Aviso científico

Écrit exprimant la position officielle de l’INSPQ sur une question de santé publique. Endossé par les autorités de l’Institut, le document expose le savoir existant sur cette question et propose aux acteurs de santé publique des voies d’action pour la protection et l’amélioration de la santé de la population.

  • 1 Mayo 2017

    Une éclosion de cas d’oreillons est survenue chez des résidents en médecine d’un centre hospitalier universitaire du Québec à l’automne 2016. Le cas source avait acquis son infection lors d’un séjour à l’extérieur du Canada et demeure dans une autre région sociosanitaire. Des cas se sont retrouvés dans plusieurs milieux de soins au Québec.

    Selon les données recueillies lors des enquêtes épidémiologiques auprès des cas, la transmission semble être survenue directement entre les résidents en médecine, possiblement lors d’activités sociales plutôt que lors de prestations de soins.

    Devant cette situation, la Direction générale de la santé publique (DGSP) du ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) a demandé au Comité sur les infections nosocomiales du Québec (...

  • 8 Marzo 2017

    Depuis novembre 2016, des cas d’oreillons ont été rapportés parmi les médecins résidents de la région de Québec (1 cas), de l’Estrie (5 cas) et du Saguenay–Lac-Saint-Jean (1 cas). À la suite de l’apparition de cas secondaires parmi des médecins résidents du Centre hospitalier universitaire de Sherbrooke (CHUS), les autorités du CHUS ont pris la décision d'administrer une 2e dose du vaccin contre les oreillons à un nombre restreint de résidents, soit une quarantaine de résidents. Cette décision avait pour but d'augmenter l'immunité dans cette cohorte née entre 1980 et 1996 qui n'a souvent reçu qu'une seule dose de vaccin contre les oreillons.

    La Direction de la santé publique du CIUSSS de l'Estrie-CHUS a donc demandé au Comité sur l’immunisation du Québec (CIQ) son...

  • 13 Diciembre 2016

    Pour répondre à une situation considérée comme urgente, le BCG a été réintroduit dans un des villages du Nunavik en 2012 à la suite d’une éclosion importante ainsi que dans un second village en août 2015. Le Directeur de la santé publique du Nunavik a demandé au Comité sur l’immunisation du Québec la production d’un avis sur la pertinence de réintroduire le BCG dans l’ensemble des villages du Nunavik. En voici les faits saillants.

    • Le BCG est utilisé principalement pour prévenir les formes sévères de la tuberculose chez les jeunes enfants, soit la méningite tuberculeuse et la tuberculose miliaire (disséminée), qui sont les plus à risque de développer ces formes de la maladie.
    • L’efficacité du BCG pour protéger contre la TB est évaluée à 50 % avec un intervalle de...
  • 2 Noviembre 2016

    Au Québec, la Politique de périnatalité 2008-2018 stipule que les établissements de santé et de services sociaux doivent mettre en place un programme de suivi systématique pour les nouveaux parents. Ce dernier doit comprendre un appel téléphonique dans les 24 heures suivant le congé du lieu de naissance et une visite systématique dans les 24 à 72 heures après la sortie du lieu de naissance. Ce programme fait suite à une réflexion entamée au cours de la deuxième moitié des années 90, concernant la restructuration des services en périnatalité dans le cadre du virage ambulatoire. Il visait à réduire la durée du séjour hospitalier lors d’un accouchement sans complications. Outre la réduction de la morbidité maternelle et infantile, plusieurs autres objectifs, comme la réduction des coûts d...

  • 26 Octubre 2016

    Récemment, les membres du Comité sur les infections nosocomiales du Québec (CINQ) étaient interpellés au sujet de la décision de gestionnaires de certains établissements de soins d’installer une toilette directement dans l’espace d’une chambre de soins intensifs. De plus, aucun mur ou écran protecteur n’étaient prévus autour de la cuvette.

    La question précise adressée au CINQ était : « Quels sont les risques infectieux reliés à l’aménagement d’une cuvette (de toilette) à l’intérieur d’une chambre de soins intensifs de niveau 1? ».

    La gestion des liquides biologiques dans les milieux de soins requiert l’application de précautions particulières afin d’éviter la contamination de l’environnement, des travailleurs de la santé et des usagers. La disposition des excrétas est...

