotidien s’ajuste sans trop de difficultés aux demandes qu’amène un nouveau bébé.

L’important, c’est de ne pas nier vos émotions et de ne pas lutter contre elles, mais plutôt de les vivre, de tenter de les comprendre. Les partager avec votre conjoint ou vos proches peut vous aider à vous sentir moins seule et à recevoir le soutien dont vous avez besoin.

Si vous connaissez d’autres femmes enceintes ou des femmes qui l’ont été récemment, profitez-en pour discuter avec elles. Ces échanges peuvent vous permettre de voir que vous n’êtes pas seule à vivre certains bouleversements. Il est aussi possible que vous constatiez que vous ne partagez pas les mêmes émotions ou préoccupations que les autres; rappelez-vous que chaque femme est différente et que chaque grossesse est unique.

Cependant, si presque tous les jours depuis plus de 2 semaines, vous vous sentez d’humeur triste ou irritable ou si vous avez moins d’intérêt ou de plaisir dans vos activités quotidiennes, consultez un médecin ou un psychologue pour vous aider à mieux comprendre ce qui se passe. La grossesse ne protège pas contre la dépression. Il peut arriver à certaines femmes de vivre une dépression pendant la grossesse.

Chez le père

Comme vous ne portez pas l’enfant, il est possible que vous ne ressentiez pas aussi rapidement que votre conjointe les répercussions de la grossesse sur votre vie, et que vous ne preniez conscience que plus tard de la réalité de l’enfant à venir. Le simple fait de savoir que votre conjointe est enceinte ne suffit pas toujours à rendre la grossesse concrète pour vous. Entendre le coeur du bébé, sentir ses premiers mouvements ou assister à l’échographie sont des événements qui pourront toutefois vous aider à développer votre sentiment de paternité. Ce n’est qu’au moment de la naissance du bébé que certains hommes prendront conscience de leur nouvelle réalité de père.

Les pères sont aussi aspirés par le tourbillon de changements. Certains s’inquiètent de la réaction de leur conjointe par rapport à leur implication auprès de leur enfant et ils se demandent s’ils seront à la hauteur des attentes.

La grossesse est un bon moment pour amorcer votre relation avec votre bébé. Même si le bébé n’est pas encore là, cette relation, qui commence dans votre tête et votre coeur, deviendra plus réelle si vous lui parlez, si vous le touchez à travers le ventre de sa mère et si vous participez aux rencontres prénatales.

Du côté du couple

Passer d’une relation à deux à une relation à trois, ou encore agrandir la famille, entraîne aussi des changements et des ajustements. C’est la même chose pour les parents qui projettent d’adopter un enfant.

Vous avez tous les deux des préoccupations, mais elles ne sont pas nécessairement les mêmes et elles ne surviennent probablement pas en même temps.

Vous vous demandez peut-être comment l’autre réagira si vous lui parlez de vos peurs ou si vous lui faites part de vos remises en question. Quoi que vous viviez, il est important de garder une bonne communication, puisque cela vous permettra d’exprimer vos différentes émotions et d’arriver à comprendre le point de vue de l’autre. Votre relation de couple est importante, car c’est la base de votre projet de famille.

Du côté de la famille

Information essentielle, à retenirVous pouvez inviter vos enfants à toucher à votre ventre lorsque votre bébé bouge.

Photo : Dominique Belley

Si vous avez déjà des enfants, il se peut que vous ayez l’impression de négliger les plus vieux parce que les malaises de grossesse et la fatigue vous empêchent de vous occuper d’eux comme avant. Vous ressentez peut-être de la culpabilité ou vous vous demandez comment vous réussirez à aimer tous vos enfants et à donner à chacun sa part d’attention.

Vos autres enfants, peu importe leur âge, peuvent ressentir de la jalousie à l’idée d’accueillir un nouveau membre dans la famille. Ils s’inquiètent peut-être de la place qui leur sera réservée pendant la grossesse et après la naissance de leur frère ou de leur soeur. Pour les rassurer et pour les aider à accepter plus facilement l’arrivée prochaine de bébé, vous pouvez en parler avec eux et leur faire prendre contact avec lui en leur faisant mettre la main sur votre ventre lorsqu’il bouge. Vous pouvez faire en sorte qu’ils ne se sentent pas exclus et tenter de les mettre à contribution en leur demandant, par exemple, de vous aider à décorer la chambre de bébé, ou encore de lui faire un dessin. Il est bon de leur dire que vous les aimez toujours et de leur démontrer cela par des marques d’affection. Vos proches peuvent aussi vous aider en accordant à vos enfants des moments d’attention privilégiés.