Dossiers

Agressions sexuelles

Dans les Orientations gouvernementales en matière d’agression sexuelle, le gouvernement du Québec définit l’agression sexuelle comme suit : « Une agression sexuelle est un geste à caractère sexuel, avec ou sans contact physique, commis par un individu sans le consentement de la personne visée ou, dans certains cas, notamment dans celui des enfants, par une manipulation affective ou par du chantage. Il s’agit d’un acte visant à assujettir une autre personne à ses propres désirs par un abus de pouvoir, par l’utilisation de la force ou de la contrainte, ou sous la menace implicite ou explicite. Une agression sexuelle porte atteinte aux droits fondamentaux, notamment à l’intégrité physique et psychologique et à la sécurité de la personne ».

Homicides intrafamiliaux

Les homicides intrafamiliaux englobent plusieurs types d’homicides commis au sein de la famille, comme l'homicide d'un enfant, d'un conjoint ou ex-conjoint, d'un parent, d'un frère ou d'une soeur.

Maltraitance envers les personnes aînées

À l’instar de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), le gouvernement du Québec définit la maltraitance envers les personnes aînées comme suit : « Il y a maltraitance quand un geste singulier ou répétitif, ou une absence d’action appropriée, se produit dans une relation où il devrait y avoir de la confiance, et que cela cause du tort ou de la détresse chez une personne aînée ». Cette maltraitance peut prendre la forme de négligence, de violence physique ou sexuelle, de maltraitance psychologique ou émotionnelle, d’exploitation financière ou matérielle et de violation des droits de la personne. Les comportements maltraitants peuvent survenir dans divers contextes où il existe une relation de confiance, notamment au sein d’un couple, de la famille, de l’entourage, d’une relation d’aide ou d’affaire.

Violence conjugale

Tel que définie dans la Politique d’intervention en matière de violence conjugale. Prévenir, dépister, contrer la violence conjugale du gouvernement du Québec, la violence conjugale « comprend les agressions psychologiques, verbales, physiques et sexuelles ainsi que les actes de domination sur le plan économique. Elle ne résulte pas d'une perte de contrôle, mais constitue, au contraire, un moyen choisi pour dominer l'autre personne et affirmer son pouvoir sur elle. Elle peut être vécue dans une relation maritale, extramaritale ou amoureuse, à tous les âges de la vie ».

Violence interpersonnelle chez les jeunes en contexte sportif

La violence interpersonnelle chez les jeunes en contexte sportif inclut la violence de la part d’un adulte en position d’autorité (parents, entraîneurs), la violence entre les sportifs (coéquipiers ou adversaires), ainsi que la violence de la part des spectateurs à leur égard. Comme les formes de violence interpersonnelle en contexte sportif sont multiples, il paraît important de les traiter séparément afin de mieux illustrer l’ampleur du problème.