Comité sur l'immunisation du Québec

  • 26 Octubre 2012

    Dans les rapports du Comité sur l'immunisation du Québec (CIQ) de 1991 et 2005, deux options pour la vaccination contre l'hépatite B étaient envisagées : la vaccination des préadolescents ou la vaccination des nourrissons à la condition qu'un vaccin hexavalent contre la diphtérie, la coqueluche, le tétanos, la poliomyélite, les infections à Haemophilus influenzae de type b et l'hépatite B (DCaT-Polio-Hib-VHB) soit utilisé.

    Étant donné l'épidémiologie de la maladie et le fait que le vaccin hexavalent n'était pas disponible, le programme de vaccination des préadolescents en milieu scolaire à l'école a été choisi et implanté en 1994 chez les jeunes de 4e année du primaire. Ce programme, qui permet d'atteindre des couvertures vaccinales de 85 à 88 %, s'est avéré...

  • 13 Agosto 2012

    Les virus du papillome humain (VPH) appartiennent à la famille des Papillomaviridae, qui comprend au moins une centaine de génotypes affectant la peau ou les muqueuses. Parmi ces derniers, une quarantaine affectent plus particulièrement la région anogénitale et une quinzaine sont oncogènes. Les génotypes 16 et 18 sont responsables de 70-76 % des cancers du col utérin dans le monde. Les génotypes 6 et 11, non oncogènes, sont responsables de la plupart des cas de condylomes.

    Les données de prévalence et d'incidence des infections aux VPH sont estimées à partir d'études épidémiologiques et sont mieux documentées chez les femmes que chez les hommes. La prévalence des VPH varie largement selon la région géographique, l'âge, la sous-population sélectionnée et la méthode de...

  • 23 Mayo 2012

    Le vaccin à virus vivant atténué contre l'influenza (VVAI), Flumist®, administré par vaporisation intranasale, est approuvé pour les personnes âgées de 2 à 59 ans. Le Comité consultatif national sur l'immunisation (CCNI) a recommandé dans son énoncé pour la saison 2011-2012 que, compte tenu des données d'efficacité et d'immunogénicité, le VVAI soit privilégié chez les enfants et adolescents âgés de 2 à 17 ans bien portants. Le CCNI indique également que, pour les enfants atteints de maladies chroniques, les données étaient insuffisantes pour recommander l'utilisation préférentielle du VVAI plutôt que le vaccin trivalent inactivé (VTI). Le Comité sur l'immunisation du Québec (CIQ) a également recommandé, lors de sa réunion du mois de juin 2011, que le VVAI soit utilisé de façon...

  • 23 Mayo 2012

    The live attenuated influenza virus vaccine (LAIV), Flumist®, administered by intranasal spray, is approved for people aged 2-59 years. The National Advisory Committee on Immunization (NACI) recommended in its statement for the 2011-2012 season that, given its efficacy and immunogenicity, LAIV should be used preferentially for healthy children and adolescents aged 2 to 17 years. NACI also indicates that LAIV can be used for children with chronic diseases, other than immune compromising conditions or severe asthma, but that there were insufficient data to recommend the preferential use of LAIV over trivalent inactivated vaccine (TIV). The Comité sur l'immunisation du Québec (CIQ) also recommended, at its June 2011 meeting, that LAIV should be used preferentially in healthy children aged...

  • 5 Octubre 2011

    Le rotavirus (RV) est la cause la plus importante de gastroentérite (GE) sévère chez le jeune enfant. Dans les pays industrialisés, le RV demeure la cause la plus fréquente de GE, entraînant une consultation médicale et une hospitalisation. Au Canada, le RV est retrouvé chez près de 78 % des enfants hospitalisés avec GE aiguë durant les mois d'hiver. De plus, l'incidence des infections à RV nosocomiales chez les patients a été estimée à 8/10 000 jours-présence chez les moins de 5 ans.

    Deux vaccins contre le RV sont présentement homologués et disponibles au Canada, soit le RotaTeq® et le Rotarix®. Le vaccin contre le RV est administré par voie orale en 2 à 3 doses, la première étant administrée dès l'âge de 6 semaines. La série complète de 2 à 3 doses doit être administrée avant...

