Virus del papiloma humano

  • 9 Julio 2008

    In October 2007, the Comité sur l'immunisation du Québec (CIQ) tabled a report entitled “Prévention par la vaccination des maladies attribuables aux virus du papillome humain au Québec” [Prevention of diseases caused by human papillomaviruses through vaccination]. At the time that report was being drafted, only one vaccine – Gardasil – was authorized for sale in Canada. The report did not directly compare the Gardasil and Cervarix vaccines.

    Given the likelihood that the Cervarix vaccine would be approved, the Direction générale de la santé publique (MSSS) submitted a request to the Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) on December 19, 2007, asking the latter to produce an advice with respect to the following question: “Do the two HPV vaccines have an equivalent...

  • 1 Julio 2008

    En septembre 2007, le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) du Québec annonçait l’implantation d’un programme de vaccination contre le virus du papillome humain (VPH) pour l’automne 2008.

    Le Comité sur immunisation du Québec (CIQ) a déposé en octobre 2007 le rapport « Prévention par la vaccination des maladies attribuables aux virus du papillome humain au Québec ». Au moment de la rédaction du rapport, seul le vaccin Gardasil était homologué au Canada. Ce rapport ne faisait pas la comparaison directe entre les vaccins Gardasil et Cervarix.

    Compte tenu de l’homologation probable du vaccin Cervarix, la Direction générale de la santé publique du MSSS a demandé le 19 décembre 2007 à l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) de produire un avis...

  • 29 Noviembre 2007

    La problématique de la prévention des maladies attribuables aux virus du papillome humain (VPH) déborde le champ des maladies infectieuses traditionnellement couvert par la vaccination. C’est pourquoi le CIQ a suivi une procédure un peu différente pour la préparation de ce rapport en travaillant avec un groupe élargi d’experts provenant notamment des secteurs de la gynécologie, de la lutte contre le cancer et des infections transmissibles sexuellement.

    La synthèse des connaissances a été effectuée par un comité de rédaction de quatre personnes en suivant le modèle développé par Erickson et De Wals (Vaccine, 2005) qui constitue actuellement la référence en ce domaine. Cette synthèse des connaissances couvre les informations disponibles jusqu’au 15 août 2007. Une rencontre...

  • 12 Septiembre 2005

    Pour une troisième année consécutive, le ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec (MSSS) a demandé à l'Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) de lui fournir une recension des écrits sur l'épidémiologie du virus du Nil occidental (VNO) et ses effets sur la santé humaine en Amérique du Nord. Les connaissances sur le VNO ont progressé vertigineusement au cours de ces dernières années. De nouveaux modes de transmission et de nouveaux syndromes ont été découverts, ce qui permet de mieux comprendre l'épidémiologie et le tableau clinique du VNO et d'apporter une meilleure assistance aux malades. Face à la difficulté de trouver des traitements et des vaccins appropriés, les décideurs ont basé leur stratégie de prévention sur les changements de comportements des...

  • 26 Mayo 2005

    Human papillomavirus (HPV) infection is recognized as one of the most common – if not the most common – sexually transmitted infections. The association between HPV and cervical cancer has also been recognized, while more recently it has been associated with some other types of cancer, primarily those in the genital region.

    Our understanding of HPV has advanced considerably in the past decade. In fact, we now speak of human papillomavirus infections since there are roughly 100 viruses of varying pathogenecity. New technologies used for detection are being developed with increasing speed, new treatments are available and research on therapeutic or preventive vaccines continues to show promise.

    Nonetheless, there is no doubt that HPV infections are a major public health...

  • 14 Julio 2003

    Ce document recense les connaissances sur l'infection au virus du papillome humain (VPH) afin de mieux comprendre l'ampleur et la nature des problèmes qui y sont liés, d'explorer des avenues de prévention et d'identifier les stratégies et interventions les plus susceptibles d'avoir un impact réel sur la santé de la population.

    L’infection au virus du papillome humain (VPH) est reconnue comme une des plus fréquentes, sinon la plus fréquente, des infections transmissibles sexuellement. L’association du virus du papillome humain avec le cancer du col est aussi reconnue depuis plusieurs années et plus récemment, son association avec d’autres types de cancers est aussi observée, surtout au niveau de la sphère génitale. L’avancement des connaissances sur le VPH s’est accéléré au...

Páginas

Suscribirse a Virus del papiloma humano