Indicateurs de l'environnement bâti

Densité résidentielle

Définition

La densité de l’utilisation du sol est calculée à partir du nombre d’unités d’évaluation foncière résidentielle dans chaque aire de diffusion (AD). La densité résidentielle est un indicateur de l’environnement bâti calculé seulement pour les régions urbaines des RSS. Les unités d’évaluation foncière résidentielle sont définies par des Codes d'utilisation du bien-fonds (CUBF). Pour les unités d’évaluation résidentielle, les CUBF sont représentés par des logements1, des chalets ou des maisons de villégiature, des maisons mobiles, des habitations pour groupes organisés, des hôtels ou des motels résidentiels.

« 1Un logement est une maison, un appartement, un ensemble de pièces ou une seule pièce où une ou des personnes peuvent tenir feu et lieu; il comporte une entrée par l'extérieur ou par un hall commun, des installations sanitaires, une cuisine ou une installation pour cuisiner. Les installations disposent de l’eau courante et sont fonctionnelles, même de façon temporaire. Le logement peut être séparé d'un autre logement par une porte ou par une ouverture dans laquelle il existe un cadrage pouvant recevoir une porte ou, à défaut d'une telle ouverture, l'accès entre les deux logements n'est pas direct et se fait par un couloir, une pièce non finie ou une cage d'escalier cloisonnée. »

Utilisation
Interprétation
La densité moyenne pour l’ensemble du Québec est de 21,09 unités résidentielles à l’hectare, la valeur minimale est de 0,09, la valeur maximale de 766,46 et l’écart-type est de 23,10 unités résidentielles à l’hectare. Dans un rapport publié en 2009, le Conseil du bâtiment durable du Canada indique qu’un aménagement résidentiel de densité modérée compte 17 unités résidentielles ou plus par hectare; une densité élevée de 25 unités et plus par hectare et une densité très élevée de 49 unités et plus par hectare. Toujours selon ce même rapport, des modèles d’aménagement dense favorisent la conservation des terres et promeuvent l’habitabilité, améliorent l’efficacité du transport et le potentiel piétonnier des agglomérations.
Méthode de calculLa densité résidentielle = Nombre total d’unités d’évaluation foncière dont le code d’utilisation principale est résidentiel par hectare.
Unité de mesure 
Ventilation(s)
(Indicateurs dérivés)
 
Source d'informationRôle d’évaluation foncière du Québec (MAMROT, 2007)
Périodicité de recueil des donnéesAnnuelle
Historique des données 
Limite des données 
Responsables
Éric Robitaille
Direction des individus et des communautés
Institut national de santé publique
Courriel
Gabriel Guindon
Secteur Évaluation
Québec en Forme
Courriel