  • 12 Julio 2011

    La rubéole est une maladie généralement bénigne, sauf lorsqu’elle est contractée par une femme enceinte au cours des 20 premières semaines de grossesse et qu’il y a transmission à l’enfant à naître. L’infection peut entraîner chez le bébé un syndrome de rubéole congénitale (SRC) qui peut provoquer de la surdité, des cataractes, des malformations cardiaques ou un retard mental.

    L’objectif du programme québécois de vaccination contre la rubéole est de prévenir le SRC. Ce programme est basé principalement sur la vaccination des enfants à l’âge de 12 mois. Il est complété par diverses mesures dont la vérification de la protection contre la rubéole chez les femmes en âge de procréer et chez les femmes enceintes.

    Le Comité consultatif national sur l’immunisation (CCNI) et le...

  • 11 Marzo 2011

    En résumé, les formulations adolescentes/adultes des vaccins dcaT-Polio entraînent une fréquence des réactions locales et de la fièvre plus faible que les formulations du jeune enfant (DCaT-Polio), tout en induisant des niveaux d'anticorps semblables et plus élevés que les niveaux qui ont amené une efficacité vaccinale de 85 % contre la coqueluche dans les essais cliniques menés chez les enfants. Cette fréquence moins élevée d'effets secondaires permettra d'améliorer l'acceptabilité du vaccin tout en gardant une bonne efficacité.

    Il n'y a pas eu d'analyse économique, car nous avons assumé que le prix du dcaT-Polio sera égal ou inférieur à celui du DCaT-Polio-Hib. Sur cette base, le Comité sur l'immunisation du Québec (CIQ) considère donc que les formulations à contenu...

  • 3 Enero 2011

    En avril 2009, le Comité consultatif national sur l'immunisation a recommandé que l'administration d'une dose de vaccin antiméningococcique pour les adolescents soit intégrée au calendrier de vaccination systématique, et ce, même si l'adolescent a déjà été vacciné dans le cadre d'un programme de vaccination systématique des nourrissons ou des enfants de 1 an.

    À la suite de cette annonce, le directeur national de santé publique du ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec a invité le Comité sur l'immunisation du Québec à s'exprimer sur la pertinence d'une telle mesure dans le contexte particulier du Québec. Plus spécifiquement, quatre questions ont été posées :

    1. Est-ce que le Québec devrait aller de l'avant avec une telle recommandation?
    2. Si...
  • 29 Noviembre 2010

    En 2009, le ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec a demandé au Comité sur l'immunisation du Québec de préparer un avis sur l'utilité relative de deux nouveaux vaccins pneumococciques conjugués, tenant compte de la situation épidémiologique actuelle. Un modèle de simulation a été développé, afin d'estimer l'impact des deux vaccins et de calculer des indices coût-efficacité marginaux. Les résultats d'études d'immunogénicité ont été utilisés pour estimer l'efficacité des vaccins en l'absence de données concernant la protection clinique. Il apparaît que le vaccin pneumococcique 13-valent (VPC-13) offre des avantages en termes de prévention des infections invasives, des séquelles de méningite et de décès. Il existe également plus d'incertitude quant à l'impact potentiel du...

  • 8 Noviembre 2010

    En octobre 2007, le Comité sur l'immunisation du Québec (CIQ) a publié le document Prévention par la vaccination des maladies attribuables aux virus du papillome humain au Québec. Ces recommandations sont rappelées à l'annexe A.

    Le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) a acheminé une demande au CIQ, afin d'évaluer la pertinence d'élargir l'accès à la vaccination gratuite contre les virus du papillome humain (VPH) aux personnes âgées de 18 ans et plus. La demande initiale transmise au MSSS, et dont nous avons eu copie, portait sur l'évaluation de la pertinence d'élargir la gratuité de la vaccination contre les VPH pour trois groupes particuliers : les femmes immunosupprimées, les femmes infectées par le VIH et les femmes fréquentant les refuges du centre-...

Páginas

Suscribirse a Comité sur l'immunisation du Québec