  • 20 Octubre 2016

    L’objectif d’une telle politique est de réduire le fardeau de l’influenza transmis par les travailleurs non vaccinés aux patients et de prévenir les éclosions dans les milieux de soins. Les prémisses sous-jacentes à cette politique sont que ce fardeau est important et que la vaccination des travailleurs contre l’influenza ou le port du masque le réduira substantiellement. Il est difficile d’obtenir, sur une base volontaire, des couvertures vaccinales de plus de 70 % chez les travailleurs des hôpitaux de soins aigus, alors que les politiques de vaccination obligatoire ou de VoM permettent d’atteindre et même dépasser ce niveau de couverture vaccinale.

    Contrairement aux autres vaccins dont les composantes sont identiques d’année en année, le vaccin contre l’influenza est...

  • 12 Octubre 2016

    Une campagne de vaccination de masse ciblant les personnes âgées entre 2 mois et 20 ans a été menée en 2014 dans la région sociosanitaire du Saguenay–Lac-Saint-Jean en vue de contrôler une situation d’incidence élevée d’infections invasives à méningocoque causée par un clone virulent de sérogroupe B. Un vaccin méningococcique protéinique comportant quatre composantes a été utilisé (4CMenB).

    Cette campagne a été suivie d’une forte diminution de l’incidence des infections invasives dans la région. En date du 8 mars 2016, aucun échec vaccinal n’a été rapporté. Dans les autres régions du Québec, l’incidence des infections invasives de sérogroupe B est en régression, à l’exception de la région de Chaudière-Appalaches où des foyers d’activité sont encore présents.

    À la...

  • 23 Septiembre 2016

    Dans son avis de 2011 (Utilisation du vaccin à virus vivant atténué contre l’influenza (VVAI), Flumist® chez les enfants et les adolescents âgés de
    2-17 ans avec maladie chronique, avis Influenza-2011-044), le Comité sur l’immunisation du Québec recommandait l’utilisation préférentielle du vaccin vivant atténué contre l’influenza (VVAI) chez les enfants en bonne santé âgés de 2 à 17 ans. Cette recommandation a été élargie en 2012 pour inclure les enfants atteints de maladies chroniques sans immunosuppression.

    Au cours des dernières années, des études menées chez les enfants aux États-Unis ont montré que le VVAI n’avait pas une efficacité supérieure au vaccin inactivé contre l’influenza (VII) et que parfois son efficacité semblait même inférieure. Pour la saison 2015-16,...

  • 16 Septiembre 2016

    Le CIQ considère que la situation du territoire du CLSC de Lotbinière présente des caractéristiques épidémiologiques qui suggèrent que l’incidence des IIM-B chez les jeunes âgés de 0 à 4 ans y restera élevée. Le CIQ recommande donc la vaccination le plus tôt possible des personnes suivantes :

    Les enfants âgés de 2 mois et plus, nés au 1er octobre 2011 ou après, qui :

    1. résident dans le territoire du CLSC de Lotbinière de façon continuelle ou en garde partagée;
    2. résident à l’extérieur et se font garder régulièrement dans le territoire du CLSC de Lotbinière :
    • l’enfant fréquente un milieu de garde public (CPE) OU
    • l’enfant est gardé dans un milieu privé tel que dans une famille, une gardienne privée ou...
  • 23 Agosto 2016

    En mai 2013, le directeur de santé publique de l’Agence de la santé et des services sociaux (ASSS) de la Mauricie-et-du Centre-du-Québec a demandé à l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) un avis sur la gestion de la présence de la bactérie Legionella spp. dans les réseaux d’eau potable des hôpitaux. Il n’existe actuellement aucune ligne directrice ni réglementation au Québec ou au Canada quant à la présence et au suivi de cette bactérie dans les réseaux d’eau potable, ainsi qu’à l'interprétation des résultats lorsqu’elle est détectée.

    Dans ce contexte, le présent avis vise à fournir à l’ensemble des centres hospitaliers du Québec un document servant à orienter la surveillance, la prévention et le contrôle de Legionella spp. afin de prévenir...

Páginas

Suscribirse a Aviso científico