Troubles musculo-squelettiques liés au travail

Les troubles musculo-squelettiques (TMS) sont la principale cause d'incapacité dans la population québécoise et représentent un des plus importants fardeaux économiques et humains. Une importante proportion de ces incapacités est imputable aux TMS liés au travail. La prévention des TMS non traumatiques liés au travail est un objectif du Programme national de santé publique du ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec.

Selon l’Enquête québécoise sur des conditions de travail, d’emploi et de santé et de sécurité du travail (EQCOTESST) de 2007–2008, 25 % des travailleuses et 16 % des travailleurs ont éprouvé des douleurs musculo-squelettiques importantes et fréquentes liées au travail, d’origine non-traumatique, au cours de l’année précédant l’enquête. Les TMS d’origine non traumatique représentent environ 35 % des lésions professionnelles indemnisées par la Commission des normes, de l'équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST).

Les TMS liés au travail regroupent plusieurs types de lésions, de douleurs ou de symptômes de l’appareil locomoteur d’origine non-traumatique.

  • Ces atteintes touchent des tendons, des muscles, des ligaments, certains nerfs périphériques ou d’autres structures autour des articulations.  Ils peuvent se manifester au cou, au dos, aux membres supérieurs ou aux membres inférieurs.
  • Leur apparition ou aggravation est associée à l’exercice d’un travail associé à la sollicitation des tissus musculo-squelettiques dont la demande d’un travail dépasse la capacité d’adaptation des tissus.
  • On distingue les TMS liés au travail des lésions musculo-squelettiques d’origine traumatique et accidentelle (ex.: chute, coup, violence, accident de véhicule). 

Voir aussi